//

Dans ma valise

Zermati en Thaïlandie

Je t’ai dit à quel point la Thaïlande était un peu l’autre pays de la bouffe.
Et en fait tu n’as même pas encore idée à quel point.

La Thaïlande est même le pays où on t’oblige à manger! Et ça vraiment … c’est terrible!
Pourtant par rapport aux thaïlandaises qui font toutes du 34, ils ne doivent pas le faire en pensant que je risque la cachexie et que je vais m’évanouir de dénutrition dans 3s.
Néanmoins c’est la seule fois de ma vie où dans un Starbucks je vois un employé faire régulièrement le tour de tous les clients en proposant des dégustations gratuites. Et pas des mini-portions faites pour nourrir un cafard. Des vraies portions de dégustation. Que tu ne peux décemment pas refusé sous peine d’impolitesse absolue.
(En plus ça permet de goûter des trucs très fous et étranges à base de chocolat, de café, de morceaux de gelée qui flottent dedans … ou alors tu redécouvres les toasts confiturés)

Malgré tout ça, et sans la moindre intervention de la tourista que je n’ai même pas entraperçu depuis que je suis arrivée ici, j’ai perdu 2,5 kgs.
En deux semaines. En mangeant tout ce qui me faisait plaisir et envie en autant de prise alimentaire que je le voulais, à l’heure où je le voulais.
Et si je n’avais pas faim, je ne mangeais pas.
Sans culpabilité, sans même y penser en fait.

Ce n’est pas que moi d’ailleurs, Chouyo est dans la même situation.
(En conséquence de quoi nous avons décidé de rester définitivement dans ce pays merveilleux)

Après réflexion, ce n’est pas si étonnant.
L’alimentation thaï est très saine avec son riz cuit à la vapeur ou dans un bouillon de poulet, idem pour les pâtes, ses légumes assaisonnés aux condiments et ses fruits frais qui sont le seul dessert à peu près mangeable du pays.
Seule la viande peut être « fried » (panée et frite) mais comme je n’aime pas ça je n’en ai presque jamais mangé et on la trouve cuisinée de tellement d’autres manières (au bouillon notamment) que l’apport en gras a été faible.
Pas de fromage, pas de laitage me concernant, pas de gras.

Et puis ces plats plus épicés que prévu que tu laisses parce que là vraiment ça ne va pas être possible … 😉
(Néanmoins il ne faut pas que je dise, soit c’est précisé sur les menus que ça va être « spicy », soit Chouyo – cette encyclopédie de la cuisine du monde – m’alerte sur les risques auxquels je veux m’exposer et finalement ça m’est très peu arrivé)

Beaucoup d’eau bue aussi mais quand il fait 36° c’est vraiment obligé.

Et jamais la sensation de m’affamer ou de me priver.
Décomplexion totale par rapport à l’alimentaire.
Youhou j’ai envie de te dire!

J’ai comme dans l’idée que Zermati n’est pas loin pour ce qui est du rapport à la nourriture et aux heures de repas.
Maintenant reste juste à transposer après le retour en France …
(Qui se rapproche de plus en plus … beuh!)

Discussion

6 Responses to “Zermati en Thaïlandie”

  1. Ca se confirme. Il faut vraiment que j’aille passer quelques semaines (ok, plutôt quelques mois) en Thaïlande

    Posted by Patricia | 17 juin 2012, 16:31
  2. Je confirme, plus ça va, plus tu sais me donner envie. T’as déjà pensé à écrire pour des agences de voyage ou des guides touristiques?
    (menfin, tant q’ils n’ont pas inventé le pimentomètre qui mesure avec précision de taux de aïe-aïe-ça-pique d’un plt, je fais pas confiance… trop euh de mauvaises surpries avec les mexicains « mais non ça pique pas du tout, vas-y goute mademoiselle, tu vas voir c’est bon », ces gens-là ont les papilles complètement anesthésiées niveau piquant)

    Posted by Poulpy | 17 juin 2012, 22:34
    • Non je n’ai jamais pensé à écrire pour des agences de voyage ou des guides touristiques … (ou un livre) 😉
      Et Chouyo dit qu’en Thailande quand tu demandes « not spicy » et qu’on te dit ok, ça le sera vraiment. (Contrairement aux mexicains qui s’amusent avec les touristes)
      Sinon je te ferai une liste de plats non épicés 😀

      Posted by Shaya | 18 juin 2012, 05:40
  3. Bonjour,

    Bravo pour votre article pour lequel je ne suis en désaccord que sur un point :
    Lorsque vous dites « (…) et ses fruits frais qui sont le seul dessert à peu près mangeable du pays.(…) », il est manifeste que vous n’avez pas eu encore le temps nécessaire pour en déguster beaucoup ! En fait, il existe des centaines de savoureux desserts traditionnels en Thaïlande (et d’autres qui le sont moins suite à l’influence du tourisme). Mais pour n’en citer qu’un seul, essayez donc le riz gluant à la crême de coco servi avec une mangue bien juteuse (« Khao niow mamuang » en Thaï) et vous nous en direz des nouvelles…

    Bonne continuation.

    Posted by Chris Garuda | 20 avril 2013, 17:57
    • Que la mémoire est fourbe et l’écriture partiale.
      Oui j’ai goûté de délicieux desserts en Thaïlande en fait dont celui que vous citez ainsi qu’un dont j’ai oublié le nom (à base de riz et d’eau de coco de mémoire fait dans des petits pots en forme de dès à coudre) et pour lequel je me damnerais.
      Mais bizarrement par rapport au reste de la cuisine thaïlandaise, je n’ai pas retenu les desserts.

      Posted by Shaya | 20 avril 2013, 21:50

A vous les studios

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

septembre 2017
L M M J V S D
« Août    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

D’où viens-tu?