//

Cogito

Si tu pars à Rioooooo

Il y a peu, deux offres d’emploi bien particulières se sont succédé sous mes yeux éblouis. (Nan faites pas « youhou » trop vite)
La première se situait en Guadeloupe.
La deuxième à la Réunion.

Oui je sais, vu comme ça, ça parait super attrayant. D’ailleurs amusée, je n’ai pu m’empêcher de twitter ces deux propositions d’emploi.
Et je n’ai pas été déçue des réponses que j’ai reçu à cette occasion : « fonce », « vas-y » ou « whaaa trop bien ».

Pourtant … ben moi j’ai été loin d’être enthousiasmée.
C’est sur que sur le coup quand on dit vivre à la Guadeloupe ou la Réunion ça fait rêver.
Mais autant j’ai adoré aller en vacances en Guadeloupe, et j’aimerais aller à la Réunion dans ce contexte, autant l’idée d’aller vivre sur une île m’angoisse. Surtout une île à l’autre bout du monde ou presque.

J’ai passé 10j en Guadeloupe. J’aurais souhaité 15j pour avoir l’impression d’avoir fait totalement le tour de l’île. Je ne dis pas avoir tout vu, tout découvert, loin de là. Je suis sûre que la Guadeloupe a une foule de surprises à offrir encore. Mais quand je passe 3 mois sans partir de ma région, j’ai l’impression d’étouffer. Alors partir sur une île c’est me cloîtrer volontairement. Rien que d’y penser je sens la crise d’angoisse.

Et puis … et puis partir à l’autre bout du monde n’est pas anodin.
Et la Guadeloupe ou la Réunion ça a beau être « la France » c’est le bout du monde aussi. Au delà du rêve et de la vie fantasmée il y a le décalage horaire, l’éloignement géographique et tout ce qu’il entraine, le déracinement, la perte de l’entourage affectif et la perte des repères.
Reconstruire ailleurs à partir de zéro.
Surtout que ces propositions d’emploi ne sont pas des missions d’expatriation. Pas de billets d’avion de l’employeur pour rentrer, pas d’aide à l’installation etc …

J’ai la chance d’avoir été sensibilisée à tout ça. D’y avoir réfléchi tout du moins.
Au delà de l’intérêt du poste, de la rémunération, c’est une réalité à ne pas négliger. Je pense – non je sais – qu’une expatriation réussie est une expatriation préparée. Pesée, mesurée. C’est forcément un saut dans le vide. Mais jamais une décision prise sur un coup de tête parce que la destination fait rêver. Aller en vacances quelque part et vivre quelque part ça n’a rien à voir.

Discussion

17 Responses to “Si tu pars à Rioooooo”

  1. De la différence entre le tourisme et le quotidien que bien des gens oublient. Ils partent en vacances pour une destination, en reviennent enchantés et décident d’aller y vivre, sans plus de préparation et réflexions que ça, juste parce que « si on le fait pas maintenant, on le fera jamais » (ce qui en soi n’est pas faux, plus facile de partir à 20 ans sans enfants, qu’à 40 ans avec deux mioches), mais qui déchantent sur place en réalisant qu’un lieu en vacances n’est pas le même lieu au quotidien metro-boulot-dodo.
    Quoi que tu décides, t’as l’air d’avoir la tête sur les épaules, donc je sais ce que ce sera la bonne décision pour toi !

    Posted by sushiesan | 23 octobre 2013, 08:25
  2. Je suis tout à fait d’accord avec toi. Au bout de trois semaines à visiter l’Australie je voulais m’y installer, et puis une amie m’a annoncé la mort brutale de son père et, coincée là-bas avec le décalage horaire, je n’ai pas pu l’épauler comme j’aurais voulu. Ça fait réfléchir.

    Posted by Anna Musarde | 23 octobre 2013, 10:21
    • Oui voilà. A chacun de mes voyages j’ai vu comme le décalage horaire deconnectait du quotidien de ceux restés « au pays », la distance géographique privait de préoccupations communes, je me suis dit que partir était difficile.

      Posted by Shaya | 23 octobre 2013, 20:55
  3. Eh bien, moi, vos îles exotiques à la con, je n’aurais même pas l’idée d’y aller en vacances, c’est vous dire ! Saint-Pierre-et-Miquelon, en revanche, je ne dis pas…

    (Par ailleurs, vos offres d’emploi se sont succédÉ et non succédÉES…)

    Posted by didiergoux | 26 octobre 2013, 17:00

A vous les studios

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

octobre 2017
L M M J V S D
« Sep    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

D’où viens-tu?