//

Dans ma tête

Quand j’ai compris …

Depuis lundi matin j’ai l’impression d’avoir basculé dans un univers parallèle où je ne me reconnais pas du tout.

Moi qui ne pleure que très rarement (et encore je me laisse un peu plus faire) je n’arrête pas d’avoir envie de pleurer, je me sens nulle, j’ai l’impression d’évoluer dans la mélasse avec rien qui ne va comme je veux.

 

Et puis ya les moments où je me transforme en teckel rottweiller frappé de la rage qu’il faut d’urgence piquer.

Exemple ?

« Bonsoir ma chérie, tu as passé une bonne jour… »

« Oh ta gueule hein, j’en ai marre de t’entendre parler sans cesse! Et puis dégage tu m’énerves, je veux plus te voir! T’as qu’à aller coucher chez ta mère ou sous un pont J’EN AI RIEN A FOUTRE MAIS DEGAGEEEE »

« … »

Et une fois la crise de nerfs passée je me dis « Mais bordel qu’est-ce qui m’arrive? C’est pas moi d’être comme ça, ce n’est pas moi! »

(Celui qui me dit que si je suis comme ça tout le temps je le dépèce, je l’écartèle et je le fais bouillir)

 

Et puis soudain j’ai eu l’illumination.

J’ai mes règles.

 

Quand j’ai vu ma gynéco, fin novembre, pour le contrôle du traitement qu’elle m’a prescrit, elle m’a demandé si ça ne me manquait pas de ne plus avoir mes règles.

« OH BEN NON » je me suis exclamée à sa grande surprise. Et c’est vrai ça ne me manquait pas du tout. Je sais qu’un nombre non négligeable de femmes n’aiment pas que leur contraception orale supprime leurs règles (d’où les fausses règles) mais d’une part mon corps défaillant me privait déjà de plus en plus de lui même de règles, d’autre part j’ai toujours plutôt considéré ça comme un boulet que comme « l’expression de ma féminité » (pouah! Et en fait heureusement que je ne compte pas sur ça pour l’expression de ma féminité bordel!) (Sauf à considérer que ta féminité c’est ta capacité à pondre)

 

Mais bon depuis ce rendez-vous avec ma gynéco, ya eu mon hémorragie, l’arrêt du traitement, le mois et demi pour que ça se tasse, le temps après pour souffler.

Et le retour des anglais.

J’ai plus l’habitude que mes hormones me rendent comme ça. J’ai jamais eu l’habitude même, à part quand elles me rendaient franchement malade, ça passe en général presque sans que je m’en rende compte. Pas de syndrome pré-menstruel, pas d’hystérie, pas d’énervement.

 

Du coup je ne le vis pas très bien en ce moment d’être transformée en bombe nucléaire. Toutes mes excuses à ceux qui vont en faire les frais …

Discussion

4 Responses to “Quand j’ai compris …”

  1. Perso pareil, quand j’avais l’implant, j’avais quasiment plus de règles, c’était le bonheur !!!
    Courage !!!

    Posted by sushiesan | 13 février 2014, 07:23
  2. moi j’aime bien pouvoir dire que c’est à cause des ragnousses que j’ai envie d’étêter les gens (surtout ceux dans mon espace vital…)… 😀 (tu sais que t’es teigne aussi quand t’as pas tes ragnousses, hein? ;-))))))

    Posted by Daydreamer Macarel Mille Dious | 13 février 2014, 16:59
    • Je suis teigne tout le temps (sal*pe <3 ) 😉
      Moi je n'aime pas dire que c'est à cause de mes règles parce que le risque qu'on me le renvoie dans la gueule à chaque fois que j'envoie chier quelqu'un est non négligeable (et comme tu le dis je suis teigne tout le temps 😀 )

      Posted by Shaya | 13 février 2014, 21:27

A vous les studios

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

octobre 2017
L M M J V S D
« Sep    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

D’où viens-tu?