//

Cogito

Investir ce n’est pas qu’une question d’argent

Samedi dernier, au réveil j’ai fait un pari avec moi-même, celui que comme … tous les ans, mon père pour mon anniversaire allait m’appeler et me dire qu’il n’avait pas eu le temps de s’occuper de mon cadeau d’anniversaire.

Et comme tous les ans, j’ai gagné. (Ouais!)

 

Ce n’est pas une question du cadeau en lui-même, du montant de celui-ci.

Pas du montant financier tout du moins. Du montant affectif, oui. De l’investissement affectif que mon père aurait pu mettre (aurait du?) dedans.

C’est vrai mon anniversaire est trop près après Noel, ses cadeaux, cet investissement affectif (et financier) massif déjà à fournir. Il y a les soldes, les impôts, le début de l’année et il faudrait remettre ça pour moi ? Et devoir l’envoyer en plus …

En même temps mon anniversaire n’est pas assez près de Noël pour que mon entourage en culpabilise et s’oblige à compenser ça.

 

Mon père pour se justifier de son manquement a ajouté qu’il ne savait pas ce qui m’aurait plu.

C’est plus ou moins le principe d’un cadeau : prendre un risque. Celui de se planter en pensant faire plaisir à l’autre. Je ne suis pas la dernière ni à me planter, ni à craindre de me planter. Quand j’offre un cadeau, j’ai toujours la tentation de le jeter dans les mains de la personne à qui je le destine tel une grenade, et d’aller me cacher dans un coin le temps qu’elle l’ouvre … et qu’elle se recompose un visage si jamais je me suis plantée.

Aussi parce que moi j’essaye de mettre beaucoup dans les cadeaux que j’offre.

 

Mon père a dit ne pas savoir quoi m’offrir pour me faire plaisir. Je n’ai rien dit, j’ai fait comme si ça n’avait pas d’importance parce que le contraire n’aurait servi à rien. Mais c’est triste quelque part non de se dire que mon père ne sait pas ce que j’aime dans la vie?

Enfin il ne s’est pas non plus trop creusé la tête … Ce n’est un mystère pour personne que j’aime lire, et franchement hors (auto)biographie/livres genre développement personnel je suis plutôt bon public, Amazon propose une foule de livres récents que je suis donc peu susceptible d’avoir lu et même qu’ils font la livraison. (Magique!)

Sans compter qu’avec ma belle-mère ils se sont largement moqués de ma collection de boucles d’oreilles et du nombre de vernis que j’avais emmené en Guadeloupe. Des choses comme ça … qui aurait juste demandé un peu de réflexion, un peu … d’investissement.

 

Alors finalement il ne restera de ce jour que le rien. A force j’ai l’habitude.

Discussion

4 Responses to “Investir ce n’est pas qu’une question d’argent”

  1. Je suis désolée pour toi. On voit trop le côté financier des cadeaux et pas assez ce qu’ils représentent. *hugs*

    Posted by Anna Musarde | 24 janvier 2014, 09:18
    • Ah oui ça c’est sur. Ca a été d’autant plus violent cette année que des amis plus ou moins proches qui habitent loin ont fait l’effort de m’envoyer des cadeaux qui signaient à quel point ils avaient réfléchi à ce que j’aime avant de me les envoyer.

      Posted by Shaya | 24 janvier 2014, 12:38
  2. Souvent, on se moque du proverbe « c’est l’intention qui compte » mais je ne la trouve pas si risible. L’intention de faire plaisir, le temps pris pour trouver quelque chose, même si ce n’est pas énorme, ben c’est déjà beaucoup.

    Posted by Lizly | 24 janvier 2014, 18:23

A vous les studios

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

décembre 2016
L M M J V S D
« Nov    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

D’où viens-tu?