//

Cogito

Les femmes sont vénales et fourbes c’est bien connu ! (merci Wonderbra et Desigual)

Je vais probablement me faire taxer de féministe hystérique (surtout que c’est déjà pas passé loin avec mon billet précédent), on va dire que je m’énerve tout le temps et que je parle beaucoup de nichons en ce moment… Et c’est vrai ! (mais c’est la faute de The Filf qui m’a balancé les liens, faisant exploser ma tension artérielle)

Or donc mardi, jour merveilleux, j’apprends coup sur coup que :
Wonderbra te propose de montrer ton décolleté qui sera décrypté par un jury de spécialistes (un peu comme les vaches au salon de l’agriculture ?)  Oui mais grâce à ça tu peux gagner 1000€ pour pouvoir faire du shopping (« hiiiii » cri de la greluche) (ah et une journée avec une blogueuse mode! Youhouuu!)
Desigual (en Espagne) a lancé une sublime campagne de pub pour la fête des mères montrant la mannequin en train de … percer des préservatifs.

 

Difficile (pour moi tout du moins) de ne pas exploser de rage devant ces deux nouvelles.

Je ne me fais malheureusement aucune illusion concernant Wonderbra et mes consoeurs. Il va y avoir des femmes pour participer … et sans doute pléthore. Et c’est tout le problème. Tant que certaines d’entre nous accepterons d’être ramenées au statut (de confirmer la légende urbaine?) de femmes vénales prête à tout montrer leurs seins pour espérer gagner 1000€ (pour du shoppiiing of course! Pas pour payer sa facture d’électricité ou son loyer) (ce qui ne serait pas moins tragique hein! Mais je comprendrais mieux qu’on s’y plie) et bien des marques continueront à proposer ce type de jeux. Aujourd’hui c’est notre décolleté (nos boobs?), demain notre cul ?

J’ai envie de demander à quel prix évaluons-nous ces photos de nous plus ou moins dénudées à l’heure, où l’internet n’oublie plus rien?

En tout cas moi, pas à 1000€ de shoppiiing, c’est certain!

 

 

Je suis bien plus furieuse concernant Desigual (marque déjà bien connu pour son bon goût) et le message qu’il véhicule dans sa pub où une femme pour exprimer son désir d’être mère perce des préservatifs.

Je ne reviendrai pas sur le problème de la transmission des IST avec des préservatifs troués volontairement, beaucoup de gens s’en sont émus, à juste titre à l’heure où le Sida continue de faire des ravages dans notre monde (protégez vouuuus!) mais pour moi le vrai problème n’est pas là. Sans doute parce que le coeur du discours publicitaire n’est pas là justement.

Ici il s’agit d’une femme qui perce des préservatifs … parce qu’elle veut être mère. Donc faire à un homme un enfant sans son consentement à lui sinon elle n’aurait pas besoin de faire ça. C’est aussi un mythe terriblement répandu que celles des femmes qui sans rien dire à l’homme se sont arrangées pour tomber enceinte. Ca existe, hein, j’ai eu suffisamment d’exemple dans mon entourage pour savoir que ça existe (en général sans avoir recours à des préservatifs troués). Et j’ai toujours trouvé ça aussi tragique que ces hommes qui mettent une femme enceinte et se barrent.

On reproche toujours aux hommes d’être inconséquents au motif qu’ils n’ auront pas à assumer les conséquences d’une grossesse non désirée. Je me demande comment qualifier le fait de leur faire un enfant sans leur dire.

Au delà de ça, cette pub me terrifie réellement et me donne envie de ne plus jamais coucher avec personne. Comment faire confiance à mon partenaire ? Qui me dit qu’il ne va pas percer les préservatifs comme cette femme dans la pub ? Où placer sa confiance ?

Surtout … j’aimerais comprendre l’intérêt marketing. Autant je comprends le décryptage que fait Mauvais Père du changement de slogan de Bledina d’un point de vue marketing, autant je ne comprends pas concernant ce spot de Desigual. Si c’était vraiment les mères de famille qui étaient vraiment visées il y aurait eu 1000 autres façons plus sympas et intelligentes de les célébrer …

 

Et franchement vous imaginez une marque masculine qui pour la fête des pères proposerait une pub montrant un homme perçant des préservatifs pour signifier son désir de paternité ? D’avance, j’imagine le tollé …

Discussion

9 Responses to “Les femmes sont vénales et fourbes c’est bien connu ! (merci Wonderbra et Desigual)”

  1. C’est assez grave, ouais. Et après on ira reprocher à certains hommes de ne pas vouloir s’engager, en plus … c’est évident que voilà un magnifique moyen (même métaphorique, se défendait la marque moche) d’améliorer la communication hommes-femmes et de contribuer à ce que les deux sexes se respectent l’un l’autre, sans aucun doute ! Groumf.

    Posted by Nekkonezumi | 7 mai 2014, 08:36
  2. Sur la dernière question, et si j’étais un pubeux, je verrais plutôt un mec piquer un landeau dans un parc (et d’ailleurs, comme rien n’est original en ce bas-monde, je me demande si ça n’a pas déjà été fait – genre pour une pub pour une bagnole familiale). En effet:
    1/ d’abord, percer le préservatif ne servirait pas à grand-chose. Je serais la fille à qui l’on fait ce genre d’enfant dans le dos, je plaquerais derechef le salaud qui m’a fait ça (et pour l’enfant, je laisse chacun à ses considérations morales sur l’IVG)
    2/ Et ensuite, la paternité se réalise différemment de la maternité. En faisant de gosses lignes bien clichés (et en éliminant tout un tas de situations plus ou moins compliquées à base de déni ou d’adoption), la femme a 9 mois pour intégrer sa future maternité, avec les changement physiologiques, les nausées… bref toutes les « joies » de la grossesse. L’homme, pendant cette période, à part avoir moins de place dans le lit, mais un conducteur désigné en soirée, ne subit pas vraiment de changements… Enfin pas plus que dans une autre situation de changement pour sa partenaire (nouveau boulot, collègue stressant, whatever). Sa paternité, il se la prend dans la gueule d’un seul coup d’un seul au moment de la naissance.
    Bref pour moi, autant le désir de maternité peut effectivement se symboliser par un désir de grossesse, autant celui de paternité serait plus symbolisable par « je veux avoir un enfant sous la main, tout fait, maintenant »…

    Mais je digresse.

    Sur le reste du débat, je suis plus blasé? cynique? sans espoir quant à la rédemption des pubeux?
    – Pour Wonderbra, j’ai envie de dire que la perche tendue par notre n°3 du gouvernement préférée était trop grosse pour que personne ne s’en saisisse. Maintenant, je pense que la dimension « concours » est encore très (trop) inscrite dans l’ADN des pubeux pour faire parler d’eux, alors qu’un buzz « gratuit » a (de mon point de vue) un impact aussi important. Et donc, au lieu de faire un pseudo (oui, ne nous leurrons pas, je doute que les marketeux soient vraiment transcendés par des idéaux de libération de quoi que ce soit) anti-rigoriste, on obtient un comice agricole.
    – Pour Desigual, cela fait déjà plusieurs pubs (incl. celle du sex-toy) que je pense qu’ils essaient de jouer la carte de la « connasse décérébrée » avec une séquence choquante (et des fringues qui font le bonheur des ophtalmos). On pourra aussi noter le cynique « ne pas reproduire chez vous » au moment de la scène polémique. Et qu’ils appliquent un principe du marketing qui est que le « bad buzz », c’est toujours du bruit (et je ne me souviens plus de qui est la citation exacte).
    Après, on parle de campagnes de pub, donc de machin créés par des gens sans âme (pardon à ceux qui me lisent) dans un seul but, faire vendre. Et la recette pour vendre, c’est quasiment toujours à base de sexe et/ou de provocation. Donc ouais, c’est énervant, et ça donne parfois envie d’exploser la tête de certains pubeux sur leur table (dans la grande tradition des films de Michael Bay), mais pour moi, ça reste juste des versions un peu plus poussées de la dinde hystérique de la pub Zalando ou de la chair fraiche tartinée sur les calendriers Aubade…

    Et là, on rentre carrément dans une critique du système dans son ensemble, pas juste de deux petits phénomènes isolés…

    Posted by Skro | 7 mai 2014, 09:13
    • Evidemment que derrière il y a une critique du système et tout un tas de pub qui me mettent les nerfs (suffit de me voir devant ma télé le soir), mais comme le répète les marketeux (et ils ont raison je pense) la pub suit la société, elle ne la change pas. (Bref ne comptons pas sur eux pour changer les choses).
      Sans doute que l’idée c’est qu’un buzz même mauvais a le mérite de faire parler de soi, j’aimerais quand même qu’ils se vautrent méchamment dans leurs ventes.
      Et pour ce qui est de représenter le désir de paternité. Au delà des éléments que tu apportes (avec lesquels je suis d’accord), j’espère bien qu’ils le représenteraient autrement que comme ça 😉

      Posted by Shaya | 7 mai 2014, 12:13
  3. La pub Desigual est un modèle de saloperie. Faire un enfant dans le dos d’un homme est tout simplement dégueulasse. Pour l’homme dont on trahit la confiance. Pour l’enfant qui viendra et qui comprendra bien assez tôt que son père ne voulait pas de lui.

    Posted by Anna Musarde | 7 mai 2014, 09:24
    • Faire un enfant dans le dos d’un homme signifie aussi faire très égoïstement un enfant pour soi-même plutôt que de le faire pour l’enfant lui-même.

      Posted by Lizly | 7 mai 2014, 09:34
      • J’avais pensé à évoquer ça. Et aussi le déséquilibre de contraception entre les hommes et les femmes. Mais je me suis dit qu’il fallait que je m’arrête à un moment sinon j’allais pondre une thèse.

        Posted by Shaya | 7 mai 2014, 12:28
  4. J’avais lu ton coup de gueule sur Twitter hier mais n’avais ps pu regarder la pub. Je ne comprends pas qu’on puisse encore laisser entendre ainsi que c’est la femme qui décide d’avoir un enfant. Certes, c’est plus compliqué pour un homme de faire un bébé dans le dos à sa compagne. Et encore, c’est dans une célèbre série que le mari d’une Housewife désespérée remplace sa pilule par d’autres cachets pour qu’elle tombe enceinte à son insu. Il passait alors pour un odieux connards).
    On n’évolue pas combien ce genre de spot peu faire de dégâts… Et qu’il vienne d’une marque espagnole, après ce qui s’est passé concernant l’IVG, rend l’ensemble encore plus vomitif.

    Posted by Lizly | 7 mai 2014, 09:31
    • Oui j’ai aussi été d’autant plus choquée que ça soit diffusé en Espagne après ce qui s’est sur l’IVG (nan parce que la gamine qui perce le préservatif parce que hihi c’est cool ils le font dans la pub, qui se retrouve en cloque et qui ne peut plus avorter… bonjour les dégats)

      Posted by Shaya | 7 mai 2014, 12:29

A vous les studios

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

octobre 2017
L M M J V S D
« Sep    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

D’où viens-tu?