//

L'enfer c'est ... les autres

Punching ball

Il m’arrive souvent régulièrement de servir de punching ball dans le cadre de mon activité professionnelle.

Pas que ça soit une passion mais j’en ai pris mon parti.

Celui d’être la personne qu’on a sous la main quand on a besoin de se défouler. Même – et surtout en fait – si je n’y suis pour rien et si je n’ai moi-même rien fait.

Je ne dis pas que ça ne m’arrive jamais de le faire moi-même, je ne suis pas Ste Bernadette, mais j’évite autant que faire se peut de faire payer à des gens qui n’y sont pour rien la colère provoquée par d’autres.

 

Lundi pour bien commencer la semaine, et ne pas perdre la main ça serait dommage, j’ai eu droit à me faire latter la gueule en règle.

Je n’ai guère eu plus que le temps de dire « bonjour » avant de me faire incendier.

La loi de Murphy voulant que cela ait lieu après une nuit de 4h. Autant dire que ça n’était pas les meilleures dispositions.

 

Et j’ai deux types de réactions quand on m’agresse, a fortiori quand c’est injuste et injustifié :

1/ on m’écrase les orteils? Je broye les rotules. La meilleure défense c’est l’attaque, donc quand on m’attaque j’attaque en retour. Et je fais feu de tout bois, pas de pitié.

2/ quand je ne peux pas ouvrir ma gueule pour une raison ou une autre – et donc me défendre – j’ai envie de pleurer. (Et de me rouler en boule)

 

Dans un cadre professionnel il est relativement déconseillé de faire l’un ou l’autre …

Dans un cadre personnel la solution 2 te met aussi pas mal en difficulté.

Heureusement comme je suis championne en dissimulation (y compris de sentiments), il y a longtemps que j’ai appris à avoir l’air de celle à qui ça en fait bouger une sans toucher l’autre.

 

D’ailleurs ya pas meilleure attitude face à quelqu’un qui se défoule contre toi sans que tu n’y sois pour rien : faire le dos rond en attendant que ça passe.

Et rendre coup pour coup après. Une fois l’orage passé.

 

Alors oui je peux comprendre que cette dame se sente si mal, qu’elle soit à bout de nerf à cause de sa mère gravement malade. Que soit dur et qu’elle se sente couler seule à devoir se débattre avec des choses bien trop lourdes. Qu’elle ne soit pas en capacité de voir comment elle se comporte et ce qu’elle inflige aux autres.

Sauf que par son attitude, elle nous donne juste envie de lui pourrir un peu plus la vie au lieu de l’aider, alors que franchement j’ai de la compassion pour elle.

Sauf que la croyance que « secouer quelqu’un » (= la traiter de gourde incompétente et inutile) fera avancer les choses c’est de la connerie.

Et qu’au bout d’un moment c’est très difficile pour nous de prendre le recul nécessaire pour ne pas réagir à son agressivité, pour ne pas être aussi « bête » qu’elle.

C’est aussi particulièrement usant à force de faire beaucoup d’effort pour avoir une attitude adulte et responsable, ne pas prendre les attaques personnellement, ne pas céder à la colère ou à la rancœur, et qu’en face ça soit tout le contraire.

Même si au final à force de patience et de self control, j’ai obtenu un « merci pour tout » que j’ai compris comme un « pardon/désolée/je vous présente mes excuses pour mon attitude absolument infecte qui mériterait 100 coups de fouet en public ».

 

D’ailleurs là où ça devient presque drôle, c’est que parmi les choses qui « stressent » cette dame il y a le fait que sa mère soit très agressive à son endroit. Et il a fallu tout mon self control pour ne pas lui rétorquer que quand on voyait son attitude en général mais aussi à l’encontre de sa mère, il ne fallait pas s’étonner que celle-ci soit agressive en retour.

Discussion

No comments yet.

A vous les studios

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

septembre 2017
L M M J V S D
« Août    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

D’où viens-tu?