//

Me Myself and I

Petite nature oui

Brouage, si belle !

Brouage, si belle !

J’ai pris ma revanche sur Brouage.

Brouage cette citadelle royale située en Charente-Maritime.

Qu’est-ce qu’elle m’avait fait ? Oh elle rien, mais moi j’avais une revanche à prendre.

 

La dernière – et seule – fois où j’y étais allée avant ça c’était il y a … 7 ou 8 ans ? J’avais passer un long week-end dans le coin, long week-end prévu et organisé depuis un moment. Je suis montée dans le TGV, j’allais bien. Une heure plus tard, je tremblais de fièvre et je tenais à peine debout … Mais quand même, le lendemain, malgré mes 40 de fièvre j’avais tenu à visiter Brouage comme prévu. L’autre jour j’ai appris que la totalité des remparts de Brouage faisait 2.5 kms … trois fois rien quoi. A l’époque avec mes 40 de fièvre et mes myalgies, ça m’avait paru pire qu’un marathon … et encore cette fois ci, en les parcourant en pleine santé je me suis rendue compte que je n’avais pas fait la totalité des remparts il y a 7-8 ans en fait.

 

Bref … des souvenirs comme ça j’en ai plein dans ma boîte. Des endroits que j’ai parcouru tremblante de fièvre ou le ventre tordu de douleurs. Des endroits où j’ai une revanche à prendre. Parce que je l’ai fait oui mais j’en ai bavé. Là comme ça, je repense à mon voyage au Maroc où j’ai chopé une angine de feu et malgré le fait que tout le monde ait essayé de m’en dissuader, j’ai parcouru Volubilis à pied sous la pluie (il n’avait pas plu depuis 6 mois mais là forcément il fallait qu’il pleuve ce jour là) et tant pis pour la fièvre qui allait forcément empiré …

 

Alors oui je suis une petite nature, je le sais bien et on ne cesse de me le répéter afin d’être sûr que je ne l’oublie pas. A mon corps défendant. Ou tout du moins à mon esprit défendant.

Je suis souvent malade oui, hop le virus, hop la bactérie, hop hop hop attaque sur Shaya! Sans compter un organisme pourvoyeur de blagounette dont une amie me disait il y a peu « qu’il ne me laissait rien passer ». Mais j’essaye toujours que ça soit le moins possible une gène. Passer outre la fatigue, les douleurs, les grelottements, pour profiter quand même. Je ne me ménage pas pour que ça ne pèse pas trop.

Dans les limites de mes possibilités. Parce qu’il y a forcément un moment où il faut bien que je plie et que j’évoque mon corps, que je cale un peu. Et j’aimerais bien dans ces moments-là qu’on me ménage, puisque moi je me ménage le moins possible. J’aimerais bien qu’on ne me demande pas constamment de ne surtout pas faire sentir que oui là je suis malade, douloureuse ou autre.

 

Et je me rattrape après, Brouage c’est fait! Va falloir que je retourne à Volubilis !

Discussion

4 Responses to “Petite nature oui”

  1. Tu es plein plein plein de choses mais la dernière qui me viendrait à l’esprit serait « petite nature ». Quelle erreur de te traiter ainsi!
    Je te fais plein de bises, t’envoie plein de pensées et suis heureuse de savoir que tu as savouré ta revanche (et que j’aimerais aller au Marco moi aussi, même sans avoir de revanche à y prendre….)

    Posted by Floh | 14 septembre 2015, 10:49
  2. Ça me gêne beaucoup en fait cette étiquette que tu te colles (ou que tu te laisses coller). Ton corps t’en fait baver, ça ne dit pas grand-chose sur « toi », ou sur « ta nature » je trouve.

    Posted by Anna Musarde | 14 septembre 2015, 18:15

A vous les studios

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

septembre 2017
L M M J V S D
« Août    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

D’où viens-tu?