//

Cogito

Le pouvoir des mots

J’ai de nouveau mal au sternum et au dos.
Truc un peu récurrent chez moi et motif de ma dernière consultation chez un ostéopathe.
Celui qui m’a sorti (pour les gens qui suivent) que si j’avais mal au sternum c’est parce que je n’avais pas évacué le cancer du sein de ma mère et que tant que je n’aurais pas dépassé ça j’aurais mal là. Sachant que j’ai reçu un coup de poing dans le dos à ce niveau quand j’étais ado, j’ai eu beaucoup mal à écouter ses conneries sans hurler à la psychologie de comptoir et au charlatanisme. Autant dire je n’y ai pas cru du tout et que je ne retournerai pas le voir.
Mais ça m’a marqué. Énormément marqué.

 

Je racontais l’anecdote à un ami l’autre jour et il m’a confié comment un psychologue avait sorti un jour à sa femme qu’il connaissait depuis environ 5mn qu’elle n’était pas une enfant désirée, ça se voyait tout de suite.
Ca l’avait plongé pendant plusieurs mois dans une détresse importante. Alors que … ça ne se voit pas sur le front et qu’en plus elle avait grandi aimé et choyé donc voulu ou pas, même combat.

 

J’ai donc vu mon filleul ce week end.

Un bébé tranquille, vachement éveillé pour 15j, tonique.

Pourtant quelques jours avant sa sortie de la clinique, un pédiatre est rentrée dans la chambre, l’a examiné 3s avant de sortir à sa mère qu’il avait une paralysie faciale et qu’il fallait lui faire faire rapidement un IRM pour voir s’il avait une tumeur au cerveau…

Au final il n’a rien, il n’a jamais eu ni paralysie faciale ni tumeur au cerveau mais ça les a mis dans un état pas possible. (Ce qui se peut se comprendre)

 

Des fois je me dis que les soignants ne se rendent pas compte.

Pas compte du pouvoir incroyable que les mots qu’ils prononcent peuvent avoir.

Pas compte de leur écrasante supériorité conférée par leur profession, de la façon dont ils peuvent briser rêves et espoirs – voire carrément une vie – en une fraction de seconde.

Pas compte que la mauvaise chose dite de la mauvaise façon au mauvais moment peut impacter durablement un esprit.

Pas compte qu’un minimum de précautions orales s’imposent. Que l’esprit humain ne peut pas absorber certaines nouvelles d’un coup et qu’il faut les amener progressivement.

 

Les mots ont un pouvoir, il faudrait peut-être rappelé à certains de ne pas dire n’importe quoi.

Discussion

2 Responses to “Le pouvoir des mots”

  1. ben, pour l’aîné, la pédiatre de l’hosto a tâté sa tête trois jours d’affilée en me demandant s’il était né en siège et en notant une petite crête osseuse (à chaque fois)… le 4ème jour, ils ont fait la radio et pris le rdv pour moi en neurochir… les 4 mois et demi qui ont suivi jusqu’à l’opération, c’était pas lol. (et pourtant, ils y étaient allés doucement)

    sinon, je tombe régulièrement malade quand mes gosses partent en vacances (les trois en même temps)… huhuhu

    Posted by Daydreamer | 13 août 2012, 07:31

A vous les studios

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

août 2017
L M M J V S D
« Juil    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

D’où viens-tu?