//

Dans ma valise

Désenchantement

Un petit bout de ce qu'il me laisse

Un petit bout de ce qu’il me laisse

 

Je ne suis jamais attristée par la mort d’une quelconque célébrité.

Là où la plupart des gens pleurent régulièrement sur une personne un tant soit peu connue, ça me laisse complètement indifférente.

La mort des inconnus me touchent généralement plus.

 

Mais il n’en est pas des auteurs – de certains auteurs – comme du reste, semble-t-il.

Quand j’ai appris la mort de Marion Zimmer Bradley (en 1999, pour dire comme ça date), l’adolescente que j’étais a ressenti une tristesse infinie, inexplicable, incompréhensible par son entourage (j’étais déjà plutôt indifférente à la mort des célébrités à l’époque).

J’ai de nouveau ressenti cette même tristesse infinie en apprenant la mort de Terry Pratchett aujourd’hui (16 ans après Marion Zimmer Bradley, ça ne m’arrive pas trop souvent, ça va) mais cette fois j’ai réussi à mettre des mots sur ça : si ce décès me rend tellement triste, c’est qu’avec lui c’est une part enchantée, merveilleuse, bien particulière de ma vie qui est partie. Définitivement partie.

Pire que ça, c’est la certitude que mes journées seront toutes un peu moins enchantées qu’elles ont pu l’être.

Il n’y aura plus d’autres livres loufoques et sérieux pour m’emmener très loin de mon monde, plus jamais.

Et ça me donne envie de pleurer.

Discussion

13 Responses to “Désenchantement”

  1. Moi, ce qui me file un coup de bourdon, c’est de penser qu’il y a des gens qui étaient encore adolescents en 1999…

    Posted by didiergoux | 13 mars 2015, 08:15
  2. J’ai beaucoup pleuré, je ne crois pas que ça me soit jamais arrivé pour la mort de quelqu’un qui ne me connaissait pas.
    Terry Pratchett est mort – rien que l’écrire est douloureux – mais le Disque-Monde tourne toujours quelque part sur le dos de 4 éléphants perchés sur la grande A’Tuin. J’en suis convaincue.

    Posted by Anna Musarde | 13 mars 2015, 09:42
  3. Je crois que certains auteurs parlent à tellement de choses à l’intérieur de nous, comme s’ils nous connaissaient intimement, qu’ils deviennent nos proches.

    Et hier, on a perdu un proche.

    Posted by Lizly | 13 mars 2015, 12:45
    • J’aimerais tout de même bien savoir qui était cet écrivain, apparemment doté d’un fort pouvoir lacrymal, dont je n’avais absolument jamais entendu prononcer le nom avant aujourd’hui. C’est un auteur « pour filles » ou quoi ?

      Posted by didiergoux | 13 mars 2015, 13:58
      • Bon, je viens d’aller me renseigner sur Goux gueule : je comprends mieux pourquoi je ne le connaissais pas, et je pense me maintenir dans cette sage ignorance…

        Posted by didiergoux | 13 mars 2015, 14:01
        • Je m’attendais bien à ce que vous ayez cette réaction mais qui sait vous pourriez être agréablement surpris (cela dit je crois me souvenir que vous ne lisez plus de fiction, ça fait un handicap supplémentaire).

          (Ca vous va bien « Goux gueule », vous devriez ouvrir un site avec ce nom!)

          Posted by Shaya | 13 mars 2015, 14:27
          • Le vieil homme que je suis (bien quadragénaire en 1999…), sentant sa mort plus si lointaine que cela, se désespère déjà de toutes les œuvres littéraires qu’il n’aura pas le temps de lire et qui, pourtant, lui font envie. De là à consacrer une journée ou deux à un orang-outang bibliothécaire, n’est-ce pas…

            Posted by didiergoux | 13 mars 2015, 14:31
      • Pour filles non mais que vous n’en ayez jamais entendu parler n’est guère étonnant malgré le nombre de livres qu’il a vendu dans le monde.

        Posted by Shaya | 13 mars 2015, 14:25
    • Je t’avoue ne pas avoir l’impression d’avoir perdu un proche (mais je ne parle bien que pour moi) mais quelqu’un qui rendait mon monde plus beau.

      Posted by Shaya | 13 mars 2015, 14:25

A vous les studios

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

décembre 2016
L M M J V S D
« Nov    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

D’où viens-tu?