// archives

Don't stop me now

This tag is associated with 1 posts

So loved

Love me true

J’ai (enfin …) trié mes cartes postales. Celles qui s’accumulaient sur mon bureau depuis un bon moment. Trois ans en vérité puisque mon dernier tri/rangement remontait à cette date.
Je ne sais jamais quoi faire des cartes postales que je reçois. Je me dis souvent que je voudrais les accrocher sur un pêle-mêle mais en y réfléchissant je me dis que je ne les regarderai pas plus accrochées. Je voudrais en faire vraiment quelque chose, presque une oeuvre d’art, mais pour l’instant ça n’a pas pris plus forme que ça : une envie. Alors en général, par manque d’inspiration ou par manque de temps (ou les deux), je les lis et je les pose sur mon bureau … et je les y « oublie ».
Là je les ai trié et puis je les ai rangé dans ma boîte à cartes postales dans laquelle j’ai retrouvé mon carnet de voyage de l’Inde et les bougies de mes 30 ans.

Ce tri a été l’occasion de me rendre compte que je reçois beaucoup de cartes postales. Je les ai relu avec plaisir et/ou émotion. J’en ai jeté certaines et j’en ai gardé beaucoup d’autres. En me disant que c’était bête de les garder pour les enfermer dans une boite mais sans réussir à me résoudre à les jeter. Au delà de l’aspect éminemment affectif, il y a aussi à mon sens un aspect « mémoriel ». Quand j’étais petite mon père mettait toujours une carte postale avec le chèque de pension alimentaire qu’il envoyait à ma mère. Je les gardais religieusement dans un tiroir. A l’adolescence, dans une période où mes relations étaient médiocres avec mon père et où je ne me sentais pas aimée par lui, je les retrouvé en triant mes affaires. Et à ma grande surprise je me suis rendue compte qu’il finissait toutes ses cartes par « dis à Shaya que je l’aime » ou « je t’aime ma fille ». Mon esprit avait complètement occulté ce fait. Difficile de continuer à se dire « non aimée » par lui dans ces conditions.

Il y a un peu de ça, là aussi. Relire tous ces textes m’a fait me sentir tant aimée. Par mes ami(e)s essentiellement qui sont les plus grands pourvoyeurs de cartes postales. Il y a dans ces petits morceaux de papier tant d’amour pour moi, ça fait comme une grosse couette dans laquelle s’entortiller pour passer les jours plus rudes. Et les garder c’est garder l’occasion de les relire si la couette se fait un peu maigre ou si la mémoire me fait défaut.

D’une manière générale je me sens tellement aimée en ce moment. Dans des petits détails qui se nichent partout. Un jour quelqu’un m’a dit « il n’y a pas d’amour, il n’y a que des preuves d’amour », je suis d’accord et les preuves d’amour se multiplient sur moi c’est presque indécent.
Permettez moi de me rouler dedans tel Picsou dans sa piscine de billets.

Previously

décembre 2019
L M M J V S D
« Nov    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031