//

Dans ma valise

Le déo que tu fais dans ta cuisine

La merveille ;-)

La merveille 😉

Je ne suis pas une ayatollah des produits cosmétiques fait maison et/ou bio.

Loin de là. Ne serait-ce que parce qu’à chaque fois que j’ai fait une réaction allergique majeure à un produit cosmétique c’était des produits bio … (si vous voulez vérifier que quelque chose est hypoallergénique je suis LE cobaye parfait)

Et comme le rappelle très bien le Mâle Presque Dominant : « la ciguë c’est naturel, c’est pas pour ça que c’est bon pour toi »

Mais il m’arrive de me tourner vers le bio ou le naturel ou le fait maison. Notamment quand j’ai un souci et que je ne trouve pas de solutions parmi les produits de marques cosmétiques habituelles. C’est comme ça que j’en suis venue à l’huile de ricin et l’huile de coco pour mes cheveux.

 

Et puis dernièrement je me suis mise à envisager (sans forcément passer le cap d’ailleurs …) de faire certains de mes produits cosmétiques moi-même. Plus pour le trip de jouer à la chimiste que par conviction absolue. Autant dire que je n’envisage que des trucs simples et basiques.

 

C’était donc mon état d’esprit la semaine dernière quand MaO a balancé sur Facebook une recette de déo fait maison qui m’a fait pousser des petits cris enthousiastes.

Parce qu’en terme de simplicité, on peut difficilement faire mieux. Parce que j’avais tous les ingrédients sous la main. Et surtout parce que j’ai une histoire compliquée avec les déodorants.

Ma peau est difficile partout, encore plus à cet endroit là. Je n’ai jamais supporté les déo en spray ni ceux comportant de l’alcool, autant te dire que quand j’étais ado c’était galère pour trouver mon bonheur. Et même aujourd’hui je ne compte plus les allergies et autres réactions à cet endroit là. D’un autre côté les trucs « doux » sont généralement inefficaces et je me dis que dans ce cas là autant garder mon argent pour moi et ne rien mettre. Et puis on en avait parlé de cette quête du déo parfait sur les réseaux sociaux avec les copines.

Comme tout le monde j’avais entendu parlé du bicarbonate de soude magique mais psychologiquement je n’arrivais pas à passer le cap de m’appliquer ça seul sur la peau. Mais là mélangé à de l’huile de coco dont je me tartine les cheveux avec bonheur depuis des mois et de l’amidon (j’avoue j’ai pris de la vulgaire Maïzena que j’avais dans mes placards) je me suis dit que ça me tenterait bien d’essayer pour voir si c’était efficace parce que oui je veux que ça soit efficace sinon c’est pas la peine.

 

Et puis il s’est mis à faire entre 30 et 38° et je me suis dit que si je voulais tester l’efficacité je pouvais difficilement mieux que ce crash-test. En plus la recette ne demandant pas d’effort physique majeur (à part touiller ensemble jusqu’à ce que ça fasse une crème et mettre au frigo) je me suis lancée et j’ai coulé ma préparation dans un vulgaire moule à muffin sans chercher plus loin.

Le lendemain matin je l’ai démoulé et j’ai décidé de démarrer le test. Pendant que j’étais sur la route pour rejoindre le boulot, je me suis fait la réflexion que ça aurait peut-être été intelligent de prendre mon déo habituel en cas de souci … mais c’était un peu tard pour y penser.

Et finalement je n’en aurais absolument pas eu besoin ! Aucun problème d’odeur, rien. J’ai continué mon test pendant toute la canicule et franchement, méga succès ! Mais je me disais que c’était peut-être moi qui imaginais l’efficacité … he ben un matin sans le vouloir, j’ai oublié d’en mettre … et je l’ai vite senti (moment pas glamour).

Vraiment je suis méga conquise et ravie même si je n’ai pas beaucoup de recul !

 

Cela dit la prochaine fois que j’en ferai, je réaliserai probablement la version un peu plus évoluée (avec de la cire d’abeille) qui résiste à la chaleur (et je rajouterai un peu d’huile de ricin probablement) et je le moulerai dans un l’emballage d’un déo à roulette parce que c’est plus facile à appliquer (et surtout on ne s’en met pas sur les mains, c’est pas tragique mais c’est pas pratique).

A l’application c’est un peu bizarre au départ, il y a un côté légèrement granuleux lié au bicarbonate de soude. Pour celles qui n’aimeraient pas l’odeur de coco, ça sent un peu à l’application (mais moi j’adore et je trouve que ça n’est vraiment pas fort) et puis après ça se dissipe vite, on n’a pas cette odeur qui nous revient dans le nez dès qu’on bouge un peu les bras.

 

Mais franchement si vous avez envie de vous lancer, n’hésitez pas.

Pour que vous vous rendiez compte de la quantité que ça représente (j'ai suivi la recette)

Pour que vous vous rendiez compte de la quantité que ça représente (j’ai suivi la recette)

Discussion

8 Responses to “Le déo que tu fais dans ta cuisine”

  1. Tu me donnes très très envie de tester (mais j’aimerais faire ça avec la deuxième recette, celle avec de la cire d’abeille pour que ça tienne le coup même au chaud).

    Posted by Anna Musarde | 13 juillet 2015, 10:10
    • Oui moi aussi j’étais partie pour la recette avec la cire d’abeille mais je ne voulais pas acheter de la cire d’abeille si la recette n’était pas efficace. Maintenant que je suis convaincue, je vais faire la version cire d’abeille.

      Posted by Shaya | 14 juillet 2015, 14:56
  2. Le chimiste en moi frétille (après, de là à en fabriquer dans mon garage, il y a un monde).
    Par contre, j’aurais plutôt tendance à le mouler dans un stick (un truc comme ça: http://curious-soapmaker.com/wp-content/uploads/2012/02/natural-stick-deodorant.jpg ) que dans un machin à bille. A moins que les déos à billes soient comme des sticks, mais optimisés pour la morphologie féminine (on ne sais jamais, avec la fourberie des marketeux de la cosméto…)

    Posted by skro9899 | 13 juillet 2015, 14:53
    • Je ne parlais pas d’un déo à bille (tu m’as fait douté mais j’ai relu mon billet du coup) mais bien d’un « déo à roulette » et en fait ce sont bien les déo en stick comme tu le montres dans la photo mais avec une roulette en bas pour monter et descendre le stick. (Je sais pas si c’est bien clair)
      Et si ton côté chimiste frétille, le site Aromazone contient plein de recettes de cosmétiques maisons (je vais me lancer dans la crème à main maison).
      (Je peux squatter ton garage ? 😉 )

      Posted by Shaya | 14 juillet 2015, 15:04
  3. Tu sais que je m’y suis remise ? Avec la recette de base (j’ai toujours eu la flemme d’acheter de la cire d’abeille) + quelques gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée, pour l’odeur. Et ça fonctionne impeccable. 🙂

    Posted by Anna | 12 novembre 2017, 18:26
    • Ah ben la recette avec la cire d’abeille est carrément plus compliquée et pénible à faire (et à nettoyer après), j’ai arrêté de la faire et je suis repassée à un déo du commerce quand je suis en vadrouille, mais le reste du temps je n’utilise que cette recette, elle est top.

      Posted by Shaya | 13 novembre 2017, 10:19

A vous les studios

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

novembre 2017
L M M J V S D
« Oct    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

D’où viens-tu?