//

Barcarolle

Ranger c’est penser à hier

Ce week end j’ai enfin pu faire quelque chose que j’attendais depuis longtemps : rien!

Il faisait enfin un temps vraiment ultra pourri – chose que j’appelais de mes vœux depuis des lustres – afin de n’avoir aucun scrupule à rester enfermée toute la journée à buller-lire-regarder la tv-jouer avec son ordi.

J’aurais pu profiter de devoir rester enfermée pour … faire le ménage, repasser etc… (des trucs suuuuper excitants) mais non.

Ne rien faire de tout ça sans culpabiliser!

 

Enfin ne rien faire.

J’ai quand même daigné faire deux trois trucs pas trop fatiguant du genre : ranger mes papiers (rituel du week end), faire ma simulation d’impôts (pour me préparer psychologiquement) et … trier – ranger mes marques-pages.

 

Je peux être assez bordélique pour certaines choses (enfin non je ne me considère pas vraiment comme bordélique mais j’aime quand c’est vivant ce qui signifie que laisser trainer mes livres et revues par terre, des fringues sur mon lit, ne me dérange pas) mais a contrario j’aime que certaines choses sont bien rangées.

Notamment ce qui est sur informatique.

Pro ou perso j’aime que tous les fichiers soient bien classés et rangés par dossiers. Sinon ça m’énerve.

Dans une moindre mesure pareil pour les marques-pages.

 

Sauf que ca faisait un moment que je n’avais pas fait le ménage là dedans.

Un vrai bon gros ménage de printemps.

C’est chose faite et … accessoirement une sacrée plongée dans le passé.

La dernière fois que j’avais fait autant de ménage dans mes marques-pages, j’étais étudiante encore. Et ça se voyait.

Mes marques-pages d’aujourd’hui, la réorganisation que j’ai fait dedans, tout ça signe bien plus que d’autres choses le temps qui a passé. L’âge pris, la « maturité », le changement de « grade », le fait que je ne sois plus la même qu’il y a 3 ans et plus avec les mêmes préoccupations et priorités.

 

J’ai vieilli, j’ai grandi, j’ai changé.

Quelque chose comme ça.

Discussion

2 Responses to “Ranger c’est penser à hier”

  1. L’avantage de faire la même choses avec des objets en dur, c’est que tu plonges, tu constates (tu t’effraies aussi…) et puis tu jettes. J’ai jeté 5 sacs de moi à la poubelle, (comme on jette des mues de serpent) en deux semaines. Et bien j’ai aimé voir à quel point j’avais évolué. Et à quel point grandir n’est pas forcément vieillir aussi tiens 😉

    Posted by Nekkonezumi | 17 avril 2012, 21:50

A vous les studios

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

août 2017
L M M J V S D
« Juil    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

D’où viens-tu?