//

Cogito

Le droit au silence

Il n'y a guère qu'en photo que j'ai envie de m'exprimer en ce moment

Il n’y a guère qu’en photo que j’ai envie de m’exprimer en ce moment (et encore …)

 

Je suis quelques avocats sur Twitter, oh vraiment pas beaucoup tout comme les médecins et autres j’apprécie assez peu les gens qui se définissent essentiellement par leur métier, et je les vois souvent parler du droit au silence de leurs clients.

En ce moment j’ai l’impression de revendiquer mon droit au silence. Oh pas dans une quelconque affaire criminelle non. Juste d’une manière générale, comme ici. Ce n’est pas que je n’aurais rien à dire – j’ai commencé un billet sur l’indignation sans aller jusqu’au bout pour l’instant et j’ai bien envie de pousser une énorme beuglante concernant les critiques qui se multiplient sur le Bullet Journal mais chaque fois que je commence à écrire je suis terrassée par l’inanité de la chose – mais je crois que le monde actuellement se porte mieux sans que je les dise et j’apprécierai qu’un certain nombre de mes concitoyens en fasse autant.

Je n’ai guère envie que de parler au monde de choses très futiles. Très légères. De garder le lourd, le pas drôle, le sérieux, pour moi. Si je m’écoutais après mon billet sur le shikakaï j’en ferais un sur ma nouvelle routine de démaquillage et à quel point c’est important pour avoir une belle peau quelque soit … bonjour le virage blogueuse beauté.

 

Je me suis rendue compte aussi (en y réfléchissant) que si j’avais si peu envie de parler et d’écrire en ce moment c’était parce que j’étais dans l’attente. J’attends que les choses bougent et elles sont loin de se remuer le popotin aussi vite que je le voudrais alors pour l’instant je ronge mon frein j’attends. J’attends que des choses changent, j’attends d’avoir enfin des réponses … ou de ne pas en avoir d’ailleurs, j’attends de passer à la prochaine étape.

Si bien que je n’ai pas grand chose à offrir aux autres. Pas vraiment d’attention disponible, pour une fois je pense à moi d’abord et les autres passent après s’il reste quelque chose. Pas de capacité à me projeter sans avoir une idée des prochaines échéances, non je n’ai pas envie de venir pour tel événement ou juste pour le plaisir de te voir.

Pour dire, en ce moment je vis dans le futur. Dans ma tête tout de moins : j’ai repris le boulot un lundi, je me croyais déjà le mardi. Et depuis tout est à l’avenant. Cette semaine je suis déjà la semaine prochaine dans ma tête. Heureusement pour l’instant je ne me pointe pas encore avec une semaine d’avance à mes rendez-vous ^^

 

Enfin,  j’espère que quand j’aurais commencé à démêler certains fils de la pelote de ma vie, je retrouverai l’envie d’écrire sur autre chose que le shampoing ou le démaquillage ^^

Discussion

One Response to “Le droit au silence”

  1. Moi ce que je retiens, c’est que tu penses à toi d’abord, et ça, ça me fait vachement plaisir et je trouve ça super important! Alors garde ce silence si tu le souhaites, nous on t’attend sagement, aujourd’hui, demain ou dans plus longtemps, et on met plein de bisous dans l’histoire 🙂

    Posted by flofeenix | 7 octobre 2016, 14:02

A vous les studios

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

décembre 2016
L M M J V S D
« Nov    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

D’où viens-tu?