//
you're reading...

Dans ma tête

L’idée d’être grosse

Je me souviens très bien du jour où s’est incrusté dans ma tête l’idée que j’étais « grosse ».

 

J’étais à l’école primaire. En classe de CE2 ou de CM1, je ne sais plus. Si je voulais je pourrais retrouver.

C’était le jour de la photo de classe. Je portais un gilet beige et une jupe rose, j’avais une coupe de cheveux horrible (une espèce de coupe au bol) et des socquettes avec mes sandales. J’étais sur le côté droit du groupe, devant comme toujours vu ma taille. Ma meilleure amie de primaire était à côté de moi.

Je me souviens qu’elle m’a dit de rentrer le ventre pour que j’ai l’air moins grosse sur la photo.

J’ai rentré le ventre comme elle me l’avait dit.

 

Oui si je devais dater le moment où s’est imprimé dans ma tête l’idée que j’étais grosse, je pense que je remonterai là.

A quel point les choses se sont-elles passées comme je l’ai écrit? A quel point ai-je déformé voire reconstruit ce souvenir? Je sais avec certitude qu’il y a eu ce jour-là une remarque sur mon ventre, peut-être était-ce juste que je me tenais avachie, peut-être était-ce ce que j’ai gardé en souvenir.

Tout ceci m’a sans doute d’autant plus marqué que cette remarque a du entrer en résonnance avec le venin que ma grand mère me distillait dans l’oreille depuis des années. Que je marchais comme un éléphant, que j’étais empotée, que ma soeur était teeeeeellement plus grande et fine et belle.

De ce jour, je me suis vue grosse.

Ca fait tôt n’est-ce pas l’école primaire pour penser ainsi?

 

J’ai retrouvé il y a quelques temps la fameuse photo de classe de cette journée.

Ma mère a conservé toutes mes photos de classe et en cherchant un papier dans ses affaires je suis tombée dessus.

J’avais complètement oublié cette journée en fait. Pas de traumatisme, pas de cris ni de pleurs. Juste cette remarque, ce ventre rentré et l’oubli.

En retrouvant cette photo je me suis souvenue de ce qui s’était passé ce jour-là et je m’attendais à me voir sur cette photo rondouillette et marquée par le surpoids telle que j’avais compris que j’étais alors.

Ce que j’y ai vu était complètement différent.

Il y avait la coupe de cheveux horribles, les socquettes avec les sandales, la jupe rose et le gilet beige. Mais de la boule que je m’imaginais être, point de trace. Une petite fille avec encore les rondeurs de l’enfance oui, mais pas plus que les autres enfants autour de moi. Pas de ventre proéminent, pas de bras ni de jambes boudinés. Pas de surpoids, pas de gras excessifs.

Pourquoi cette petite fille sur cette photo s’est-elle mise dans la tête ce jour-là qu’elle était grosse? Parce qu’objectivement elle ne l’est pas.

 

Je n’ai pas la réponse.

Je sais juste que je risque de retrouver nombre de photos où j’aurais pensé être grosse dessus et où je constaterai que non.

Jusqu’à quel point les autres peuvent-ils influencer l’image que nous avons de nous-mêmes? Jusqu’à quel point les laissons nous faire?

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

décembre 2018
L M M J V S D
« Nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31