//

Je lis donc je suis

Samedi lecture

Puisque je vous barbe avec ma liseuse et mes livres depuis des semaines, il n’y a pas de raison que je ne vous barbe pas en prime avec certaines de mes lectures.

Ce blog va devenir un blog livres bientôt je vous le dis!

 

§ Il est rare que je sois bouleversée par un livre et « Un autre amour » de Kate O’Riordan sur le papier n’avait rien pour en être.

Sur le papier …

 

Le sujet du livre parait banal à première vue et traité dans la littérature depuis des milliers d’années : un homme, deux femmes, de l’amour, des histoires avortées trop tôt, des choix faits qu’on regrette et un jour l’occasion de changer tout ça.

Mais toute la magie de ce livre tient dans l’écriture de l’auteure absolument fantastique – fluide et légère sans jamais être désinvolte – et les personnages dépeints avec beaucoup de finesse. On les aime, on voudrait les détester, on a de la peine pour eux face à leurs tourmants.

Difficile de rester insensible devant cette famille qui se disloque sans que rien ne semble pouvoir y mettre un terme.

Un livre qui explore les sentiments humains et nous rappelle que le passé n’est jamais loin.

 

§ Quand un auteur écrit une série de bouquin et que par hasard je tombe sur l’un d’eux en l’aimant, je lis immanquablement la totalité. J’ai ainsi dévoré les Franck Thilliez l’année dernière, cette année c’est Karine Giébel.

Une bonne critique m’avait amené à m’intéresser à elle et j’avais acheté « les morsures de l’ombre » dans la foulée.

Je reconnais avoir été totalement happée par ce récit, très court mais psychologiquement prenant et terriblement angoissant… Si bien qu’une fois fini, je m’étais dit avoir besoin d’un livre léger pour me remettre.

Et pour avoir lu quasiment tous les autres livres qu’elle a écrit, je peux vous dire qu’ils sont quasiment aussi angoissants et que la lecture en est parfois rendu difficile de ce fait. Ses livres sont remarquables par la qualité de l’intrigue et elle ne tombe jamais dans la facilité de certains autres auteurs qui utilisent toujours les mêmes mécanismes livres après livres, mais je les ai trouvé étouffants au point que je n’ai pu m’empêcher de m’interroger sur la psychologie de l’auteur et d’avoir pensé (sans doute à tort) que pour imaginer des choses pareilles ça ne devait pas être facile tous les jours.

Discussion

No comments yet.

A vous les studios

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

décembre 2017
L M M J V S D
« Nov    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

D’où viens-tu?