//

Cogito

Stardust

Je sème mes cheveux aux 4 vents comme les arbres sèment leurs feuilles à l’automne. J’ai toujours dit que je ne pourrais être tueuse (à gage ou en série) tant je laisse de traces de mon ADN un peu partout. En ce moment je peux encore moins l’être.

Ce phénomène c’était déjà produit … l’année dernière, quasiment à la même époque. Sauf que je m’étais écroulée avant de cette fatigue restée inexpliquée qui m’avait minée pendant 3 semaines. Point d’écroulage cette année. Mais je redoute très fort que cela arrive.

Il y a tellement de choses qui pourraient pousser à la chute, tellement de choses que l’on pourrait relier à ces cheveux en nombre qui désertent. Je refuse qu’une fois encore on tire à ma place des raisonnements qui ne se fondent sur rien, qu’on incrimine hypothétiquement le stress, la fatigue, les mauvaises nouvelles. Moi je veux du solide, des preuves, des chiffres pas dans la norme. Alors pour l’instant je ne dis rien, j’attends de voir, j’observe et je prends mes petits compléments alimentaires.

Ou alors c’est juste l’influence des saisons, une influence nouvelle. Normalement comme les arbres c’est à l’automne que l’on sème nos phanères.

 

C’est sur qu’on aurait vite fait d’accuser la fatigue et/ou le stress de tous mes maux, je n’ai pu prendre de vacances en juin … je ne pourrais en prendre en septembre. Je râle contre ça, je peste. Mais en fait … pas trop fort.

Ce nouveau poste et toutes les contraintes qu’il entraine (et la fatigue forcément de devoir assimiler de nouvelles choses et se faire accepter par une nouvelle équipe) ne sont rien face à la conscience aigüe que c’est ce nouveau poste qui m’a empêchée de m’effondrer – voire qui m’a sorti la tête de l’eau – me donnant un échappatoire dans lequel me jeter à corps perdu. Surtout il m’a permis de me remettre sur les rails, ceux qui permettent de croire en soi, de ne pas se sentir entièrement nulle.

 

Il y a peu c’était ma fête d’ailleurs. (rien de sexuel)

Journée étrange, qui a vraiment très mal commencé et plutôt bien fini.

Journée pleine de cadeaux surtout. Une paire de boucles d’oreilles en ambre oui mais surtout la visite impromptue – juste pour donner des nouvelles – au travail de quelqu’un plus vu depuis 6 mois, un compliment touchant et inattendu et surtout … une espèce de réconciliation avec mon corps.

Dommage que mes cheveux ne suivent pas le mouvement.

Discussion

No comments yet.

A vous les studios

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

octobre 2017
L M M J V S D
« Sep    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

D’où viens-tu?