// archives

Bullet journal

This tag is associated with 2 posts

Le Bullet Journal … la suite

Je m’étais promis de ne pas reparler sans cesse de mon Bullet Journal après en avoir déjà fait 2 billets. Même si j’adore en parler quand on m’interroge dessus et en expliquer le fonctionnement, que j’adore chercher des solutions pour ceux qui n’arrivent pas à l’adapter au mieux, je n’avais pas envie de tourner en boucle dessus et de faire un billet de blog tous les mois. Mais … mais à l’aube du démarrage de mon 3e Bullet Journal j’ai terriblement envie de refaire un point.

Parce qu’à deux ans d’utilisation, mon Bullet Journal continue d’évoluer et de s’adapter à mes besoins, et que ma foi si ça peut donner des idées à certaines personnes …

Parce que ces derniers mois les billets de blog se sont multipliés sur le sujet et que plus un sujet devient visible plus il attire les critiques et j’avais envie de remettre quelques points sur les i.

 

[S’il y en a qui n’ont pas lu mon/mes premier(s) billet(s) sur le sujet ou qui ne savent pas ce qu’est un bullet journal je les invite vivement à lire les liens ci dessus sous peine de ne strictement rien piger à la suite ou tout du moins de ne pas pouvoir comparer]

Déjà et avant toute chose : est-ce qu’on peut arrêter de raccourcir Bullet Journal en BuJo svp ???? C’est absolument atroce et stupide comme terme ! J’ai l’impression d’avoir des enfants de 10 ans en face « hi hi hi regarde mon BuJo! Je lui ai peigné sa crinière arc-en-ciel et j’ai remis des paillettes ». Déjà que Bullet Journal c’est assez cryptique comme terme si en plus on parle de BuJo … Ou alors c’est pour se comprendre entre initié et laisser les autres à l’écart ? Quand je veux vraiment raccourcir à l’écrit, j’écris BuJ. A l’oral je dis « Bullet journal » en entier ça n’est pas un effort démentiel. Bref ça n’a strictement aucun intérêt, ARRÊTEZ PUTAIN !

(Punaise j’ai été obligée d’écrire trois fois BuJo (quatre maintenant) je suis à deux doigts de la crise de tétanie tellement je déteste ce terme) (la dernière fois que j’ai autant détesté un truc c’était Shakira qui se trémoussait dans la boue)

 

Alors qu’est-ce que j’ai changé en 2016 à mon Bullet Journal ?

Déjà le format. En 2015 j’utilisais un carnet A6, en 2016 j’étais passée en A5 et je réédite ce format là pour 2017. Il me convient mieux, plus de place pour écrire. L’inconvénient c’est que du coup le carnet est plus gros, plus lourd à trimballer mais comme il m’accompagne rarement dans mon sac à mains, m’attendant sagement à la maison, personnellement ça ne me dérange pas. Si je l’avais sur moi par contre quotidiennement, ça serait un vrai problème et j’aurais rebasculé sur du A6 je pense.

L’organisation de mes pages de début de mois a été pas mal modifiée. Dès le début, l’organisation de base proposée pour le Bullet Journal ne me convenait pas et j’avais réorganisé les choses rapidement. J’ai continué. Désormais j’ai une double page avec mes tâches du mois à faire, un mini section où je note les rdv du mois – j’ai toujours mon agenda mais renoter ces rdv dans mon Bullet Journal me permet de me les remémorer -, une autre mini section où je note les livres lus pendant le mois, une section achat à faire et une autre où je note les dépenses du mois.

Première double page mensuel (cliquer pour agrandir)

Ensuite, sur la double page suivante, j’ai fait une page un peu fouillie sur les pensées/gratitudes et autres du mois et une sur les idées/choses à noter du mois. Je me suis rendue compte que les notes disséminées au fil des jours ne me convenaient pas mais que faire une entrée pour chacune d’entre elles dans mon index non plus. J’ai une mémoire, comment dire, calendaire (?) c’est à dire que je me souviens en général à quelle période j’ai eu telle idée ou j’ai croisé telle information, c’est du coup plus facile pour moi de regarder dans la page du mois (ou des mois de printemps) pour retrouver une information.

Pensées, gratitudes, idées, notes etc …

Par ailleurs au cours de l’année je me suis rendue compte que j’avais besoin d’un espèce de « calendrier à l’année ». Pas pour y noter les futurs rdv – comme beaucoup de gens le font puisque c’est la grosse limite du Bullet journal – étant donné que j’ai toujours mon agenda et que je ne compte pas m’en passer, mais parce que de temps à autre je me retrouve avec des choses futures à faire et nul part où les noter. Par exemple en octobre j’ai vu mon allergologue, il m’a demandé de revenir le voir en mars et pour se faire la secrétaire m’a dit d’appeler en décembre pour prendre le rdv … où est-ce que je pouvais bien noter ça ? Et ça arrive quand même régulièrement. Du coup au début de mon bullet journal de 2017, j’ai crée une double page que j’ai organisé par mois pour y noter ce genre de choses.

(Oh oui choses palpitantes à venir 😉 )

 

 

Enfin – révolution majeure ! – après avoir longtemps infusé cérébralement sur le sujet, j’ai soudain (et enfin) su comment me faire un Bullet Journal professionnel. Qui est complètement différent de mon Bullet Journal personnel. C’est un petit carnet pour l’instant, plus petit qu’un format A6, justement pour pouvoir le trimballer aisément lui pour le coup.

Oui c’est mon Bullet journal professionnel … ^^’

Dedans j’y ai un index et une page de tâches à faire … par mois. Pas de tâches journalières, j’en ai personnellement peu l’usage. Par contre j’ai récupéré de mon Bullet Journal personnel de faire mes listes en partant de la fin de mon Bullet Journal et en les numérotant en chiffres romains. J’ai ainsi noté tous mes projets en cours, pour leur suivi je sais déjà que je vais me régaler.

Donc depuis quelques mois maintenant j’ai deux Bullet Journal : un pro et un perso. J’avais peur de les multiplier, j’avais peur d’y perdre l’intérêt du Bullet Journal. Finalement c’est tout le contraire. Avant j’inscrivais régulièrement des tâches professionnelles dans mon  Bullet Journal majoritairement personnel et ça me donnait l’impression que mon travail s’invitait dans mon temps personnel … et c’est déjà assez souvent le cas sans que je l’y invite via mon Bullet Journal. Là mes tâches pro restent sagement dans leur petit carnet que je ne consulte pas le week-end, pas le soir etc. Génial !

 

Et sinon haters gonna hate ?

Donc depuis quelques mois les billets enthousiasmés sur le Bullet Journal se multiplient sur les blogs francophones. Je peux difficilement jeter la pierre, j’en ai moi-même commis un et en vérité je suis toujours aussi enthousiasmée par le Bullet Journal. La corollaire c’est qu’un beau matin d’automne en ouvrant mon facebook j’ai appris que « le Bullet Journal c’était juste un agenda pour nana qui n’ont que ça à foutre faire de jolis dessins », ça m’a un tout petit peu énervée (un euphémisme c’est glissé dans cette phrase sauras-tu le reconnaître?) de me faire insulter gratuitement par quelqu’un qui manifestement n’avait même pas cherché à comprendre le principe du Bullet Journal.

Alors je suis la première à reconnaître que parfois je trouve le comportement de certains utilisateurs de Bullet Journal … franchement flippant. Que ce soit l’investissement qu’ils mettent dedans ou les tracking hyper pointus utilisés (genre les nanas qui cochent le nombre de verre d’eau qu’elles boivent par jour). Néanmoins si je ne partage pas du tout cette passion d’enjoliver à mort son Bullet Journal, par manque de temps et clairement par manque total de talent artistique, je comprends celles qui le font. Peut-être que si je savais en faire, moi aussi j’écrirais mon titre en faisant du lettering. Parce que visuellement c’est agréable et qu’un visuel agréable ça compte dans l’usage répété d’un Bullet Journal. Même si moi je le limite à utiliser un stylo 4 couleurs et des stabilos pour casser la monotonie d’un truc écrit uniquement en noir. Ah et cette année acheter un joli carnet pour en faire mon Bullet Journal (notons d’ailleurs que la 1ere fois je l’avais recouvert de masking tape pour l’enjoliver, j’en déduis que je suis une nana qui n’a que ça a foutre de coller du masking tape sur une couverture) (d’ailleurs vous noterez sur la photo de la double page du mois de janvier que j’utilise toujours du masking tape pour souligner la tranche de chaque 1ere page du mois) (je suis TROP une meuf vraiment superficielle et qui a du temps à perdre ouhlalala). Au delà de ça, ma foi, j’imagine que ceux qui se font un beau bullet journal sont plus près à le montrer que ceux comme moi qui en ont un moche. Je me souviens très bien quand j’ai pris les photos pour faire mon 1er billet sur le sujet de m’être dit « pffff je peux pas montrer ça c’est moooooche ». Du coup on voit sans doute plus ceux qui dessinent que les autres …

 

Bref intéressez vous au fond plutôt qu’à la forme et on en reparlera.

 

Et au risque de me répéter, personne n’a jamais dit que tout le monde devait adopter le Bullet Journal. Ce n’est pas forcément pour vous, ou pas le moment pour, ou plus le moment pour. C’est juste un outil parmi les autres.

Et le Bullet Journal changea ma vie !

Ca fait un petit moment que j’ai envie d’en parler mais j’attendais d’avoir un certain recul sur ça pour le faire (et le temps pour) mais mine de rien ça va faire 3 mois qu’un outil a franchement amélioré ma vie et surtout son organisation de tous les jours (parce que c’est bien de cela dont il s’agit, pas d’une recette de soufflé mais d’un système d’organisation).

Et que ça n’a donc pas été qu’une lubie qui s’est arrêtée au bout de deux semaines : le bullet journal ! (non ne fuyez pas même si le nom n’est pas très attrayant)

 

Rendons à César ce qui appartient à Jules, au départ c’est Flo qui m’a un jour hurlé par mail « VA LIRE CA, ET CA (et ça mais c’est plutôt pour les geek), CA A L’AIR GENIAL ».

Sauf que ce jour-là j’avais pas trop trop le temps de lire ça et surtout de prendre le temps de m’y pencher sérieusement et de comprendre l’intérêt du truc. De l’appréhender devrais-je même dire parce que sur le moment quand on lit ça peut paraitre un peu ésotérique. Et clairement ça a été le cas pour moi au début, jusqu’à ce que je le fasse. (et là j’ai crié « MAIS C’EST GENIAAAAAAAAAL)

Il s’agit d’un système d’organisation qui fonctionne même quand on n’a pas la 3G, même quand le téléphone est tombé dans les toilettes, puisqu’il faut un carnet et un stylo.

 

Le mieux c’est quand même que vous lisiez les deux CA du dessus avant que je vous explique MON bullet journal.

Je suis une grande fan de liste … listes de choses à faire pour demain, listes de livres à lire, listes de choses à acheter etc… Sauf que jusqu’à il y a 3 mois, je galérais avec des post-il qui trainait un peu partout, des carnets sur lesquels il fallait retrouver la bonne page, mon agenda où j’avais jamais assez de place et les diverses choses inscrites sur Evernote et autres données numériques sauf que ça capte jamais dans le magasin quand tu en as besoin ou alors tu n’as plus de batterie.

Etc … etc… etc…

C’est tout ceci que le bullet journal a changé.

Donc clairement si vous n’avez pas de problème de listes, qu’evernote vous suffit largement ou que vous ne planifiez jamais rien à l’avance, vous pouvez fermer la page et aller lire ailleurs.

Sinon asseyez-vous, il y en a pour un moment. (Et préparez la boîte de Doliprane)

 

Le bullet journal techniquement c’est donc :

  • un … carnet. N’importe lequel au départ et vous affinerez probablement vos préférences après. Moi j’ai opté pour un Oxford A6 petits carreaux, complètement au pif à la base (c’était ce que j’avais de libre) mais qui s’avère pour moi un bon choix (et selon moi un bon choix pour commencer pour n’importe qui). Néanmoins pour mon prochain bullet journal (oui j’en suis déjà là) j’ai opté, toujours pour un petits carreaux, mais au format A5, le A6 me parait un poil étroit au niveau de la largeur des pages (mais il est très pratique à trimballer donc aussi bien après le A5 je reviendrai à l’A6).
  • un … stylo. N’importe lequel, moi un bic noir que je stabilote allègrement et des feutres fins de couleur pour mettre de la couleur donc (et c’est important visuellement).
THE bullet journal (oui je l'ai customisé avec du masking tape, ça m'a pris globalement en même temps et il était moche tout vert)

THE bullet journal (oui je l’ai customisé avec du masking tape, ça m’a pris globalement en même temps et il était moche tout vert)

 

Maintenant (et c’est là que ça se complique), passons aux « principes » du bullet journal :

♥ TOUTES vos pages sont (ou seront) numérotées.

Oulalala quelle magnifique page 7 !!!

Oulalala quelle magnifique page 7 !!!

♥ la première page (et mettons les 2 suivantes pour vous donner un peu de marge) constitue votre index : c’est l’élément le plus important du bullet journal parce que c’est par lui que vous passerez pour retrouver les infos que vous recherchez.

Concrètement ? Vous allez vous faire une liste intitulée « achats » (aucun commentaire sur le fait que je sois une femme ne sera toléré), dans l’index vous inscrivez sur une ligne « Achats, page 12 ». Et puis 3 mois plus tard votre page 12 est pleine, vous allez vous faire une nouvelle page « achats » qui sera 20 pages après l’ancienne et dans l’index là vous allez rajouter ce nouveau numéro de page pour obtenir sur la ligne « Achats, page 12, page 35 » etc… etc… etc… à chaque nouvelle page qui poursuivra cette liste d’achats. Si bien que si vous recherchez un jour un achat, vous allez consulter la page 12 et/ou la page 35 pour le retrouver, pas toutes les pages de votre carnet.

Une petite photo pour mieux comprendre ? (et faire passer le mal de crâne qui vous a saisi) (cliquez pour agrandir)

(Oui ma liste Achats est la 2e ligne, ET ALORS ?)

(Oui ma liste Achats est la 2e ligne de mon index, ET ALORS ?)

♥ il y a 3 (ou plus si vous cherchez sur pinterest) façons de noter les choses dans son bullet journal en fonction de leur nature : tâches, notes, évènements (vous verrez sur la photo la différence entre chaque) et 3 signifiants pour augmenter l’importance d’une chose notée :

IMAG1399

Moi je reste dans la simplicité sur ça

♥ Votre bullet journal c’est ce que vous en faites 🙂

Dans les liens donnés au début ils disent de faire une page à chaque début de mois une page avec tous les jours du mois pour marqué les rdv, les anniversaires, etc… Moi je l’ai fait une fois et je l’ai supprimé, trop redondant avec mon agenda (que je conserve par ailleurs, je vous dirai pourquoi après). Par contre en début de mois je me suis fait une page « livres lus/dépenses effectuées » et en fin de mois une page « bilan ». Votre bullet journal et l’usage que vous en ferez vous sera unique.

IMAG1403

Oui jai pas lu beaucoup de livres ce mois-ci !

 

Vous n’avez toujours rien compris ?

C’est normal ! Il n’y a qu’en faisant qu’on comprend donc sortez votre carnet et votre stylo et lancez vous !

Etape 1 : inscrire sur votre première page le mot « index » qui restera vide pour l’instant (à moins que vous n’écriviez sur cette page « index, page 1 » #inception)

Etape 2 : tourner 3 pages (pour quand vous aurez une foule de choses à écrire dans l’index. Pas maintenant quoi) et écrire en haut le mois où nous sommes, suivi des jours du mois inscrits sur une ligne différente à chaque fois (cf liens donnés au début, j’ai pas de photo, je ne le fais pas) et sur la page en face à nouveau le nom du mois avec en dessous vos tâches du mois = les choses que vous devez faire absolument ce mois-ci (exemple ? Déclarer vos revenus aux impôts ^^’, payer votre assurance, prendre rdv chez le dentiste, planifier vos week-end prolongés de mai, etc…) (et revenir dans l’index écrire « Avril, page 5 à « )

IMAG1401

1ere ligne ? « Mettre à jour la carte grise » (Désolée mais à partir de maintenant la plupart de mes photos seront pourries parce que c’est quand même vachement intime ce qu’on met là dedans)

 

Etape 3 : page suivante, écrire la date de demain (ou du jour mais je trouve plus facile de se projeter sur le lendemain) et y inscrire toutes les tâches à faire pour le lendemain à l’aide de petits carrés (j’ai péniblement réussi à vous trouvez deux exemples montrables)

(nb : j’aime bien découper une tâche en plusieurs comme sur la photo en dessous « ménage » c’est « poussières+repassage »)

Désolée c'est pas palpitant mais ça donne une idée au moins (c'était un weekend)

Désolée c’est pas palpitant mais ça donne une idée au moins (c’était un weekend)

wouhh ma vie est formidable dis donc !

wouhh ma vie est formidable dis donc !

Etape 3 : le lendemain cocher les petits carrés au fur et à mesure qu’on effectue les tâches, en inscrire de nouvelles, écrire les évènements du jour ou les idées qu’on a.

Etape 4 : reporter au lendemain ce qu’on n’a pas eu le temps de faire le jour dit.

Etape 5 : avoir soudain le besoin d’une liste « Achats » (tout le monde a besoin d’une telle liste), la démarrer sur une nouvelle page et l’inscrire à l’index.

ETC …. ETC … ETC ….

 

Bon et sinon comment je me suis appropriée MON bullet journal ?

– Comme je l’ai expliqué au dessus, j’ai supprimé la page avec les jours du mois pour la remplacer par une page livres/dépenses, j’ai ajouté une page « bilan » à la fin … et j’ai conservé mon agenda et son usage. LA grosse limite qu’on constate rapidement (et tous les utilisateurs le disent) c’est qu’on ne peut pas écrire sur son bullet journal les rdv de dans 3 mois par exemple. Certains ont imaginé des solutions (clic) (en anglais), moi j’ai décidé de conserver un agenda et j’ai un usage strictement différent des deux.

– Je me suis tracée une marge pour y inscrire la date clairement et y noter dedans des trucs futiles comme le vernis posé ce jour-là, ma fatigue ou si j’ai été malade et la météo du jour.

– J’ai décidé de noter mes listes (Achats, Cadeaux, Projet machin, Voyage truc …) en partant de la fin de mon carnet et en remontant vers le début, au lieu de les insérer au milieu de mes mois. Du coup mes mois sont numérotés en chiffres arabes (1, 2, 3, 4 etc…) et mes listes en chiffres romains (I, II, III etc).

Oui bon ya forcément une liste "vernis"

Oui bon ya forcément une liste « vernis »

Mais ya aussi des livres !

Mais ya aussi des livres !

– J’écris les tâches toujours avec mon bic noir, les évènements et les notes sont généralement en couleur (sauf quand je n’en ai pas sous la main).

– J’utilise assez peu les signifiants et je suis restée au 3 « bullets » de base pour noter les choses mais certains en utilisent des dizaines de différents.

– Au départ je remplissais mon bullet journal le soir avant de dormir, je cochais ce qui avait été fait, je notais les évènements et les notes du jour et je me suis rendue compte que ça me faisait trop cogiter. Je me couchais en me disant « ah oui ya ça, et puis ça et puis ça ». Maintenant je le fais un peu plus tôt, devant la tv.

– Je le consulte assez peu la journée, particulièrement quand je bosse. Si bien que parfois je l’emmène avec moi, parfois pas. Mais je le consulte, le matin en me levant, le midi et le soir pour me remémorer régulièrement les tâches à effectuer.

– Je me garde de tomber dans la culpabilisation quand je n’ai pas pu faire une tâche de ma journée (voire quand je n’en ai fait AUCUNE), ce n’est pas un outil de performance ou pour me juger moi même, c’est un aide-mémoire.

– J’ai décidé de faire un tableau mensuel que j’imprime et que je scotche/agraphe/trombone dans mon bullet journal sur lequel je marque des choses récurrentes dans le mois pour savoir quand je l’ai fait.

IMAG1402

Oui oui ce sont bien des trucs à la con

 

Voilà ! Je ne suis pas sûre d’avoir été très claire mais j’y ai mis du mien croyez-bien ! Il faut faire pour comprendre, ne pas hésiter à lire plusieurs billets sur le sujet, fouiner pour trouver des idées, faire les choses à sa façon (et tout changer) pour l’adapter au mieux à ses besoins mais ça aide vraiment à structurer les choses, ne pas oublier, ne pas perdre une liste volante. Pour vous dire, je n’ai pas encore eu le temps de le faire, mais j’envisage aussi d’utiliser un bullet journal pour le boulot.

J’ai fait un petit tableau pinterest sur le sujet si ça intéresse

 

(C’est bon, vous pouvez reposer cette boîte de Doliprane, c’est mauvais pour le foie quand on en avale trop d’un coup)

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

novembre 2017
L M M J V S D
« Oct    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

D’où viens-tu?