//

Cogito

Au fait j’ai enfin vu …

… Intouchables.

Attends je te le répète tellement c’est extraordinaire : moi, Shaya, de Shayalandie, j’ai enfin vu In-tou-cha-bles.

Le film avec tout le monde m’a barbée pendant des mois à me répéter « faut que tu ailles le voir! Faut ABSOLUMENT que TU ailles le voir! »

Mais va jouer dans le mixeur!

 

Comme quoi ya que les cons qui ne changent pas d’avis puisque j’avais juré que moi vivante jamais ce film ne franchirait mes pupilles.

Disons le tout net ce revirement inattendu est le fait de Chouyo qui a regardé le film dans l’avion qui nous ramenait de Bangkok. (Oui moi je suis comme ça je balance)

Alors que moi j’ai préféré dormir et donc payer après pour le voir en VOD.

Mais bon ça méritait les 4€ dépensés ainsi.

 

Je l’ai regardé peu de temps après mon retour, la veille de ma reprise en fait.

Tout le monde m’avait dit que c’était drôle et justement j’avais besoin d’un truc léger qui m’aère la tête.

En faisant défiler la liste des films j’ai vu passer Sherlock Holmes 2, et j’aurais mieux fait de choisir ça en film qui aère l’esprit!

Mais bon j’ai poursuivi sur ma première idée.

 

Ah j’ai ri oui.

Mais en fait à la fin j’étais surtout déprimée.

Vraiment déprimée.

Je me suis dit que j’avais du être la seule personne en France à qui ce film a fait cet effet là.

Sans doute parce que je ne me suis pas arrêtée aux blagues.

 

J’avais plein d’idées pré-conçues sur ce film. Et donc fausses.

J’attendais un film niais racontant l’amitié merveilleuse et inattendue de deux personnes de deux milieux complètement opposés.

J’attendais un film niais sur comment que le handicap en fait c’était trop aisé à surmonter et comment s’occuper d’une personne handicapée c’était trop chouette!

Ok j’admets ça n’est rien de tout ça et le réalisateur a réussi un film très juste qui a mérité le plébiscite qu’il a obtenu … même si je ne suis pas sûre que les 3/4 du public ait perçu réellement ce que ce film voulait montrer. Ce qui est dommage évidemment, même si j’imagine que quand on est un réalisateur dont le film est vu par des millions de personnes, on ne fait pas trop la fine bouche pour ce qui est des gens passés à côté du film.

 

Néanmoins je me suis dit que si le 1/4 restant avait perçu à quel point on « tuait » les gens handicapés (ou malades hein on fait pareil) à force d’aseptiser leurs vies, qu’on les étouffait en les enveloppant dans un cocon de ouate protecteur; et toutes les autres choses que distillent ce film, et bien c’était déjà pas mal.

Discussion

16 Responses to “Au fait j’ai enfin vu …”

  1. mon 1er commentaire ici pour dire peut etre une banalité: ce film, il m’a fait rire et pleurer; meme si le milieu social est un peu caricatural, j’ai trouvé un modèle d’humanité:et pourquoi, on ne pourrait pas être comme ces 2 personnages, prets à s’ouvrir à l’autre?En tout cas,ce genre de film fait un peu rever sur ce que pourrait être la vie.

    Posted by crabe69 | 3 juillet 2012, 08:03
  2. ouais, ben, je t’aime, mais je ne le regarderai pas (Avengers et Madagascar3, c’est fait, l’âge de glace4 et Batman, ça va viendre…)

    (et je file me recoucher…)

    Posted by Daydreamer | 3 juillet 2012, 09:07
    • Ouais file te recoucher!
      Et non je n’ai pas fait mon billet pour inciter à le voir.
      Je veux aller voir l’age de glace 4 moi aussiiiiii (et Batman). D’ailleurs t’as vu l’affiche? Le drapeau est en peau de Moufette! Hin hin

      Posted by Shaya | 3 juillet 2012, 14:13
  3. Je l’ai vu dès sa sortie. Je n’avais lu aucune critique, aucun avis, j’avais seulement vu la bande annonce. Je m’attendais à un film tristoune, genre « la guerre est déclarée » (que j’ai pas aimé d’ailleurs). Je ne m’attendais pas à une comédie, je ne pensais pas rire autant. Et du coup, oui, j’ai adoré. Mais je suis d’accord avec toi, il laisse un petit gout amer de ce sentiment d’être mis à part quand on est pas bien portant. Trop choyé, trop protégé, que ce soit par les médecins et pire encore par l’entourage

    (je te dis pas le mal que j’ai à faire comprendre autour de moi à mes parents et à mes collègues que je vais bien, je suis juste dénutrite et non, je ne vais pas m’effondrer/faire une attaque/me désintégrer(?) si je rentre chez moi le WE et que je m’occupe toute seule de faire les courses/la bouffe / de ma fille etc…) Laissez nous vivre normalement tant qu’on le peut, bordel ! 😉

    Posted by MaO | 3 juillet 2012, 11:03
    • Hu hu tu triches, tu l’as vu avant tout le monde 😉

      Kewaaa? tu ne vas pas t’effondrer soudain en poussières parce que tu seras en train de t’occuper de ta fille? Haaaan!
      Oui le mot est là : vivre.

      Posted by Shaya | 3 juillet 2012, 14:17
    • bah, d’ailleurs, t’as fait un rallye dans Paris, toute dénutrie que t’es, hein! (pis t’as gagné, en prime…) (tant que la cervelle marche… ;-)))

      Posted by Daydreamer | 3 juillet 2012, 15:24
      • Bon bah elle n’était pas si malade que ça hein!
        (Désolée, j’ai toujours rêvé d’être une fois dans ma vie la grosse conne de service qui sort des trucs nases)

        Posted by Shaya | 3 juillet 2012, 18:35
        • en fait tu as completement raison: je ne suis pas si malade que ça. Et j’aimerai bien que tout le monde s’en rende compte autour de moi. J’ai juste une chtite bactérie dans l’intestin qui a du mal à battre en retraite devant les antibios.
          (évidemment avec mes 42kg et mes carence en oligo élements, je suis un peu flappie, mais sans plus)

          Posted by MaO | 4 juillet 2012, 11:00
  4. Ce qui me déprime le plus, c’est les personnes handicapées qui se limitent elles-mêmes, qui acceptent ce discours comme « la vérité » et qui n’essayent même pas de vivre. Comme le jeune pour qui j’avais bossé qui n’imaginait pas qu’il pouvait prendre le bus pour aller à la fnac choisir des bouquins pour lui au lieu de dépendre de quelqu’un. Je me demande ce qu’il est devenu une fois ses études terminées, il est surement retourné chez ses parents qui le sur-couvent et l’étouffent sans qu’il se rende compte de rien…

    Posted by Poulpy | 3 juillet 2012, 18:26
    • Ah ben oui mais quand on nous farcit la tête d’un discours c’est difficile de s’en débarrasser et de ne pas suivre les « préceptes » habituels mais au contraire dépasser de soi-disant barrières qu’on se met parfois tout seul.

      Posted by Shaya | 3 juillet 2012, 18:36
  5. Ben moi je l’ai toujours pas vuuuuuuuu. Mais ton post m’encourage moyennement. Disons que j’attendrai qu’il passe gratos à la télé histoire de même pas payer les 4€ de VOD.

    Posted by Lizly | 3 juillet 2012, 19:20
  6. C’est là où justement ce film est très bien orchestré. Le « mis à part », auquel renvoient les deux personnages autant l’un que l’autre, le malade comme le délinquant (tout deux tout autant stigmatisés, tout autant « réduits » à ne pouvoir bouger, physiquement pour l’un, socialement pour l’autre et c’est pour ça que ce film n’est sûrement pas un film sur le handicap ou la maladie, ce serait faire fi de la moitié du film) est étouffé par le regard que porte sur lui la société et les gestes-qui-vont-avec (le rejet, la méfiance, la sur-protection ou la condescendance). On aurait pu croire que la solidarité allait être la solution pour dépasser tout ça : mais, intelligemment, le film montre une seule chose. Ce qui permet de dépasser l’anxiété et le sentiment de ne pouvoir vivre ce-que-l’on-devrait-vivre, du côté du « malade » et du côté du « marginal », c’est de savoir qu’au fond, on est juste… tout seul. Et que rien ni personne ne sauve si ce n’est soi.

    Posted by Chouyo | 3 juillet 2012, 22:07

A vous les studios

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

août 2017
L M M J V S D
« Juil    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

D’où viens-tu?