//

Chez moi

Tombent les feuilles

Quand le soleil était encore là

Quand le soleil était encore là

 

♥ L’automne est toujours la saison où je renoue avec ma cuisine, l’investissant pleinement de nouveau. Non que je l’ai totalement déserté pendant le printemps et surtout l’été, mais il y fait trop chaud pour faire tourner le four (encore que ça se soit discuté cet été mais les cartons furent un handicap suffisant) ou pour passer 5mn à faire blanchir les œufs avec le sucre avant de monter les blancs en neige. Mais avec le froid et la pluie reviennent les envies de cannelés, de gâteau magique, de biscuit de Savoie, de macarons, de feuilleté épinard-saumon, etc…

Oui je cuisine plus sucré que salé. Enfin disons que le salé est plus la cuisine de tous les jours alors que le sucré est toujours un plus aux repas quotidiens.

Je m’amuse beaucoup de cette saisonnalité de mes passages en cuisine.

 

IMG_20141109_130359

J’adore les cannelés !

 

♥ C’est rituel chez moi (à mon grand désespoir) mais chaque début d’automne est marqué traditionnellement par un rhume qui me saute dessus dès que les températures baissent.

Pas cette année. Ce dont je me suis largement réjouis, allant même jusqu’à l’écrire sur un réseau social.

Je n’aurais pas dû …

 

♥ … j’ai passé le week-end amorphe, pliée en deux et luttant contre la nausée par un truc dont je n’ai pas su si c’était du lard ou du cochon. Alors que je ne rêvais que de me reposer après une semaine franchement épuisante. Pour me lever lundi matin avec un torticolis dantesque pas vu depuis des années et l’interdiction de prendre le moindre anti-inflammatoire et/ou myorelaxant après l’épisode du week-end. Évidemment tout le monde m’avait dit de faire le pont – ce que je m’étais refusée à faire, il fait toujours moche le 11 novembre – mais j’ai vraiment regretté.

Autant dire que lundi matin j’ai franchement eu envie de pleurer et que la journée s’est étirée entre bouillotte chaude, mal de dos généralisé et soupirs devant ce temps qui ne passe jamais vite quand il le devrait.

Mais il y a une chose qui a rattrapé cette journée, c’est que travaillant donc, j’ai passé la journée à être plainte pour mon torticolis … par des gens qui ont un cancer. J’ai eu honte. Je suis toujours époustouflée par la sollicitude que ces personnes peuvent avoir pour moi (et d’autres probablement) quand on comprendrait qu’ils ne pensent qu’à eux. Leur disant, comme à mon habitude, de bien prendre soin d’eux, nombreux ont été ceux qui m’ont répondu hier de bien prendre soin de moi aussi, que c’était important.

 

♥ Je cours beaucoup en ce moment. Pas évident de mener 3 projets de front. Pas question d’en laisser un sur le bas-côté pour m’occuper des autres en priorité. J’ai l’impression de délaisser mes proches du coup, variable d’ajustement dans ce temps qui manque. Et les bonnes et les mauvaises nouvelles s’enchaînent. Les mots doux et les mots durs.

 

♥ C’est toujours une joie de découvrir les merveilles d’une nouvelle personne. Toujours un hasard. Parfois franchement tordu.

Comme quoi le vernis mène à tout.

Discussion

2 Responses to “Tombent les feuilles”

  1. « Je suis toujours époustouflée par la sollicitude que ces personnes peuvent avoir pour moi (et d’autres probablement) quand on comprendrait qu’ils ne pensent qu’à eux. »

    C’est certainement parce que penser à eux-mêmes leur est désagréable, douloureux – alors même qu’ils ne peuvent s’en empêcher –, qu’ils font preuve de sollicitude envers les petits maux d’autrui : c’est une distraction bienvenue.

    Posted by didiergoux | 12 novembre 2014, 16:18

A vous les studios

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

novembre 2017
L M M J V S D
« Oct    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

D’où viens-tu?