//

Cogito

Où commence et où fini l’appartenance ?

Pendant mes vacances bretonnes, un jour que la propriétaire du gîte où nous logions était venue voir si tout allait bien, elle m’a demandé « vous êtes savoyarde? ». Ce à quoi je n’ai répondu que par un inapproprié « je suis HAUTE savoyarde »….

A chaque fois que j’ai une réaction de ce type je m’interroge sur ce qui nous conduit à ne pas vouloir être confondus / mélangés avec ceux qui sont pourtant nos plus proches voisins. D’autant plus que j’ai déjà remarqué que plus je m’éloigne de la Yaute et moins ça me dérange d’être assimilée Savoie. Dans le fond il y a un nom commun entre les deux et c’est bien celui de « Savoie », peu importe que le « Haute » avant soit manquant. Nous sommes départements jumeaux.

Surtout, plus on s’éloigne, plus je comprends que la géographie se fasse imprécise.

 

Tout ceci entre en résonnance avec les réactions suscitées par l’annonce de la réforme territoriale. J’ai peu regardé la télé ces derniers temps pourtant je n’ai pu manqué ces franc-comtois qui clamaient fort ne pas vouloir être bourguignon et vice-versa.

Et j’ai du mal à comprendre.

Je suis européenne, française, haute-savoyarde. Et encore suis-je haute-savoyarde parce que j’y vis. Pour avoir vécu ailleurs, y compris relativement loin, je sais que je ne porte pas cette identité comme un étendard contrairement à d’autres. Mais s’il y a bien quelque chose dont je ne me revendique pas c’est de ma région (au sens administratif du terme), je ne suis pas « rhône-alpine », je ne le dis jamais.

Sans doute parce que c’est une des plus grosses régions actuelles (et qui devrait encore grossir avec la réforme) avec ces 7 départements si différents les uns des autres que petite quand l’école demandait à ce que je les connaisse par coeur, j’ai eu beaucoup de mal. L’Ardèche, la Drôme, la Loire ? Qu’étaient ces départements qui ne représentaient rien pour moi. (Hu hu les choses ont bien changé depuis)

Et il n’y a pas d’ambiguité sur le fait qu’un ardéchois ne soit pas un rhodanien qui n’est lui même pas un savoyard. Mais ça ne nous empêche pas de co-exister dans une même entité administrative.

 

Je comprends l’attachement aux départements, qui sont à mon sens plus porteur d’identité. Je le comprends d’autant plus que je vis dans un de ces départements jumeaux dont tout le monde pense qu’ils pourraient être fusionnés facilement. Idée battue sévèrement en brèche l’année dernière par les alsaciens qui ont refusé la fusion du bas et du haut rhin. Et je pense que proposer la fusion des deux Savoie arriveraient au même résultat.

Je comprends l’attachement aux départements, je n’arrive pas à comprendre celui aux régions. Sans doute parce que je fais déjà partie d’une grosse région, composite. J’ai l’impression que le problème vient des petites régions, constituées de peu de départements, qui ont eu le temps d’investir une identité dedans et ces résistances me laissent perplexe.

 

Mais il est toujours plus facile de dire aux autres ce qu’ils doivent faire que de le faire soi-même.

Discussion

No comments yet.

A vous les studios

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

décembre 2016
L M M J V S D
« Nov    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

D’où viens-tu?