//
you're reading...

Barcarolle

Rebondir

Un matin de la semaine dernière je me suis dit que j’en venais à comprendre les gens qui se suicidaient.

Une autre partie de mon cerveau s’est dit que ça craignait. La partie cynique s’est dit que mon entourage devrait s’inquiéter mais qu’il n’en ferait rien.

« Shaya elle gère ».

Elle gérait rien du tout. Elle a fini par gérer.

 

Je n’ai pas réussi à pleurer.

Pas encore?

Pas vraiment en tout cas.

Plusieurs fois je m’en suis empêchée, ce n’était jamais ni le moment ni le lieu, il fallait « tenir ». Plusieurs fois j’ai espéré pleurer, mais quand les conditions étaient réunies de larmes point.

Finalement c’est sur un quai de gare et dans un TGV que j’ai le plus sangloté. Ce n’était pas idéal et je n’ai pas pleuré autant que j’aurais voulu mais je me suis dit qu’à un moment il fallait arrêter de s’en empêcher.

Des mots et des gestes doux, des questions franches, de la préoccupation et de compréhension, il en fallait finalement peu pour que j’accepte d’arrêter de (me) dire que ça n’était « pas grave ».

 

J’ai détesté ces moments où l’on m’a traité comme une grenade nucléaire dégoupillée.

J’ai détesté ces questions que personne n’osait poser, chacun attendant que je fasse le pas de parler. Comme si c’était mon genre…

 

Et puis à un moment, à force de sourires forcés et d’échéances qu’on cherche à tenir à toute force en se demandant si on ne craquera pas avant, le rebond se fait.

Heureusement.

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

novembre 2018
L M M J V S D
« Oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930