//
you're reading...

Me Myself and I

Les années se suivent…

Courber

… et se ressemblent.
Les débuts d’année en tout cas.

Puisque je suis sur le point de m’envoler pour me faire dorer la pilule – comme je l’ai fait à peu près à la même époque l’an dernier – et que le mois d’avril s’achemine tranquillement vers sa fin, je crois que je peux tirer un bilan de ce début d’année. Un bilan croisé avec le début de l’année dernière.

Je l’avais écrit – difficilement – , mais avec le début de l’année, la Fatigue a fait son retour. Différente de l’année dernière. L’année dernière je la qualifiais de tsunami, dévastatrice, cette année elle était serpent enroulé autour de ma colonne vertébrale qui s’amusait à resserrer ses anneaux pour me rappeler qu’elle était bien là.

En février j’écrivais qu’elle desserrait son étreinte. Oui elle avait un peu relâché la pression … mais c’est maintenant qu’elle vient de me laisser, de vraiment me laisser, que je respire à nouveau librement – à peu près à la même période où le tsunami s’est retiré l’an dernier – malgré mon bon gros rhume de 8 jours qui m’a pourtant bien lessivé, que je réalise à quel point j’en étais encore loin.
A quel point elle a entravé mes mouvements et alourdit mes membres, combien elle s’est installée insidieusement en me faisant finir mes journées effondrée sur le canapé, les muscles du dos douloureux d’avoir résisté.

Deux années successives mais une même temporalité …
La différence d’intensité c’est aux médicaments que je l’attribue. Pour le reste … je crois qu’il faut que je me résigne à ce que les débuts d’année prennent cet aspect. J’attends une année supplémentaire pour en avoir la certitude. J’ai demandé à ma médecin s’il y avait une raison à cette récurrence, une explication liée au froid et à l’hiver. Elle n’a pas su me dire, mais je n’attends pas d’elle qu’elle puisse tout m’expliquer.

Néanmoins, elle a décidé que désormais nous nous verrions en début d’année, histoire de m’obliger à prendre cet arrêt qu’elle juge nécessaire dans cette situation et qui me laisse moi dubitative parce que le repos n’améliore rien de mon point de vue mais elle dit que ça me permettra de souffler même si ça ne règle pas le fond.

En attendant la crise semble être passée, ça me laisserait 8 mois pour me préparer. On va en profiter.

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

juillet 2019
L M M J V S D
« Juin    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031