//

Dans ma tête

It’s complicated

Souvenirs d’un week-end en Ardèche

J’ai un problème avec mon blog en ce moment.

Enfin pas qu’avec lui mais pour ici on va s’en tenir là aujourd’hui. 

 

J’ai envie d’écrire.

Pourtant rien ne sort du bout de mes doigts sur le clavier.

Le niveau de fatigue atteint ces dernières semaines a coupé des liens  – pas qu’ici et pas que concernant le web mondialement mondial – et les vacances présentes ne les ont pas renoué, je n’ai pas ouvert mon feedly depuis des plombes … oups 78 billets à rattraper … je découvre par hasard le billet d’une copine sur Twitter qui me fait me rappeler que d’autres que moi existent et que j’ai plaisir à les lire si je n’oubliais pas.

Il y a ce que j’ai en tête et que je m’interdis d’écrire ici. Par souci d’anonymat un peu. Parce que ce n’est ni lieu ni le moment aussi. 

 

Il y a tout ce sur quoi mon cerveau achoppe.

J’ai commencé – dans ma tête mais en général c’est déjà un bon début – sur comment je me forçais à dire actuellement et à quel point contrairement à d’habitude ce n’était pas du tout libérateur. Pas du tout du tout du tout. Mais en y réfléchissant j’ai réalisé que je ne disais pas plus les choses, au contraire, je dis juste des choses sur des sujets inhabituels et je tais tout le reste. Au final je crois qu’en fait je dis encore moins qu’avant.

J’ai eu envie aussi – dans un tout autre registre – de vous dire qu’après avoir vanté ma capacité à avoir faussement bonne mine même en ayant en fait une tête atroce, je ne supportais plus de le faire depuis quelques temps. Pourtant Dieu sait que j’ai eu une tête atroce dernièrement mais les quelques fois où j’ai essayé de le cacher je me suis détestée dans la glace. Même en ayant la main aussi légère que d’habitude, même avec mes produits adoubés et expérimentés depuis plus d’un an. Détestée. Je ne comprends pas ce qu’il s’est passé dans ma tête – en même temps j’avoue ne pas trop chercher – mais j’ai remisé tout ça au fond de mes tiroirs. Et puis j’ai trouvé ça tellement superficiel, et sans intérêt, et sans matière.

 

Alors régulièrement j’ouvre mon blog mais les mots ne viennent pas. Ça finira par passer.

Pour l’instant j’ai moins de mal avec les photos.

Discussion

6 Responses to “It’s complicated”

  1. Tu es dans un période compliquée. Je ge souhaite de retrouver les mots, de retrouver un reflet, de démêler tous ces noeuds. En attendant, je t’embrasse fort.

    Posted by Lizly | 6 mai 2017, 19:27
  2. Parce que cacher en surface ce que tu vis profondément, ça ne te va pas. Et que ces temps, je crois que tu as surtout profondément besoin de mettre plein de choses en lumière, même si c’est dur, douloureux, et que tu ne sais pas encore trop bien comment faire…moi je vois un vrai fil rouge dans tout ce que tu listes là.
    Mais j’ai confiance en toi. Et puis il y a des avec et des sans, des hauts et des bas, mais certaines choses qui ne changent pas, comme les amies qui, même si elles ne prennent pas de nouvelles pendant un moment (je m’en veux) ne sont pas bien loin par la pensée.
    Alors je t’embrasse fort. Et te souhaite de la légèreté… <3

    Posted by flofeenix | 9 mai 2017, 09:59
  3. On en reparlera, c’est toujours plus facile de l’extérieur 😉
    Plein de bises 🙂

    Posted by flofeenix | 12 mai 2017, 11:09

A vous les studios

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

août 2017
L M M J V S D
« Juil    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

D’où viens-tu?