//
you're reading...

Cogito

La compensation

J’imagine qu’il y a toujours un prix à payer et que celui-ci ne fait pas exception.

 

Je suis une blogueuse masquée (ohé ohé ohé) et pour rien au monde je ne me passerais de la liberté que cela me procure ici.

Mon empire. Mon espace de liberté. Mon jardin pas secret.

 

Que cela me procurait en fait devrais-je dire tant les frontières sont devenues poreuses entre ce blog et le reste de ma vie et nombre de gens croisés ici connaissent mon vrai nom, mon visage, le son de ma voix, mon rire, mon métier, mon corps.

Ce qui tend forcément à limiter ce qui peut être dit ici.

Mais en fait la porosité c’est toujours fait dans un seul sens : du blog vers le reste. Pas l’inverse.

Il y a toute une frange, une frange importante quoi que j’en dise, de mon entourage qui ne sait rien de la blogueuse que je suis.

 

Et la liberté que j’y gagne me prive de … certaines opportunités.

Parce que quand ces autres sont là je ne peux pas y mêler ma vie bloguesque. Pas aller boire un verre, pas m’arrêter faire une bise ou rencontrer une nouvelle tête.  Parce qu’il y a certaines émotions à une première rencontre avec quelqu’un avec qui on a (beaucoup) parlé sans jamais l’avoir vu qui ne s’expliquent pas et ne se partagent pas. Parce qu’il y a une incompréhension souvent mal venue voire une curiosité malsaine. Parce que je suis lassée de trouver de faux prétextes pour expliquer cette personne qui vit à l’autre bout de la France et que je prétends connaître.

 

J’ai tout un tas de plus ou moins bonnes raisons de le faire. Qui s’accompagnent de tout un tas de regrets de ne pas pouvoir faire les choses aussi librement que je voudrais, voir les gens comme je le voudrais, quand je le voudrais.

Sans complication.

Mais il y a un prix à tout.

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

septembre 2018
L M M J V S D
« Août    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930