//

Cogito

Ode aux jeunes médecins

Dimanche après-midi, toujours explosée de fatigue et sur l’insistance de mon entourage, je fais le tour du quartier. Péniblement.

Il s’agit de préparer la chasse de demain matin pour la rendre moins pénible : la chasse au médecin généraliste pas en vacances.

Le mien y est depuis vendredi. Il m’a laissé avec 2 médicaments inutiles, un arrêt de travail et l’injonction d’aller voir un médecin si lundi ça ne va toujours pas.

Et ça ne va toujours pas … sans qu’on sache pourquoi.

 

Aller voir un médecin? Oui mais qui ?!?

L’été est, avec la période des fêtes, la pire période pour tomber malade, je suis bien placée pour le savoir. Mais on ne choisit pas.

 

Lundi matin, à l’épuisement qui me caractérise depuis quelques jours s’est rajouté l’épuisement d’une mauvaise nuit pleine d’angoisses.

Et si ce médecin inconnu ne me croyait pas?

J’arrive avec un symptôme isolé, handicapant mais pas typique, et s’il me prenait pour une grosse mytho fainéante qui veut juste pas aller bosser?

8h30, je dégaine mon téléphone tel un fusil hypodermique et je chope un rdv chez un généraliste.

 

Un petit jeune, remplaçant un autre généraliste lui aussi en congé.

Enfin un petit jeune … il doit avoir mon âge.

Qu’il soit un homme ne me dérange pas, qu’il ait mon âge me trouble et le trouble aussi, c’est drôle.

Il est touchant je trouve, on dirait un faon qui a grandi trop vite et qui n’est pas encore totalement assuré sur ses pattes.

 

J’aime bien les jeunes médecins.

J’en vois passez un paquet au boulot.

J’aime ce léger manque d’assurance, cette hésitation dans l’affirmation de ce qu’ils sont.

J’aime cette envie de bien faire, de trouver, de comprendre, cet enthousiasme, cet émerveillement, ce manque de lassitude.

 

Dommage que cette fraîcheur finisse toujours par disparaître, mais j’aime me faire une idée du médecin qu’ils seront plus tard.

 

Il m’a écouté, il m’a cru (en même temps j’ai failli m’effondrer dans son cabinet).

Je n’avais pas de raison de m’angoisser?

Je ne me souviens que trop d’un autre généraliste qui – à propos d’une patiente qui avait un cancer du côlon métastasé – disait « elle s’écoute trop » …

Discussion

8 Responses to “Ode aux jeunes médecins”

  1. Et donc finalement tu as quoi ?

    Posted by Onee-Chan | 24 juillet 2012, 08:08
  2. Tu as pu être rassurée ? Son diagnostic a pu calmer tes angoisses ?
    Parce que nous, on est toujours inquiets…

    Posted by Pat | 24 juillet 2012, 09:43
    • Ben je suis pas rassurée (en même temps je suis pas inquiète non plus) parce qu’on ne sait toujours pas ce que j’ai.
      Je cherche le numéro de Grégory House. Je sens que ça va me servir 😉

      Posted by Shaya | 24 juillet 2012, 11:08
  3. Pour un petit concert privé ou un diagnostic ? Si c’est pour un diagnostic, en effet, tu n’es rassurée !! 😉

    Posted by Pat | 24 juillet 2012, 13:11
  4. moi j’ai bien une petite idée à proposer… 😀

    Posted by Daydreamer | 24 juillet 2012, 19:21

A vous les studios

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

décembre 2017
L M M J V S D
« Nov    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

D’où viens-tu?