//

Dans ma tête

Le constat

Mais bon ça va pas si mal

Mais bon ça va pas si mal

Il y a 15 jours, alors que débutaient enfin ces vacances tant attendues, une chaleureuse médecin me faisait ce qui m’a clairement paru sur le moment être comme mon premier cadeau de Noel. Au terme d’un examen d’imagerie, elle m’a dit très étonnée « c’est assez incroyable mais le caillot de 20cm que vous aviez dans la jambe a complètement disparu ».

Dans ma tête ça a résonné comme Libéré, Délivré (ha ha haïssez moi!) « C’EST FINI !« .

Comme si le presque mois et demi qui venait de s’écouler n’allait désormais plus constituer qu’un souvenir, sans impact sur la vie quotidienne. Comme si la parenthèse allait pouvoir être enfin refermée définitivement. 

Oh oui bien sûr je savais qu’il resterait quelques traces, notamment ce traitement médicamenteux à suivre scrupuleusement pendant un an avant de faire des examens pour essayer de comprendre.

Mais en écoutant ce médecin, je pensais renouer avec l’insouciance de ne pas – plus? – être malade (mais me suis-je jamais vu comme malade ?). Ne plus planifier mes journées en fonction de celle de la veille ou du lendemain, de combien de temps j’avais passé debout ou de si j’avais suffisamment marché. Retrouver la possibilité de faire ce que je veux, pouvoir de nouveau passer une journée à glandouiller sur le canapé sans être obligée d’aller marcher (et pourtant j’adore marcher mais quand ça devient un impératif quotidien au bout d’un moment tu ne rêves que d’une chose : une journée de glandouille sur le canapé sans en payer le prix fort le lendemain), passer des heures à cuisiner debout, faire les magasins en piétinant.

Etre libre de faire de nouveau tout ce que je veux comme je veux.

Bref reprendre ma vie presque comme s’il ne s’était rien passé et assurément presque comme avant.

 

Et je pense que dans la tête de tous les gens à qui j’ai dit que le caillot avait complètement disparu et que je n’avais pas de séquelles anatomiques de cet épisode, ça a résonné de la même manière : Shaya n’est enfin plus malade. (et va arrêter de nous les briser avec ça)

 

Sauf que … sauf que 15 jours se sont écoulés depuis ce rdv et mon organisme s’est chargé de quelque peu briser mon enthousiaste avec deux-trois coups de pelle bien ajustés. Je n’ai à l’imagerie plus rien et pas de séquelles anatomiques mais après avoir gambadé avec insouciance une ou deux journées, le rappel à l’ordre a été sans équivoque (et parfois sans bien comprendre le pourquoi). Des douleurs pas connues depuis des semaines qui reviennent, une sensation de gêne au niveau de la jambe …

Et il me faut bien accepter que non, tout n’est pas fini. Et que même si je n’ai plus de caillot, non je n’ai pas plus rien. Oui je récupère chaque jour un peu plus de mon autonomie, réussissant à faire des choses que je n’arrivais pas à faire jusque là, luttant pied à pied.

Mais pour l’insouciance il faudra encore attendre.

 

Et, pire, je me retrouve à devoir expliquer à mon entourage à qui j’ai annoncé que je n’avais plus rien, qu’il me faut encore par moment m’asseoir, renoncer à ce qu’ils voudraient que je fasse ou à ce que j’avais dit faire et je sens leur lassitude après presque 2 mois à ce régime.

Je crois que c’est encore plus difficile.

Discussion

6 Responses to “Le constat”

  1. En même temps c’est pas comme si tu avais eu « juste » un mauvais rhume, il me semble assez normal qu’une rémission d’un tel truc prenne du temps, du moins je parle pour ton entourage….ta façon de le gérer toi est une autre chose, je sais le chaud-froid et la perte de repères….Peut-être qu’en se focalisant sur tout le bon à venir et les beaux projets, tu arriveras à trouver l’équilibre, mais en attendant, sois indulgente envers toi-même et je t’envoie des pelles de bonnes ondes pour la reprise (et des bisous :D)

    Posted by flofeenix | 2 janvier 2016, 23:46
  2. Je plussoie Flo, c’est sans doute normal que tu ne puisses pas mettre ça de côté si vite, ton organisme en a pris un sacré coup quand même. Mais je comprends très bien aussi que ça puisse être chiant à vivre.
    Je pense fort à toi.

    Posted by Anna Musarde | 4 janvier 2016, 13:22
  3. Si ça s’est résorbé, c’est sans doute aussi parce que tu as été scrupuleuse et prudente, non ? Du coup, sans être dans l’hyper contrôle, ça semble logique (à défaut d’être sympa à vivre …) qu’il s’agisse de trouver un nouvel équilibre plutôt que de revenir à l’ancien. Enfin bref, je dis en beaucoup plus maladroit ce que dit Flo, je suppose.
    Pour ton entourage, va falloir qu’ils entendent, hein ? Tu nous files les numéros au besoin …
    Bises maladroites :/

    Posted by minkala | 8 janvier 2016, 09:58

A vous les studios

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

mai 2016
L M M J V S D
« Avr    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Express

D’où viens-tu?