//

Cogito

Salade (de fruits jolie jolie jolie)

(le titre c’est que j’ai plein de morceaux de choses à raconter mais pas la possibilité d’en faire un billet structuré introduction-thèse-antithèse-synthèse-conclusion alors je vous mets tout en vrac et vous y retrouverez vos petits)

 

♠ Il y a plus de 2 ans (et moins de 3) mon grand-père paternel est décédé le jour de mon anniversaire.

Et depuis je me débats avec ça.

On ne m’en parle pas forcément, enfin la 1ere année après ce décès tout le monde a soigneusement évité le sujet et en même temps tout le monde y pensait. La 2e année mon père n’a pas pu s’empêcher d’en parler. En même temps j’avais balisé le chemin pour qu’il le fasse, cette ombre qui planait entre nous était trop lourde.

Ne nous mentons pas, c’est douloureux. Même plus de 2 ans après. Que mon anniversaire soit et sera toujours assimilé à la mort de mon grand-père, tant que les membres de ma famille qui l’ont connu seront vivants, chaque année qui passera. Qu’on y pense tous sans pouvoir s’en empêcher. Que moi j’y pense c’est certain. Cette journée ne sera plus jamais uniquement celle de mon anniversaire.

Déjà que mon anniversaire a souvent été un moment douloureux lié à des événements « extérieurs »…

BREF ! J’ai pris une grande décision. J’ai décidé que puisque mon anniversaire serait à jamais associé à la mort de mon grand-père, j’allais l’assumer. Totalement. Je veux qu’on parle et qu’on pense à mon grand-père le jour de mon anniversaire, qu’on se souvienne de lui et de ce qu’il a représenté dans cette famille. Et peut-être que comme ça, ça sera moins douloureux.

 

♠ Si 2015 s’annonce comme l’année des bébés dans mon entourage (ok ça devrait commencer fin 2014 mais faites pas chier), 2014 a été l’année des annonces de bébé.

Les premières depuis que …

La vie aura été clémente, me laissant presque un an pour me préparer. Laissant les gens autour de moi être délicat dans la façon de me le dire.

Je m’attendais … je m’attendais à ce que la joie immense ressentie pour le bonheur d’autrui soit jumelle d’un coup de stylet dans le cœur. Une douleur exquise. J’en ai même un brouillon de texte de l’automne dernier.

Et finalement … il n’en a rien été. Il n’y a eu que la joie. Pure et sans la moindre ombre.

Je ne dis pas que ça sera toujours le cas. J’espère que ça le sera. J’attends, j’espère et je redoute le moment où ma sœur m’annoncera qu’elle est enceinte. Ça sera, je crois, le test ultime.

 

♠ Quand on sait comme nous nous sommes haïes la femme du Best Friend et moi, il est impressionnant de voir à quel point nous nous apprécions aujourd’hui. Et c’est chouette. J’ai mis longtemps à assumer d’en être heureuse, comme si je trahissais celle que j’avais été et qui l’avait tant détesté. Mais le fait est que j’en suis extrêmement heureuse. Pour le Best Friend déjà dont la vie est bien plus simple depuis que sa femme et sa meilleure amie ne menacent plus de se crever mutuellement les yeux.

Pour moi enfin. Je suis heureuse de voir que je ne suis pas rancunière (et pourtant j’aurais eu matière) et que je peux évoluer en fonction de comment une autre personne évolue. Ne pas rester crispée sur des haines passées. Reconstruire une nouvelle relation avec de la complicité et de la compréhension.

Au point que je finis par me demander si je ne suis pas plus amie avec elle qu’avec le Best Friend. (non en fait non, chacune est unique)

 

On a baptisé le Filleul donc.

Je n’avais pas assisté à un baptême depuis mes 6 ans et celui de mon cousin. Autant dire qu’autant je suis au taquet sur les messes d’enterrement autant sur les baptêmes je n’avais pas vraiment idée de ce qui m’attendait. J’ai trouvé que c’était un chouette moment. Peut-être que cela tenait au diacre qui célébrait. Néanmoins pendant la cérémonie, alors que je pataugeais joyeusement dans ce que disait le célébrant – je veux dire, à force j’ai fini par connaître à peu près le « notre père » mais c’est tout – j’ai eu un remord. Je ne me suis jamais cachée d’être d’une inculture crasse en liturgie et de ne pas croire, les parents du Filleul étaient sensés savoir à quoi s’attendre, mais le « parrain » n’étant même pas baptisé il ne risquait pas de pouvoir rattraper le niveau et j’allais être une bien piètre marraine au niveau religieux si c’était finalement ce qu’ils cherchaient. (Oui je suis la fille qui a finalement des remords PENDANT la cérémonie)

Si bien qu’à la fin j’ai demandé aux parents la véritable raison de ce baptême. (Au delà du blabla rituel prononcé au début)

Je m’attendais à un « pour faire plaisir aux grands-parents » qui avait été la raison de leur mariage à l’église (le poids des relations familiales …). En fait j’ai eu droit à un inattendu « pour qu’il puisse se marier à l’église plus tard s’il en a envie ».

Bizarrement mon remord tardif a été complètement dissipé.

 

A la votre les gars !

A la votre les gars !

Discussion

No comments yet.

A vous les studios

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

août 2017
L M M J V S D
« Juil    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

D’où viens-tu?