//

Cogito

Les 140 qui ne font pas assez

Je suis une petite twitteuse, sans what mille followers ni influence. Et ça me va bien. Je ne doute pas d’ailleurs d’être considérée selon les standards en cours sur ce site comme inutile, superficielle, inintéressante voire stupide.

A raison ma foi. Le format en 140 caractères ne convient pas, ne ME convient pas, pour exprimer des pensées profondes et construites car je n’ai ni le sens de la polémique ni celui du bon mot, si bien que je me contente de tweets légers. Et puis j’ai un métier suffisamment plombant pour vouloir me garder une cour de récréation quelque part.

 

Hier soir je suis allée voir mon généraliste. Je suis rentrée dans son cabinet, je lui ai dit que j’avais besoin d’aller un spécialiste car j’avais une douleur persistante depuis des mois dans un endroit très précis et que depuis un mois je n’ai pas fait une nuit correcte à cause de ça, il m’a dit que j’avais raison parce qu’il n’a aucune idée de ce que ça peut être (moi non plus), il m’a fait la petite lettre pour son confrère sinon je ne serai pas remboursée par la sécu, j’ai fait le chèque de 23€ et je suis sortie.

Sur le chemin du retour comme je n’avais que 140 caractères j’ai twitté ça :

L'erreur ...

L’erreur …

Ce n’est pas la première fois que je crie ma haine du parcours coordonné de soins mais c’est la première fois que ça suscite autant de remarques.

Certains y ont lu que je qualifiais mon généraliste d’incompétent, d’autres de vénal. Certains y ont vu une critique du coup des soins, certains m’ont expliqué que le trou de la sécu c’était un manque de recettes patronales, d’autres que je n’étais pas le trou de la sécu à moi toute seule (non mais c’est vrai quoi, que je suis conne d’avoir pu l’imaginer!), d’autres encore que je n’étais pas qualifiée pour savoir si oui ou non je devais aller voir un spécialiste (ben …si, c’est con hein de juger quelqu’un sans rien en savoir).

Et j’en oublie. (Je ne suis pas le trou de la sécu à moi toute seule par contre des trous du cul aucun doute ça ne manque pas)

 

Personne n’y a lu ce que je disais vraiment dans le fond. Que j’estimais à la fois inutile et couteux pour la société de m’obliger MOI qui ne suis pas le péquin moyen en connaissances médicales à aller voir mon généraliste avant d’accéder à un spécialiste. Je ne dis pas que je suis la seule pour qui c’est le cas, mais je ne parle que pour ma pomme. (Les autres je m’en fous et en plus je ne les aime pas)

Oui mais voilà en 140 caractères difficiles de contextualiser et développer correctement sa pensée. Et en face ça s’emballe, ça s’enflamme, ça ne prend même pas la peine de demander des précisions, ça interprète n’importe comment, ça prend l’autre pour un con sans rien en connaître, ça explique comme si j’étais une demeurée qui ne comprendrait pas tout à la vie. Ca interprète surtout en fonction de soi uniquement, de son histoire, de sa grille de lecture, de son système de pensée. Aucune distenciation, aucune empathie, rien. L’expression du MOI. J’ai déjà remarqué ça dans les blogs où au lieu de lire l’autre on ramène les choses à soi, mais là c’est pire car avec encore moins d’éléments.

 

Le plus « drôle » c’est que quelques heures avant j’avais émis un tweet sur les bibliothèques remplis de classiques, leurs propriétaires et les livres récents planqués sous le lit, qui a amené quelqu’un que je connais pourtant bien à vouloir me faire une démonstration et à me reprocher après de ne pas avoir assez contextualiser mon tweet ….. Hey mais j’ai 140 caractères pas l’équivalent d’une thèse comment je contextualise?

Et puis … pourquoi cela serait à moi de le faire? Pourquoi avant de m’imposer son prisme de lecture ce ne serait pas à l’autre de demander des précisions sur ce que j’ai voulu dire.

Ah oui encore faut-il le vouloir.

Discussion

20 Responses to “Les 140 qui ne font pas assez”

  1. Tes histoires de trou…

    Plus sérieusement on est d’accord. Je rigole de tes trous mais j’ai eu un problème de testicules. La droite était grosse comme un melon. Je suis donc allé voir un toubib qui m’a envoyéaux urgences qui m’ont énvoyé chez un urologue. Bref..

    Ta question finale est conne : c’est à toi de faire des tweets compréhensibles… Il faut abandonner ces 140 caractères.ne les conserver que pour déconner.

    Bref, le volet médical de ton billet m’intéresse mais ça fait longtemps que je laisse twitter quand j’ai un truc sérieux (dans le sens : personnel) à aborder

    Posted by jegoun | 23 novembre 2013, 16:58
    • Je ne suis pas d’accord. D’une part j’estime mon tweet parfaitement compréhensible, si quelqu’un va y chercher autre chose ce qui a été le cas pour le coup, je n’y suis pour rien. D’autre part c’était plutôt un tweet déconne, je ne comptais pas que ça devienne une discussion sérieuse. Et je compte bien ne rien raconter de mon problème de santé sur twitter. (Nb : si c’est vraiment l’analyse du système de santé qui t’intéresse c’est ailleurs qu’il faut que tu me lises)

      Posted by Shaya | 23 novembre 2013, 18:12
  2. Il n’y a aucune mesure dans les 140 caractères d’un tweet. On dit noir ou blanc, pas de place pour nuancer les gris. Ainsi, tu n’as pas pu développer ton propos. Ainsi, les réactions ont été sèches et sans nuance.
    Ainsi va Twitter. Malheureusement souvent. Heureusement certaine fois.
    J’ai écarté le problème en utilisant un compte privé et en adoptant des followers qui floodent de plus en plus, développant leurs pensées sur plusieurs tweets. Je perds une partie de l’intérêt de l’outil mais j’ai moins de risque de mauvaises surprises…
    Twitter a été créé pour le micro bloging. Ce n’est pas pour rien, je suppose, que toi et moi n’avons pas abandonné nos blogs.

    Pour l’aspect « système médical » de ton tweet (que j’ai retweeté, le trouvant juste), les parcours coordonnés posent un vrai problème. Aller voir un généraliste qui, souvent, prescrit un traitement puis revenir pour qu’il constate que ça n’a pas fonctionné et nous envoie chez un spécialiste, ce sont 2 consultations et un traitement remboursé par la sécurité sociale qui aurait pu être évité.
    Je ne connais pas les chiffres mais je serais curieuse de savoir si le parcours coordonnées permet réellement des économies. Et si c’est le cas, si elles sont dues à l’intervention du généraliste ou au ras le bol des patients qui grillent cette étape, préférant gagner du temps en allant voir directement le spécialiste, quitte à n’être remboursés que partiellement.

    Pour tweeter heureux, tweetons léger…

    Posted by Lizly | 23 novembre 2013, 18:27
    • J’aime beaucoup ta dernière phrase 😉

      Pour le reste, le binome voudrait faire un billet sur l’inutilité de ce système. J’espère qu’il trouvera le temps pour ça.
      Mais pour avoir pas mal consulté de docs depuis hier la cour des comptes l’a remise en cause cet été.

      Posted by Shaya | 23 novembre 2013, 21:14
  3. Moi j’ai parfaitement compris ton tweet.

    C’est pas de chance si justement au moment où tu l’as posté, y’avait que des boulets connectés.

    Et j’adhère totalement.
    D’autant que je ne comprends toujours pas pourquoi le passage par le généraliste est obligé pour faire une demande de prolongement de 100% quand tu es suivi par un spécialiste que tu vois tous les mois – alors que le généraliste c’est une fois tous les 2 à 3 ans max.

    Ni pourquoi il faut une ordonnance délivré par le généraliste pour renouveler des séances d’orthophonie, alors que c’est en général l’école ou un proche qui t’alerte sur la nécessité d’y recourir et rarement un généraliste.

    Posted by MaO | 23 novembre 2013, 18:57
    • Je pense que l’immense majorité des gens qui me suivent depuis un moment ont très bien compris mon tweet. D’où les retweets et c’est là que ça s’est gâté.
      Les dernières réformes ont placé les généralistes comme pivot de notre système de santé avec toute la « stupidité » que cela peut comporter et on considère les français comme forcément tricheurs et abuseurs donc ils doivent être contrôlés donc il faut une prescription pour les séances d’orthophonie …

      Posted by Shaya | 23 novembre 2013, 21:19
  4. un jour je me suis faite insultée par un de mes tweet qui fustigeait une émission de TF1, oh la vache, je ne te raconte pas comment c’est parti à toute vitesse, un feu de paille ce tweeter

    Posted by agoaye | 23 novembre 2013, 19:31
  5. C’est peut-être effectivement qu’à force je te « connais » bien (la partie de toi que tu exposes ici en tout cas), mais j’avais compris ce tweet dans ce sens là aussi. Et je trouve ce système également désolant. Alors oui c’est génial d’avoir des généralistes, mais cette obligation d’avoir un médecin traitant déclaré alors que je n’y vais jamais, je trouve ça idiot. Même si pour voir une gynéco, on n’a pas besoin de passer par son médecin traitant, il semblerait qu’on ne soit pas remboursé totalement si on n’a pas déclaré de médecin traitant…. Enfin, c’est ce que disait ma gynéco, j’ai pas trop creusé la question.
    A part ça, j’y connait rien mais tweeter, ça m’a l’air d’une jungle sauvage, de ce que j’en perçois, ça occasionne plein de clashs et d’engueulades à cause du format court et des malentendus possible. C’est le cas, ou je me fais une idée fausse du truc?

    Posted by poulpynette | 23 novembre 2013, 22:42
    • Je crois que ce système déplait un peu à tout le monde en fait.

      Twitter peut – a été – plein d’autres choses que les clashs et les engueulades mais c’est beaucoup ce qui y règne aujourd’hui. J’en suis plutôt abritée, ayant choisi d’être finalement en contact avec peu de monde. J’en ai connu autre chose aussi, des fous rires mémorables, des échanges extraordinaires mais ce temps là est révolu.

      Posted by Shaya | 24 novembre 2013, 14:36
  6. Clair ou pas clair (et ça l’était), tu auras toujours des pas contents, des agressifs, des andouilles, des malentendus. N’oublie pas que Twitter est aussi un échantillon représentatif de la société 😉

    Posted by Nekkonezumi | 24 novembre 2013, 09:00
  7. Bien d’accord avec toi pour le « parcours de santé » : c’est, la plupart du temps, une source de dépenses inutiles.

    Posted by Estelle92 | 24 novembre 2013, 11:18
  8. t’as qu’à utiliser twitlonger… comme AXL… 😀
    sinon, dans les « gags » des remboursements sécu, je viens d’apprendre que les ALD n’étaient plus des ALD de manière définitive… nan, tous les 3 ans (ou 5?), tu dois recommencer ton protocole de demande de reconnaissance d’ald (sauf mon mari -et d’autres- qui ont eu la CHANCE d’avoir une ald dans les années 90… et qui la gardent… le 100% sécu avec…)

    Posted by Daydreamer Toulouse | 24 novembre 2013, 15:27
    • Je crois que twitlonger n’existe plus (en tout cas plus personne ne l’utilise) (sauf Axl).

      Oui les ALD ne sont plus depuis définitifs depuis un moment (je crois) et je suis complètement pour, pour le coup 🙂

      Posted by Shaya | 24 novembre 2013, 19:16
      • ah ben, quand c’est un truc qui part pas, c’est un peu con de devoir tout redemander régulièrement, non? (c’est chiant niveau paperasse, examens… et looooong…)

        Posted by Daydreamer Toulouse | 24 novembre 2013, 23:01
        • Ouais enfin tous les 5 ans, ré évaluer les choses je ne trouve pas ça démentiel 🙂

          Posted by Shaya | 25 novembre 2013, 20:22
          • Si tu couples ça à la surveillance des choses déjà en place, ça fait beaucoup.
            Cas concret: mon père, ses 2 AIT et son demi-infarctus: Epreuve d’effort sur une journée complète tous les ans, RDV avec le médecin tous les 3 mois pour les médocs et un examen sommaire,un examen médical complet tous les 2 ans pour le permis de conduire, RDV avec un neurologue et un cardiologue pour une demi-journée tous les ans aussi (y’a du mieux, avant c’était tous les 6 mois). J’espère que la réévaluation s’appuiera sur les examens déjà faits et qu’il ne faudra pas se taper des journées d’hopital en plus pour ça, sinon bonjour le temps et l’argent perdus.

            Posted by poulpynette | 25 novembre 2013, 23:16
            • Faut se calmer hein, la demande d’ALD c’est le généraliste qui se la tape et c’est juste un papier à remplir y a pas d’éxamens supplémentaires.
              Après oui le suivi c’est lourd mais en même temps c’est ce qui peut lui sauver la vie donc s’en plaindre c’est un peu limite.

              Posted by Shaya | 26 novembre 2013, 12:13

A vous les studios

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

décembre 2016
L M M J V S D
« Nov    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

D’où viens-tu?