// archives

Jingle bell

This tag is associated with 2 posts

Le train de Noël est annoncé en gare, veuillez vous écarter du quai

Ooooohhhhh ! (non ils ne sont pas tous pour moi non plus)

Pas de doute, Noël approche. C’est le pied de mon sapin qui se garnit un peu plus chaque jour qui me le dit.

Grâce à mes amies essentiellement, qui depuis lundi font déposer au facteur dans ma boite à lettre un colis chaque jour. A ma plus grande surprise.

Et à ma plus grande joie aussi.

 

Je suis émue, touchée, stupéfaite, reconnaissante, émerveillée par toutes ses marques d’affection et ses petites attentions. Triste et coupable aussi, de savoir que je n’ai pu toutes les rendre par manque d’énergie essentiellement, qui me fait cruellement défaut en cette fin d’année et qui m’a freiné – ainsi que la neige précoce – dans mon élan naturel plein d’enthousiasme envers les autres en cette période.

En vérité j’ai l’impression de ne pas avoir mérité tout ça (même si je m’en régale et que je ne boude pas mon plaisir). Comme l’an dernier, comme l’année d’avant.

 

Je crois que cette façon de déposer les cadeaux au pied du sapin au fur et à mesure de leur arrivée va devenir une tradition de Noël pour moi, aucun enfant n’empêchant cela. J’aime voir le pied de mon sapin se garnir de paquets cadeaux, j’aime avoir le temps d’en profiter en les déposant petit à petit 10j avant Noël, j’aime profiter des papiers cadeaux chatoyants, j’aime m’esbaudir réellement de leur nombre en me disant que c’est beaucoup trop, j’aime avoir le temps – plein de temps – avec eux au lieu de les déposer le 24 et de les ouvrir à minuit.

L’année dernière, et cette année encore, il y a eu un moment de malais où je me suis dit que j’étais devenue drôlement matérialiste, à me réjouir comme ça de cette profusion. Mais cette année, j’ai eu le temps (toujours cette histoire de temps à les voir) de pousser ma réflexion un peu plus loin. Je me moque de ce qu’il y a dans chaque paquet, non en fait pour être précise je me moque de la valeur financière que ça a, il pourrait y avoir une figurine en pâte à sel dans chaque que je serais tout aussi réjouie. Et en plus, je ne doute pas qu’en ouvrant chaque paquet je vais être émue par la pertinence de chaque objet, je vais me dire bouleversée « mon dieu qu’elles me connaissent bien ». Ce qui me touche et me réjouit dans cette accumulation de petits paquets c’est que des gens, des gens que j’aime, aient pris le temps de réfléchir et de chercher un cadeau pour moi – même tout petit – ou qu’ils aient vu quelque chose quelque part et se soient dit « il FAUT que je l’offre à Shaya », qu’ils aient pris le temps de l’emballer, qu’ils aient pris le temps de passer à la Poste pour me l’envoyer. C’est ça qui me touche, ce temps pris malgré la vie chargée pour tout le monde, le travail, les enfants, cette attention à mon endroit.

 

Il n’y a pas d’amour, il n’y a que des preuves d’amour.

 

Le week-end dernier mon père m’a dit « je vais ESSAYER de t’envoyer ton cadeau cette semaine ». Mon père va me manquer à Noël mais il m’a fait de la peine en me disant ça. Parce que Noël (comme mon anniversaire) tombe toujours à la même date, tout le monde la connait, mais que mon père peine à l’anticiper. Parce qu’il était tellement en panne d’inspiration que j’ai cédé et que je lui ai soufflé une idée de cadeau pour moi et que ça signe que malgré 31 ans (bientôt 32) de vie entremêlée par bien des aspects nous sommes des inconnus l’un pour l’autre et que si ça n’avait pas été le cas il aurait peut-être su que j’avais terriblement envie du dernier album de Julien Doré, d’une palette de maquillage bien précise ou d’un certain rouge à lèvres.

 

Hier soir ma sœur m’a appelée, un peu désespérée, en me disant qu’on pourrait acheter peut-être tel truc à mon père. On a déjà un cadeau pour mon père, un beau cadeau je trouve (un opinel édition limitée pour ceux que ça intéresserait), je le sais c’est moi qui m’en suis occupée. « Oui mais il ne vaut que 30€ alors on va racheter un truc comme ça on aura presque dépensé la même somme pour tout le monde »

J’ai dit Ok parce que je n’avais pas envie d’argumenter mais en vrai, ça m’a soûlée ce principe d’acheter un truc un peu bidon pour dire d’avoir dépenser la même somme pour tout le monde. 

Je me suis dit que Noël était devenu une fête commerciale le jour où la valeur financière des cadeaux était devenue plus importante que le temps, l’attention et la pertinence qu’on y mettait.

Mes rituels de Noël

Ça y est, décembre a commencé à égrener ses jours et je réalise que moi j’ai commencé avec une joie croissante à égrener ces petits gestes symboliques qui me conduisent jusqu’à l’apothéose de Noël.

(Tu la sens la nana qui pousse des hiiiiiii intérieurs depuis quelques jours et pour plusieurs semaines ?)

Encore plus cette année. Déjà parce que même si j’ai réussi finalement l’année dernière à créer l’esprit de Noël, j’ai l’impression d’avoir été largement privée de tout ce qui fait pour moi la magie et la joie de l’avant Noël, et je compte bien me rattraper cette année ! Mais surtout parce que pour la première fois depuis … 26 ans (ah oui quand même), toute ma famille passera Noël chez moi. En fait ça sera la première fois concernant ma belle-mère, ma petite sœur et mon petit frère. Et même si je sais que je vais couiner de colère contenue en moins de 2 jours, qu’il va falloir endurer des conversations que je préférerais ne pas avoir / entendre, je m’en réjouis vraiment. Noël est la seule période de l’année où j’ai vraiment envie d’être en famille et avec personne d’autre et j’ai hâte qu’ils soient dans ma ville, que je la leur fasse découvrir, qu’on admire les illuminations de Noël. (Cela dit vous êtes priés de tempérer mon enthousiasme naturel et de me rappeler de garder une distance raisonnable de survie pendant qu’ils seront là)

 

Et donc en fait je me rends compte que j’ai plein de rituels de Noël ! Pas le calendrier de l’avent. Non, ça toujours pas et en fait jamais, ça ne représente vraiment rien pour moi.

Mais il y a tant d’autres choses !

♥ les cadeaux

Encore et toujours évidemment ! J’aime faire plaisir et donc passer du temps à trouver LE cadeau qui fera mouche, ou pas. Donc je m’y prends très en amont pour avoir le temps de réfléchir (je crois que j’ai commencé à cogiter sur ça en octobre), de repérer, de préparer mon budget et d’acheter, tout ça tranquillement avant que la foule ne déferle et que l’énervement des autres ne me contamine et gâche un peu cette période que j’aime tant. Accessoirement, m’y prendre si tôt me libère le cerveau pour d’autres choses – maintenant ou plus tard – et tant mieux parce que comme qui dirait que je n’ai pas que ça à gérer. Nous sommes donc début décembre et il me reste en tout un cadeau à acheter – mais je sais quoi et où, il faut juste que je trouve une occasion de feinter pour aller l’acheter discrètement – et deux à recevoir – dont un des USA, commandé mi novembre j’espère qu’il arrivera à temps surtout que je dois le réexpédier …

Bref les cadeaux c’est fait, dans la joie et la bonne humeur, sans stress, surtout que cette année comme nous sommes nombreux, ma famille a institué un petit truc que je trouve pas mal du tout puisqu’il m’a laissé plus de temps et d’argent pour gâter d’autres personnes : nous avons fait un tirage au sort et ce tirage a déterminé deux personnes à qui nous allions faire un cadeau et en retour chacun va recevoir un cadeau de deux personnes différentes. Mais il n’est pas interdit de faire un cadeau spontané à une 3e personne … Et en plus de mes propres cadeaux, je me suis occupée d’un de ceux que ma mère va offrir ! (je trouve ça trooop cool de préparer un cadeau mais sans le payer avec mes sous :D)

Alors ça y est je commence à emballer – voire à expédier pour les gens qui ne seront pas avec moi le jour J – et les paquets cadeaux commencent doucement à s’accumuler chez moi ce qui me fait pousser des gniiiiiii de joie.

Les cadeaux de l'année dernière ... que pour moi ...

Les cadeaux de l’année dernière … que pour moi …

 

les lumières de Noël (dehors mais dedans aussi)

C’est vraiment un des trucs que je préfère dans cette période. J’aime surtout la façon douce et insidieuse dont ça commence. Bien avant que la mairie n’installe les illuminations de Noël, c’est une guirlande lumineuse trouvée en promo et qui se retrouve clignotante sur le radiateur parce que bon faut bien la tester et le sapin c’est pas encore pour maintenant. C’est la boule (ou deux) (ou trois) trop belle achetée à la jardinerie qui attend le sapin suspendu à un meuble. Ce sont les bougies achetées en prévision de la décoration de la table ou juste parce que le soir de Noël j’aime faire brûler une bougie pour tous les êtres chers qui sont partis et aussi pour tous les gens qui sont seuls et tristes ce soir là.

Et puis évidemment il y a les illuminations de Noël qui me font toujours pousser des hiiiii d’émerveillement. Il y a les décorations installées devant chez moi que je contemple tous les soirs. Il y a les maisons du quartier qui se parent de guirlandes et de décorations scintillantes et que je vais voir une fois la nuit tombée.

Light !

Light !

 

♥ le houx

CA c’est MON rituel de début décembre. Ma plus grande frustration de l’année dernière, n’étant pas en état d’aller en quête de ces 2-3 branches piquantes chargées de boules rouges rutilantes. En général c’est à la fois toujours une vraie expédition – pour peu que la neige se soit mise de la partie et rende l’accès à la forêt en montagne difficile voire impossible – et un vrai pari puisque d’une année sur l’autre je suis souvent incapable de me souvenir de mes coins à houx. Enfin non je me souviens de mes coins à houx mais des fois pour en trouver avec les petites boules rouges, c’est comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Mais en général je finis toujours pas trouver mon bonheur.

La récolte de l'année \o/

La récolte de l’année \o/

 

♥ le sapin

Ah le sapin ! Normalement il trône du premier week-end de décembre jusqu’à mon anniversaire mais le week-end dernier on m’a interdit de le faire pour cause de travaux à venir, c’est nul. J’ai pris l’habitude d’en balancer une photo sur instagram tous les ans comme ça j’ai une trace des couleurs que j’avais choisi pour en changer tous les ans : bleu/argent, rouge/or ou bronze/or. Pas question d’avoir la même couleur deux années de suite ! 😉

Le sapin de l'année dernière

Le sapin de l’année dernière

 

♥ les goûters de Noël

Je le fais tous les ans (sauf l’année dernière …) avec mes patients, c’est ma façon à moi de marquer cette période et la fin de l’année avec eux. Je les réunis tous (enfin pas tous tous en même temps, j’étale sur plusieurs jours), chacun amène un petit truc à grignoter, ils font connaissance, on rigole. Je trouve ça chaleureux, ça m’offre un moment différent avec eux, moins formel et plus détendu. Une année un monsieur avait emprunté un déguisement de Noel pour venir déguisé sur ce moment là. J’adore ces instants.

 

♥ réfléchir et préparer le repas du Réveillon

C’est mon dernier rituel d’avant Noel. Cette année comme ça représente un gros boulot d’organisation (et de conciliation des goûts de chacun et des impératifs traditionnels de mon père ….), je me suis attelée à réfléchir dès mi septembre au menu. Maintenant que la partie des cadeaux est quasi bouclée, je vais pouvoir me consacrer à ça, régler les dernières questions en suspens (quelle bûche et chez qui la prendre ?), commander les différents produits, acheter la déco pour la table, récupérer les commandes et puis cuisiner. J’adore vraiment ça aussi, consacrer du temps à un repas de fête sans pour autant que ce soit une débauche de plats hyper chers. Cette année pas d’huîtres, probablement pas de foie gras mais un bon chapon et une super bûche !

 

Miiiiiiiiiiii !

Christmas is coming ! *tape dans ses mains*

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

février 2018
L M M J V S D
« Jan    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728  

D’où viens-tu?