//

Famille je te hais

Love my dad

Il y a eu un long moment, à l’adolescence, où je me suis demandée si mon père m’aimait.

Ça a coïncidé avec toute une période de rejet que j’ai eu vis à vis de lui, de remise en question, de factures anciennes à présenter pour règlement.

Après tout ce jour-là, du haut de mes 4 ans, ne trouvant pas mon père en rentrant chez moi, puisque personne n’avait pris le temps ni eu le courage de m’expliquer la séparation pré-divorce, j’avais reconstruit l’histoire dans ma tête en me disant que mon père m’avait abandonnée.

Et depuis chaque manquement de sa part était une preuve d’abandon de plus.

Et Dieu sait qu’à l’adolescence il y en a eu des manquements …

 

Cette période, ce questionnement diffus en fait, s’est terminée brutalement un jour où je triais / jetais dans ma chambre. Chaque mois, mon père joignait au règlement de la pension alimentaire une carte postale pour moi. En triant ce jour-là donc, j’ai retrouvé tout le tas des cartes postales que j’avais précieusement gardé au fil des années. Et en les relisant, j’ai remarqué qu’invariablement il terminait toutes ses cartes par « je t’aime, tu me manques ». J’avais complètement occulté ça pendant des années, mais mon père qui est un sacré handicapé affectif me témoignait de son amour à chaque fois et moi j’en doutais.

J’ai compris, depuis ce jour-là et après avec le temps, que mon père n’avait certes jamais été parfait, et ne le serait jamais, mais qu’il m’aimait comme il aime tous ses enfants. Et que certaines choses que j’avais interprété comme un manquement était en fait l’expression d’autre chose. Que s’il n’avait jamais montré d’intérêts pour mes résultats scolaires ou mes cours de musique etc c’était peut-être parce qu’il était trop douloureux d’affronter devant moi cette vie que je vivais loin et finalement … sans lui.

 

Je sais que ma grande sœur s’est posée – et se pose encore – la même question que moi.

Encore plus durement et brutalement que moi, car si j’ai peu de souvenirs (heureux) de mes parents avant le divorce, j’en ai quand même quelques uns alors que ma grande sœur n’en a … aucun. Notre père ayant quitté sa mère quand elle n’avait que 6 mois.

A l’occasion du mariage, j’ai ressorti les vieilles photos et les albums de famille de mon père que ma mère après le divorce a soigneusement conservé. L’idée était de retrouver des photos de ma grande sœur petite pour les scanner et les diffuser lors du dîner. J’en ai retrouvé plein. Et surtout j’en ai retrouvé plein de ma grande sœur avec mon père. Des photos magnifiques, très émouvantes. Parce que ce qui transparaît sur chacune de ces photos c’est à quel point mon père aime follement cette petite fille dans ses bras. A quel point cet homme est fou de sa fille et heureux de sa présence.

 

Je les ai scanné. J’espère que ma sœur les verra comme je les ai vues …

 

Page0003

Méga love

 

 [ En refaisant le chemin, je me rends compte que sans nos mères respectives, ma grande sœur et moi aurions probablement coupé les ponts avec notre père. Et ça aurait été une terrible erreur. Même si les choses ne sont pas faciles aujourd’hui encore (caractère de cochon = atavisme familial). Mais sa mère comme la mienne n’ont jamais cédé sur le fait qu’il était notre père et qu’il avait le droit de nous voir et passer du temps avec nous tant que nous ne serions pas majeures. Le fait est qu’une fois majeures nous n’avons plus jamais souhaité le priver de nous. Il aurait pu être tentant pour ces femmes de le reléguer loin de nous. Je ne dis pas qu’elles ne l’ont fait que par bonté (pension alimentaire etc…) mais elles nous ont rendu un fier service ça c’est sûr. Je n’ai jamais entendu ma mère émettre la moindre critique sur mon père ni dire que pendant le mois où je partais chez lui il serait incapable de s’occuper de moi. Et avec le recul je me rends compte que j’aurais aimé que mon père ne reparte pas à 600kms et qu’il puisse être présent dans ma vie de tous les jours malgré le divorce. Qu’il soit là pour mes rencontres instits-parents, pour mes auditions de violoncelle et pour le reste …

Bref mesdames, rendez service à vos enfants, laisser leur père être présent.]

Discussion

8 Responses to “Love my dad”

  1. Il est doux et terrible, ce post… Je souhaite tellement à ta soeur de voir dans ces photos tout ce que toi, tu as réussi à y voir !

    Posted by Lizly | 10 juillet 2014, 12:06
  2. Chapeau à vos deux mères, quand on voit que certaines ont du mal à laisser une place à un père qui est pourtant toujours leur mari…

    Posted by Anna Musarde | 10 juillet 2014, 21:38
  3. il est juste très beau ton billet

    Posted by lolobobo | 12 juillet 2014, 21:11
  4. Je lis, et je reste discrète, tu le sais, je dirai mm totalement muette. Mais juste pour te dire que ton article m’a retournée, et je suis sincèrement heureuse de la nouvelle image que tu te fais de ton père (mm si ça avait déjà pris ce chemin 😉 ). J’espère que ta soeur verra la mm chose (elle est belle la photo).
    (connasse, j’ai eu une larmiche!)

    Posted by Nyna | 25 juillet 2014, 14:47

A vous les studios

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

juin 2017
L M M J V S D
« Mai    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

D’où viens-tu?