//

Cogito

Manière, moyen, but, cause et conséquences. Etc.

Vous allez dire que je ne vous parle que de ça en ce moment mais l’affaire de FB et de ma petite soeur (oui carrément … l’affaiiiiire!) occupe une petite part de ma vie actuellement (et une bonne part de mon cerveau).

Mais je suis sympa, je vous préviens, vous pouvez donc partir dès maintenant si vous le voulez.

(Si vous voulez rester, vous êtes les bienvenues hein!)

 

Ya cette remarque de mon père qui m’a interpellée : « oui ta soeur est très agressive envers nous, on se demande si ce n’est pas à cause du temps qu’elle passe sur FB ».

Ce à quoi je n’ai répondu que « ah … » parce que « ah… » c’est la seule réponse que j’arrive à formuler quand je ne peux pas dire « non mais tu te rends compte comme c’est con ce que tu viens de dire? ».

Non parce qu’il faut reconnaître que c’est con …

 

Accuser Facebook et le web mondialement mondial d’être la cause de l’agressivité de ma petite soeur c’est comme d’accuser le téléphone de l’être si elle avait passé son temps pendu à celui-ci plutôt que son ordi. (Pas au sens littéral du terme. Heureusement les téléphones filaires ça n’existe presque plus)

Ou plutôt d’accuser France Télécom (ou SFR ou Bouygues … enfin bref z’avez pigé) de l’être. Bullshit.

Facebook (et le WMM) n’est qu’un média, un moyen. Il ne doit être ni le but ni la cause. Faudrait voir à ne pas tout mélanger.

Au mieux peut-on dire que les gens avec qui elle discute sont peut-être la source de son agressivité, pour peu qu’ils l’encouragent à l’être à grand coup de « ouais mais tes parents ils sont trop dégueulasses de te faire ça, faut que tu leur fasses payer » etc etc etc … Dans ce cas ce sont ses relations amicales qui posent un problème. Pas le média qu’elle utilise pour communiquer avec eux.

(J’ai été faible, je n’ai pas réussi à écrire comme eux avec toutes les fautes d’orthographe … Pardonnez moiiiiii!)

J’aurais tendance à dire que l’usage intensif qu’elle fait de facebook ne fait que révéler … quelque chose d’autre. Reste à définir quoi exactement. Mais si on ne se pose pas les bonnes questions, on n’aura jamais les bonnes réponses.

 

La confusion est fréquemment faite je crois.

Surtout par les gens qui n’y connaissent rien. Comme me l’a confessé ma belle-mère.

J’imagine que c’est normal et qu’on se retrouve tous largués devant les nouveaux médias/réseaux sociaux à la mode que nos enfants utilisent quand nous on n’a déjà pas grandi avec un ordi greffé aux doigts. Le problème c’est que si on ne s’y intéresse pas, si on ne fait pas l’effort de comprendre comment ça fonctionne et comment ça se gère … ben on rame. Et on pense/dit n’importe quoi.

Si bien qu’on passe à côté. A côté du truc qui permettrait d’aider son gamin, d’établir la communication avec lui, de lui expliquer.

 

C’est comme de traverser la rue. On apprend à nos gosses à regarder à droite, à gauche, à attendre que le petit bonhomme soit vert et à traverser dans les passages piétons, parce qu’on maîtrise les codes de la route et de la circulation piétonne.

Quand on ne maîtrise pas les codes, on fait comment pour apprendre à nos gosses?

Discussion

6 Responses to “Manière, moyen, but, cause et conséquences. Etc.”

  1. Disons que peut être ce qu’il voulait dire c’est que justement comme elle a plus moyen grâce à ce média d’être soutenue par les autres de son âge, elle se permet plus d’être agressive ? Mais bon, y’a l’âge aussi à mon avis en l’occurrence, et peut être aussi une question de génération !

    Posted by Onee-Chan | 13 juillet 2012, 08:26
  2. Former les élèves à « Internet », c’est une question au quotidien pour moi. Que ce soit utiliser un moteur de recherche ou se méfier des dérives sur les réseaux sociaux (et tant d’autres choses, j’épargne la liste).
    En parlant avec les élèves, je me rends compte que les situations familiales sont tellement différentes qu’il faudrait presque une formation par élèves. ça va du 6e qui a accès dans sa chambre à Internet sans filtre aucun et qui utilise les outils en français parce que ses parents ne le parlent pas à l’élève de 3e qui n’a pas le droit de toucher un PC sans un de ses parents à côté.
    Je suis d’accord avec toi : protéger ses enfants passent par une connaissance des outils et de leurs usages.

    Sur la question de l’agressivité de ta soeur, je trouve ça assez ironique. Aujourd’hui, on accuse Facebook. Dans ma génération, qui n’avait pas de portable et pas Internet, on accusait l’influence néfaste de notre entourage. J’ai même entendu des amis de mes parents dire que je prenais du poids à cause des livres…

    Posted by Lizly | 13 juillet 2012, 11:09
    • A cause des livres ??? J’ai failli en tomber de ma chaise.

      Oui c’est vrai que concernant la formation des jeunes à l’usage d’internet, tu es en première ligne et je trouve ça très sain qu’il y ait des gens qui se posent des questions.

      Après que les parents soient formés permettrait aussi sans doute de relativiser les choses , du genre « elle passe beaucoup de temps sur FB ok mais moi aussi je m’éclate bien à poker tata simone ».

      Posted by Shaya | 13 juillet 2012, 13:41
  3. Oui, les livres. Attention, logique implacable : tu lis beaucoup > tu bouges peu > tu brûles pas de calorie > tu grossis. Ce qu’on résume assez vite à tu lis beaucoup > tu grossis.
    Bon, moi j’étais plutôt dans le schéma : tu lis parce que tu adores ça et que, bonus, pendant ce temps on te fout la paix ET tu es boulimique > tu grossis.

    Posted by Lizly | 14 juillet 2012, 16:35
    • Ouais non mais je voyais bien la logique. Je suis moi-même une grosse lectrice et sans avoir jamais été boulimique, je suis rondouillette, alors on me l’a jamais sorti franco mais on a sous-entendu assez souvent que si je posais plus mes livres pour aller cavaler je m’affinerais p’tet.
      (Sauf que bon j’ai envie de te dire que c’était eux qui n’étaient pas fin du cerveau)

      Posted by Shaya | 14 juillet 2012, 20:28

A vous les studios

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

septembre 2017
L M M J V S D
« Août    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

D’où viens-tu?