//

Je lis donc je suis

Vendredi c’est lecture

En ce vendredi froid et neigeoteux (chez moi tout du moins), parlons un peu de littérature. Ok peut-être pas de littérature mais tout au moins de lecture avec deux livres étonnants que j’ai lu dernièrement et dont je voulais vous parler.

 

ω Un employé modèle de Paul Cleave

Je suis dans une période de lecture très polar/policier/thriller et j’en ingurgite donc pas mal. J’ai toujours aimé ces genres (ce genre?) qui a tendance à me détendre le neurone (oui je sais je suis étrange) mais le fait est qu’il a tant été écrit et réécrit – avec plus ou moins de bonheur – qu’il est difficile de trouver des livres vraiment originaux tout du moins dans la façon d’aborder le sujet car on trouve encore des auteurs pour nous surprendre par les rebondissements qu’ils imaginent.

Des livres qui nous déroulent l’histoire du point de vue du tueur en série même si c’est plus rare on en a vu aussi mais Paul Cleave le fait avec une certaine originalité et un certain brio en nous décrivant toute l’horreur de son personnage – sans faire excès de détails répugnants – mais en le rendant presque sympathique.

Loin d’être froid et distancié le récit se fait depuis l’intérieur de la tête du serial killer et l’auteur dépeint aussi toute son anomalie psychique : ambiguïté des liens avec sa mère dans un rapport amour-haine insupportable, dénis multiples (de ce qu’il fait, de pourquoi il le fait), grande intelligence sur certains points et inaptitude sociale totale à côté etc…

Pour couronner le tout, Paul Cleave introduit des éléments à son histoire vraiment originaux, faisant par exemple passer à un moment son personnage principal du statut de chasseur à celui de proie.

Pour moi une vraie bonne surprise dans un genre où elles sont de moins en moins fréquentes.

 

ω Saignant ou à point? de Cédric Dassas

J’ai ingurgité un paquet de récits-témoignages de médecins ou de soignants sur leur expérience au contact des patients à l’hôpital ou en libéral. Pas qu’en format livre d’ailleurs puisqu’internet regorge de blogs plus ou moins bien écrits qui en sont remplis.

Celui-ci écrit pas un urgentiste fait partie des deux seuls que je recommanderai.

Parce qu’il y a un courage certain dans ce qui est écrit – autant dans les histoires racontées, je sais à quel point il peut être dur d’écrire ce genre d’histoire, que dans ce qui est dit … il faut un certain courage pour écrire explicitement qu’on a déjà pratiqué l’euthanasie -, parce que son humour cynique est irrésistible mais aussi démontre à quel point il peut être une question de survie, parce que contrairement à ce que je lis souvent il ne se place pas en posture de super-héros et montre toute la difficulté de ce métier où il faut gérer l’urgence/rassurer/expliquer sans connaître les gens en face ni avoir le temps d’évaluer ce qu’ils peuvent entendre.

Surtout parce que derrière les termes techniques (peut-être un poil trop pour les néophytes même s’ils sont bien expliqué en général), les blagues, il y a des hommes et des femmes, des soignants et des soignés. Des sentiments. Et surtout de l’humain.

Une belle humanité et un humour décapant qui fait rire même quand objectivement c’est tragique.

Discussion

Trackbacks/Pingbacks

  1. […] régulièrement que Nicolas, Manue, vélomaxou, El Camino. Je n’ai pas la plume de Chouyo, Shaya, Cycee ou Lizly, pas la même force militante qu’Eric dpp, melclalex, sarkofrance ou politeek […]

A vous les studios

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

août 2017
L M M J V S D
« Juil    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

D’où viens-tu?