//

Dans ma valise

Geysers et sac à dos : de Reykjavik à Laugarvatn

Hello le web mondialement mondial !

Les trolls, les elfes et les volcans ne m’ayant pas gardé en Islande malgré mes suppliques désespérées (j’ai bien réussi à faire entrer en éruption un volcan mais ça n’a pas suffit) je vais vous bombarder ces prochains jours de billet et de photos sur l’Islande (hem … j’en ai juste fait 1465 … trois fois rien). Autant dire que ça va être un poil monomaniaque.

De plus je vais faire ce que je ne fais jamais habituellement quand je rentre de voyage, je vais vous raconter celui-ci linéairement : 2j par billet. D’une part parce que ce voyage a suscité beaucoup d’enthousiasme et d’envie via les photos que j’ai posté sur Instagram (et Twitter par ricochet) et il me parait important de ne pas perdre ceux qui ont suivi mon périple en photos en mélangeant tout. D’autre part parce que vous avez tous commencé à mettre des sous de côté pour partir en Islande à votre tour (je vous ai vu sortir votre tirelire!) et que mon tour de l’île me paraît une bonne base de travail pour ceux qui voudrait se concevoir leur propre voyage.

Je ferai un billet à part (à la fin) pour parler des aspects pratiques (coût, logements, avion, quoi mettre dans sa valise) et faire un espèce de résumé.

Et je vous présente mes excuses par avance, mes photos et mes mots ne rendront jamais justice à ce pays et ses paysages. Multipliés par 10 tout ce que vous verrez.

 

On y va ?

Allez en valise Simone ! Ca va envoyer du rêve !!!

(Va falloir scroller je vous préviens)

 

Jour 1

Premier contact avec l’Islande avec notre atterrissage à Keflavík au milieu d’un paysage caillouteux, noir et désolé, sans végétation si ce n’est une espèce de mousse. Et sous la pluie. Et dans le vent. Ça a eu le mérite de nous mettre dans l’ambiance immédiatement. Rien que le trajet entre Keflavik et Reykjavík est déjà un vrai dépaysement et j’ai passé les 3/4h de route le nez collé à la vitre. (Et cette question sans réponse : tout le long de la route il y a des pierres entassées qui ressemblent à des silhouettes et je me suis demandée qu’elle en était le sens) (si quelqu’un a la réponse qu’il se manifeste !)

Arrivées à Reykjavík en début d’après-midi un vendredi (2h de décalage avec la France), nous avons largué nos bagages dans notre logement pour la nuit et sommes allées gambader dans la capitale la plus au nord du monde. Il bruinait et le temps était couvert (mais je pense qu’à Reykjavík il doit pleuvoir / bruiner souvent) mais je suis tombée instantanément amoureuse de Reykjavík. Bien que capitale, c’est une ville assez petite – on est très loin de Paris ou de Londres – et très reposante. On y perçoit déjà l’humour, le calme et cette attitude tranquille qui m’ont paru caractéristique de l’Islande et des islandais. Reykjavík comporte beaucoup de petites maisons, les façades sont colorées et luttent efficacement contre la grisaille, les murs tagués sont nombreux et la ville était franchement vivante.

Reykjavik

Reykjavik

 

Reykjavik sur mer

Reykjavik sur mer

 

Je ne m'en lasse pas

Je ne m’en lasse pas

 

Nous sommes allées voir le lac, ainsi que le port et surtout le Harpa : un bâtiment salle de concert et centre de congrès très design et que j’ai trouvé merveilleux malgré l’absence de soleil. Je n’ose imaginer sous le soleil.

J'aime ces jeux de lumière

J’aime ces jeux de lumière

 

Sur le port

Sur le port

Jeu de verre

Jeu de verre

 

 

Puis nous sommes allées voir la Hallgrímskirkja (oui à mes souhaits et vous n’avez pas fini) : la cathédrale moderne de Reykjavík qu’on aperçoit de loin devant laquelle trône une statue de Leifur Eiriksson (découvreur du Vinland). J’ai été assez bluffé par ce bâtiment, je voue en général une haine assez féroce aux bâtiments modernes qui sont atrocement moches, mais celui-ci s’est révélé sobre et magnifique. La preuve qu’on peut faire de l’architecture moderne qui ne soit pas un calvaire pour les yeux.

 

Cette cathédrale a une forme de fusée en orgues basaltiques

Cette cathédrale a une forme de fusée en orgues basaltiques

 

Oui c'est moderne mais beau

Oui c’est moderne mais beau

 

Et sobre. Avec un énorme orgue

Et sobre. Avec un énorme orgue

 

Jour 2

En voiture !

 

 

Ce jour-là nous avons pris la direction du MAGNIFIQUE parc du Þingvellir (Thingvellir). C’est un endroit absolument fabuleux où nous avons passé un long moment. Son lac, sa végétation lumineuse. Nous avons eu la chance de le voir sous un soleil entrecoupé de quelques nuages et d’y découvrir notre première cascade.

 

Empilements de pierre surplombant le lac du Þingvellir

Empilements de pierre surplombant le lac du Þingvellir

 

Notre première cascade (aucune idée de son nom)

Notre première cascade (aucune idée de son nom)

 

Paysage du Þingvellir

Paysage du Þingvellir

 

Þingvellavátn

Þingvellavátn

 

Ca se voit que j'ai adoré ? (devant vous la faille tectonique, quelque part sous l'eau)

Ca se voit que j’ai adoré ? (la rivière Silfra devant vous)

 

Nous y avons aussi fait du snorkeling (plongée avec tuba) dans la rivière Silfrá (qui veut dire rivière argentée si j’ai bien suivi) qui coule au dessus de la faille tectonique qui sépare le continent européen du continent américain dont l’eau était à … 2° (je vous rassure nous avions une combinaison histoire de ne pas mourir congelées en 2s). Ça a été un moment absolument magique même si je n’ai pas de photo à vous montrer et je le regrette bien.

 

Ensuite nous avons rejoint Laugarvátn où nous logions ce soir là (nb : « vátn » ça veut dire « lac » en islandais) et nous avons filé sur Geysir et Gullfoss (nb : « foss » ca veut dire « cascade »).

 

Laugarvatn (faut aimer les lacs en Islande aussi)

Laugarvatn (faut aimer les lacs en Islande aussi)

 

J’avais peur d’être déçue par Geysir. Ça n’a pas été le cas. Clairement ne prévoyez pas d’y passer 50 ans mais en déambulant au milieu des fumerolles et de cette eau qui bout, ponctué par les jaillissements du geyser Strokkur, je me suis dit qu’il était difficile de ne pas être mystique dans ce pays et que je comprenais qu’ici on croit aux elfes et au reste. Qui plus est nous y sommes arrivées vers 18h, le site était quasiment vide, la luminosité baissait ça a rendu ça encore plus magique et on se rappelle que sous nos pieds la Terre se manifeste plus qu’ailleurs.

 

Ca fume de partout

Ca fume de partout

 

C'est combien de temps pour faire cuire un oeuf dur ?

C’est combien de temps pour faire cuire un oeuf dur ?

 

Et nous avons terminé cette journée par Gullfoss considérée comme l’une des plus belles d’Islande. On n’est pas allées à côté de la cascade, on n’en voyait pas l’intérêt, j’ai trouvé cette cascade beaucoup plus belle et impressionnante d’en haut, mais à priori ça amuse beaucoup les touristes. Pareil qu’à Geysir en fin de journée c’était quasi désert et très chouette du coup. J’imagine bien que quand il y a un troupeau de touristes, on en profite moins. (Mais du coup on n’a pas vu le fameux arc-en-ciel)

 

Faut juste pas avoir envie de faire pipi

Faut juste pas avoir envie de faire pipi

Discussion

18 Responses to “Geysers et sac à dos : de Reykjavik à Laugarvatn”

  1. Je dis souvent que l’Irlande, c’est la Bretagne puissance 1000, je crois qu’on peut que l’Islande, c’est l’Irlande puissance 1000, non ?

    Posted by Elizabeth | 10 septembre 2014, 08:26
    • Je peux difficilement te dire que l’Islande c’est l’Irlande puissance 1000 parce que je ne connais pas (encore) l’Irlande et surtout parce que j’ai un imaginaire de l’Irlande beaucoup plus vert, doux et soyeux alors que les terres d’Islande est plus noire, aride, rude. (Ca ne se voit pas dans mon billet du jour mais ça se verra dans les prochains)
      J’ai passé tout le voyage a essayé de me raccrocher mentalement à quelque chose de connu et la conclusion est que rien ne ressemble à l’Islande à part elle-même.
      (Bon ok ça doit ressembler à l’Irlande pour les moutons et la météo :D)

      Posted by Shaya | 10 septembre 2014, 09:42
  2. C’est déjà tellement attirant avant d’avoir multiplié par 10… ^^
    Le programme de posts des prochains jours est fort alléchant ! Ce billet- est déjà un régal 😉

    Posted by Lizly | 10 septembre 2014, 08:35
    • Merci ! C’est beaucoup de boulot à écrire en plus, surtout aussi près du retour, je n’ai pas eu le temps de trier mes photos mais je veux profiter de la fin de mes vacances et de mon esprit libéré pour partager avec vous ces moments.

      Posted by Shaya | 10 septembre 2014, 09:44
  3. miam ! merci de partager !

    Posted by detoutderien | 10 septembre 2014, 09:30
  4. Bon ben ça se confirme, je veux y aller. Merci pour le partage !

    Posted by Anna Musarde | 10 septembre 2014, 10:16
  5. Au fait, je suis la seule à penser à Fifi Brindacier en regardant les couettes flamboyantes ?

    Posted by Anna Musarde | 10 septembre 2014, 10:18
  6. Les cafés sont formidables à Reykjavík… Il y en avait un qui ressemblait au salon d’une grand-mère.
    Délicieuses brochettes dans un petit resto…
    Tes photos donnent envie d’y retourner.

    Posted by des pas perdus | 10 septembre 2014, 22:42
    • Je retournerai certainement à Reykjavik en week-end, j’ai trouvé cette ville fabuleuse. Moi j’ai souvenir d’un café bibliothèque et d’un délicieux hamburger dans un petit bouiboui.

      Posted by Shaya | 11 septembre 2014, 09:10
  7. Merci !
    C’est une des destinations qui me font rêver, mais je ne sais pas si j’aurais le bonheur d’y aller un jour, alors je me régale avec ton récit et tes photos 🙂

    Posted by Pat | 10 septembre 2014, 22:49
  8. Oui oui avec le bar au centre de la salle… Lavomachin…

    Bon, question à la modeuse: tu as un sac à mains en cuir de poisson ?

    Posted by des pas perdus | 13 septembre 2014, 21:22

Trackbacks/Pingbacks

  1. […] en voyage de noces en Islande. Dans 15 jours. Tout ça, c’est le faute à Shaya, et à ses magnifiques articles sur ce pays qui a l’air complètement fou. Autant vous dire que je suis excitée comme une […]

  2. […] Shaya a bien mieux décrit cette île magique que moi. On n’a pas eu tout à fait la même expérience non plus, différentes saisons, différentes galères, différentes découvertes. Mais elle a su trouver des mots que je ne voudrais pas répéter, parce que j’aurais l’impression de les lui voler. Et puis c’est vrai aussi, on peut difficilement parler de là-bas sans être dans l’excès et tomber dans le dithyrambique. Mais en même temps, TOUT est excessif dans ce pays, alors comment faire pour rester crédible? […]

A vous les studios

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

août 2017
L M M J V S D
« Juil    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

D’où viens-tu?