//

L'enfer c'est ... les autres

Transparence

La semaine dernière était une semaine importante pour moi.

Une semaine avec des enjeux, du stress, du travail et de la préparation en amont. Beaucoup.

Sans le hurler partout sur les toits, j’en avais quand même un peu parlé autour de moi. En indiquant l’importance que tout ça avait pour moi, la tension que ça générait.

 

Pour diverses raisons, je ne me suis jamais sentie aussi seule et peu entourée que la semaine dernière.

Personne pour me dire « ne t’inquiète pas tu vas te débrouiller comme une reine », personne pour me prendre dans les bras en disant « ça va bien se passer tu vas voir ».

Parce que les gens que j’aime étaient loin – parfois encore plus qu’ils ne le sont habituellement -, parce qu’ils étaient occupés, parce qu’ils ont oubliés … que sais-je.

Alors j’ai géré quasi seule l’angoisse, la tension et le reste.

Et je m’en suis sortie. Seule.

Il y a une certaine fierté éprouvée à dépasser seule les obstacles. Il y a une certaine douleur à se dire qu’on compte tellement peu pour les autres qu’on n’a même pas reçu le moindre sms d’encouragement.

L’impression d’être transparente.

 

Et ça continue …

Non seulement j’étais seule avant mais je le suis encore. Ayant vécu les événements de la semaine dernière et ayant engrangé tout un tas de souvenirs, j’aurais aimé les partager.

Oui mais … mais personne ne m’a demandé comment ça s’était passé après. Non plus.

Personne. Même pas ma famille. Alors je n’ai parlé à personne de l’article dans le journal, des gens croisés, des échanges. J’ai ravalé toutes les choses que j’aurais tellement aimé partager.

Je sais bien la difficulté qu’il y a à imprimer mentalement un événement qu’on n’a pas vécu, pas partagé, une temporalité qui n’était pas la même. Et les jours qui passent n’améliorent pas les choses.

 

C’est d’autant plus douloureux pour moi que j’ai l’impression de faire beaucoup d’efforts pour m’intéresser aux événements importants des autres surtout quand je ne les vis pas.

Alors oui il y a longtemps que j’ai appris à ne pas attendre des autres qu’ils me rendent ce que je leur donne et je ne dis pas que je suis parfaite dans l’attention que j’apporte aux autres.

Mais quand même …

 

Quelque part je range ça dans la même catégorie que les anniversaires oubliés, des fêtes pas souhaitées.

Il n’y a pas mort d’homme certes. Mais ça me donne tellement l’impression d’être inexistante que j’ai envie d’hurler.

Discussion

3 Responses to “Transparence”

  1. Ouais, sentiment largement partagé.
    Ca fait déjà quelques temps que j’ai constaté une acceleration de l’individualisme, chacun chez soi, avec ses emmerdes, et quelque chose me dit que ça ne va pas s’arranger, qu’il va faloir apprendre à faire avec…

    Posted by Marco | 24 octobre 2012, 13:35

Trackbacks/Pingbacks

  1. […] a publié cet article au sujet duquel j’ai des choses à dire mais n’ai pas encore trouver les mots. Alors […]

    lizarchives - 20 janvier 2016

A vous les studios

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

août 2017
L M M J V S D
« Juil    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

D’où viens-tu?