//

Cogito

Plus que la différence d’âge, la différence de préoccupations

Quand j’avais une vingtaine d’années je me souviens d’une conversation très personnelle avec ce qu’on pourrait qualifier d’ami à l’époque.

Il allait sur ses 30 ans et s’était amouraché d’une fille de 18 ans.

Liaison pleine d’interrogations, d’explosions et d’incompréhensions qui ne résistera pas à tout ça.

A cause de la différence d’âge pourrait-on penser au premier abord. Il n’en est rien en fait.

 

On a tous eu ou vu des histoires comme ça, d’amour ou d’amitié d’ailleurs, entre deux personnes qui avaient une différence d’âge conséquente.

Des fois ça tient, des fois ça craque et je pense que dans le fond ce n’est pas vraiment l’âge la cause.

Par contre je crois que ne pas avoir les mêmes préoccupations de la vie courante, ça creuse sincèrement le fossé. Surtout dans un couple mais ça peut jouer aussi en amitié.

 

Dans l’exemple que je citais au début, mon ami travaillait (et avait donc des problèmes de travail « son patron, ses collègues, sa carrière, son salaire, ses horaires, ses congés etc…), il voulait s’acheter un logement, avait des problèmes avec sa voiture etc… alors que sa petite amie avait les problèmes d’une fille de 18 ans qui va passer son bac . Savoir si elle allait l’avoir, où elle allait aller à la fac l’année prochaine, se trouver un logement étudiant que papa-maman payeraient.

Et en fait quand tu ne te préoccupes pas des mêmes choses, c’est difficile de regarder dans la même direction et de créer une vraie dynamique de couple.

 

Je pense – l’expérience – qu’en amitié ça joue aussi. Pas autant que dans un couple mais ça impacte pas mal quand même.

On peut être ami avec des gens qui sont beaucoup plus âgés (ou beaucoup plus jeunes mais moi je connais plutôt le « beaucoup plus âgés ») que soit et plus on aura les mêmes préoccupations, plus on se sentira plus.

Inversement on peut avoir des amis de son âge et pour peu que les questionnements existentiels soient éloignés, on sentira comme un fossé.

C’est con mais c’est comme ça. Difficile d’être sur la même longueur d’onde que quelqu’un qui parle drague, soirées et alcool quand on est préoccupé par sa promotion, ses enfants et l’achat d’un appartement.

 

Evidemment j’ai compris tout ça parce que je me retrouve confrontée à tout ça.

Et je trouve ça hyper flippant de perdre (insidieusement, parce que si en couple c’est pas insidieux, en amitié ça l’est) des gens juste parce qu’on est pas sur le même timing et les mêmes préoccupations.

Mais je n’ai pas encore trouvé comment lutter contre ça!

(ni contre ma peur panique de perdre des gens mais j’y travaille!)

Discussion

4 Responses to “Plus que la différence d’âge, la différence de préoccupations”

  1. Tu viens de verbaliser un truc que j’ai déjà vécu. Ma copine de lycée a eu un enfant très jeune, elle a cessé d’etre la fille un peu fofolle chez qui j’allais prendre un bol de céréales pour le gouter devant un épisode de Buffy (chut!) et moi j’avais choisi de continuer mes études, depuis on n’a plus grand chose à se dire.
    En fait, je ne connais qu’une seule personne avec qui je sois capable de surmonter les changements de priorités, c’est pas pour rien qu’on est amies depuis 15 ans, mais je crois que ça tient surtout à sa personnalité particulière, j’ai pas de « recette de durabilité » à te donner.

    Posted by Poulpy | 26 août 2012, 07:53
  2. Les différences devraient enrichir les relations et l’amitié mais pas y mettre fin. On ne peut pas vivre avec quelqu’un d’exactement comme soit ce serait épouvantable d’ennui.

    Posted by Colette | 26 août 2012, 13:56

A vous les studios

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

septembre 2017
L M M J V S D
« Août    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

D’où viens-tu?