//

Dans ma tête

Puisque tu pars …

En une image …

Le Best Friend a obtenu le poste dont il rêve – et pour lequel il travaille dur – depuis 6 mois.

J’en suis sincèrement super heureuse pour lui, le poste est formidable, l’évolution professionnelle qu’il connaîtra sera incroyable et il était vraiment temps qu’il quitte son poste actuel.

Mais …. 

Pourquoi CE poste ? Poste qui sur l’échelle de « du bureau à 2m du mien » à « au fin fond de la Polynésie française » se situe à « dans le trou du cul de la France ». Poste qui le fait passer de « je viens passer le week-end chez vous » à « je viens passer une semaine chez vous ». La diagonale du vide, celle des routes plus ou moins aléatoires et de l’enclavement qui rend plus difficile de s’y rendre que de sauter dans un avion pour rejoindre Bordeaux.

Ça n’est pas le bout du monde, non mais ça n’est pas tellement mieux en fait, et depuis qu’il me l’a dit j’ai envie de pleurer tant ça m’arrache le cœur.

 

Je sais que ça ne sonne pas le glas de notre amitié au Best Friend et moi, elle en a vu d’autres et bien plus encore. Mais je m’inquiète de ma relation avec le Filleul, de le voir moins souvent, de ne plus pouvoir aller le garder un week-end à l’improviste parce que ses parents sont invités à un mariage et qu’il fait 40°.

Lui aussi du haut de ses 4 ans 1/2 s’en inquiète parce qu’il a volé le téléphone pendant qu’on parlait avec son père pour me demander de venir le voir plein de fois avant le déménagement. Et son père m’a confirmé qu’il était très très inquiet. Pas de déménager mais de ne plus me voir moi. Et ça m’a brisé le cœur un peu plus. 

 

Et puis égoïstement …

Cet éloignement du Best Friend me fait ressentir douloureusement mon propre isolement géographique.

Je ne suis pas isolée affectivement, mais géographiquement … si. En dehors du Best Friend, tous mes amis étaient au moins à 400 kms. Désormais, tous le seront. J’ai peu d’amis, il faut bien dire aussi, et il y a plein de gens que j’apprécie près de chez moi mais mes amis – ceux à qui j’attribue vraiment le qualificatif – en fait sont tous loin. Partis loin ou déjà loin quand je les ai connu, peu importe, ils sont de fait physiquement … loin. Et des fois je m’interroge sur cette capacité que j’ai à ce que les gens que j’aime partent loin de moi

Je ne suis pas la seule évidemment, si ce n’est qu’en plus, en dehors de ma mère, ma famille aussi est à au moins 400 kms de moi … Et que si ça a parfois des avantages certains, j’adorerais aussi des fois pouvoir voir mon petit frère 1h  sans que ça ne nécessite une logistique énorme et des heures de trajet pour combler les kilomètres. Ou juste aller boire un thé chez ma meilleure amie. 

Le Best Friend c’était pas tout à fait ça, 2h de voiture c’est encore trop pour un thé mais c’était la possibilité de m’évader de chez moi facilement, n’importe quand, sans avoir à programmer les choses 6 mois à l’avance et à m’organiser en conséquence ni me taper des heures interminables de trajet. C’était aussi d’être comme dans un cocon, une plaid tout doux, ça m’a toujours fait ça d’être chez eux. J’avais l’impression d’être à l’abri pour une fois, qu’on prenait enfin un peu soin de moi.

Il me répète toujours « tu viens quand tu veux ». Mais je ne vais plus pouvoir venir quand je veux. Seulement quand je pourrai. Comme pour les autres.

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

septembre 2017
L M M J V S D
« Août    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

D’où viens-tu?