//

Barcarolle

Laissons parler les p’tits carnets

On m’a souvent offert des petits carnets.

Souvent des gens de la blogosphère d’ailleurs.

Longtemps je suis restée insensible à l’attrait de cet objet. Fondamentalement j’en comprenais l’intérêt mais dans les faits j’attaquais un carnet pour mieux finir par … l’oublier.

Et puis un jour brutalement ça a changé.

 

Ce carnet c’est toute une histoire sans même l’avoir ouvert.

Il a du sens comme on dit. Il est particulier c’est sur avec ces petites fleurs qui n’en sont pas en fait puisque ce sont des préservatifs, il vient de Thailande et c’est un cadeau.

Il a vécu. Bientôt 2 ans qu’il visite le monde en m’accompagnant depuis le fond de mon sac à main.

 

Parcourir ses pages, il n’en reste presque plus aucune de vierge, bientôt un autre prendra sa place, c’est parcourir une tranche de ma vie dont les traces l’ornent.

Chacune de ses pages couvertes de mon écriture me parlent. Je peux re-contextualiser chaque moment où j’ai inscrit ces mots sans jamais me dire « tiens, j’ai écrit ça un jour? Mais quand? Où? Pourquoi? Dans quel état d’esprit?’, je me souviens de toutes ces informations rien qu’à relire ce que j’ai écrit. C’est très étrange, beauté fascinante de la mémoire.

 

Ainsi se mêlent les pages pleines des titres de livres que je veux / dois lire (et qui s’allongent … s’allongent … s’allongent!) aux pages où sont notées des adresses de restaurants un peu partout dans le monde à aller essayer, aux pages contenant mes idées pour le boulot, aux pages où sont listés les idées de cadeaux de Noel ou de choses à acheter, aux pages dans lesquelles j’ai jeté en vrac mes idées pour un billet de blog – voire des billets de blog entièrement rédigés -, aux pages pleines des souvenirs de mes voyages / vacances, aux pages contenant des anecdotes racontées par mes patients que je ne veux pas oublier.

 

C’est très émouvant de prendre le temps d’en reparcourir les pages (comme celles de mon agenda). C’est 2 ans d’idées lancées puis abandonnées, de projets avortés ou réalisés, de choses à faire, d’endroits visités ou à visiter, …

 

Le carnet c’est la pensine de ceux qui ne vivent pas dans Harry Potter.

 

Ma pensine

Ma pensine

Discussion

6 Responses to “Laissons parler les p’tits carnets”

  1. Pour moi qui ai une mémoire de poisson rouge, les carnets sont devenus indispensables depuis longtemps. J’y note tout : les rendez vous – avant de les reporter sur mon agenda- les recettes de cuisine glanées ça et là (que je ne réaliserai sans doute jamais), les noms des cafés / resto / hotel où je suis passé, les films que j’ai vu, les livres que j’ai lu et quand je pars, il se transforme en compagnon de route puisque j’y note toutes les infos de l’adresse des hotels à la façon de dire merci en langue locale, et en journal de bord une fois sur place 🙂

    J’essaie mais je n’arrive pas à les remplacer par l’informatique. J’essaie de faire ma liste de livre et de films sur Evernote, mais avant d’y être reporté ils sont noté dans mon carnet 🙂

    Posted by MaO | 2 août 2013, 08:52
    • J’essaye aussi de remplacer par l’informatique mais rien à faire Evernote ne me vient pas en 1ère intention et je trouve encore plus pratique et rapide d’écrire que de taper sur mon clavier sur le moment

      Posted by Shaya | 2 août 2013, 16:02
  2. (ouille les « s » et les « e » oubliés !)

    Posted by MaO | 2 août 2013, 08:54
  3. J’ai un bon peu de carnets entamés et jamais achevés, je te les file si tu veux ^^

    Posted by Laurent | 2 août 2013, 10:50

A vous les studios

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

septembre 2017
L M M J V S D
« Août    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

D’où viens-tu?