//

Reflexions (socio)logiques

Piège à cons

Chaque fois que j’emprunte la vallée de Chamonix (et qu’il fait beau), un sentiment quasi religieux me saisit face à ses pics vertigineux et ses glaciers massifs.

Je crois que la seule autre fois où j’ai éprouvé quelque chose de comparable c’était en haut de la Souffrière devant ses deux cratères qui crachaient des volutes de fumées toxiques, signe de l’activité volcanique qui se tapit en dessous.

 

Faites coucou au Mt Blanc

Faites coucou au Mt Blanc

 

J’ai de la chance en ce moment, quand je vais en montagne la nature me gâte.

Ca a encore été le cas ce week-end puisqu’en plus d’avoir eu un temps magnifique et une vue parfaitement dégagée – et époustouflantes toujours – sur les montagnes qui me faisaient face (Mont Blanc, Aiguille Verte, Grandes Jorasses, Aiguille du Midi, les Drus etc), j’ai eu l’occasion de voir un bouquetin comme jamais.

 

Oooohhh

Oooohhh

 

La photo a été prise sans zoom. C’est la première fois qu’un bouquetin s’approchait aussi près de moi (et vice versa).

C’est la chance immense de ces réserves où les animaux ne considèrent pas l’homme comme une menace.

 

Ca a aussi été le moment d’une des ces confrontations avec la bêtise, que je déteste tant.

Pendant que je profitais silencieusement de ce moment, un couple est arrivé.

L’homme devant, à fond la caisse, est passé sans même voir le bouquetin. Ca sert à quoi d’être en pleine nature si c’est pour ne pas en profiter, ne rien voir, ne rien regarder? Autant aller dans une salle de fitness et courir sur un tapis en regardant juste son guidon.

Sa femme, derrière, à la peine, en voyant que j’étais arrêtée, a vu le bouquetin … et s’en est approchée en criant « donne ta tétête, allez gentille, donne ta tétête ».Le bouquetin n’a pas bougé au début, jusqu’à ce qu’elle s’approche un peu trop et qu’il fasse mine de reculer et que son mari lui dise d’arrêter sinon il allait lui foncer dessus (non c’est pas un bélier, c’est un bouquetin).

 

Consternation, effarement, abasourdissement.

 

Comment peut-on faire preuve d’autant de bêtises?

J’y ai réfléchi tout le reste de la journée et j’en suis arrivée à la conclusion suivante :

– soit elle est conne et elle a pris le bouquetin pour une chèvre,

– soit elle est conne et elle a cru qu’on pouvait caresser un animal sauvage.

Dans tous les cas elle était conne et malheureusement personne n’a jamais trouvé de remèdes à ça.

Discussion

19 Responses to “Piège à cons”

  1. Tant de bêtise me navre et me rend misanthrope.

    Posted by Laurent | 13 août 2013, 09:21
  2. mouahahahahahaha! des parisiens!!!! (ouais, je sais, elle est facile, mais où tu veux trouver des gens qui veulent poupouner des animaux sauvages???)

    Posted by Daydreamer Toulouse | 13 août 2013, 14:47
  3. Pourquoi « des parisiens » ?
    Personnellement, même vers une chèvre je n’irai pas en piaillant des niaiseries 🙂

    Posted by MaO | 13 août 2013, 19:04
  4. Pour ton information, 9 parisiens sur 10 viennent de provincie 🙂 On est une très petite minorité à ne jamais avoir passé plus de 10 jours à la campagne 🙂

    Posted by MaO | 14 août 2013, 09:00
  5. Et le parisien, le vrai, est trop snob pour se précipiter vers un animal inconnu ou n’importe quoi d’autre d’ailleurs, en piaillant des niaiseries. Alors que bizarrement, je vois bien ma belle mère (qui a pourtant grandi dans la campagne vendéenne) se précipiter comme les promeneurs qu’à croisé Shaya….

    Posted by MaO | 14 août 2013, 09:03
  6. Des animaux sauvages dans les Alpes ? Ouais, c’est ça…à d’autres…

    Posted by Regarderleciel | 14 août 2013, 18:21
  7. Pendant que je suis, là, un peu de culture. le ‘ sentiment quasi religieux  » qui te saisit face à ses pics vertigineux et ses glaciers massifs ça s’appelle un sentiment océanique. Pour les détails, google est ton ami 🙂

    Posted by MaO | 14 août 2013, 18:54

A vous les studios

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

octobre 2017
L M M J V S D
« Sep    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

D’où viens-tu?