//

Dans ma valise

Geysers et sac à dos : de Laugarvatn à Skaftafell

Jour 3

Réveil … dans la tempête !

Annoncée depuis plusieurs jours, ce jour-là l’Islande subissait les foudres des restes d’un quelconque cyclone remonté depuis les côtes américaines via le Gulf Stream (si j’ai bien tout suivi). Une alerte météo avait été émise par le MET office islandais pour du vent à 120 km/h et des fortes pluies, particulièrement sur la côte sud … et ça tombait bien dis donc c’était pile la direction qu’on devait prendre !

Déjà à Laugarvatn plutôt à l’abri dans l’intérieur des terres, il tombait des trombes d’eau (enfin … ça s’est arrêté juste après que j’ai chargé la voiture … grrr) et ça ventait sec sec. Mais pas le choix, il nous fallait rejoindre Svínafell à côté du parc national de Skaftafell le soir-même et nous avions plein de choses à voir en route !

 

Effectivement dès que nous avons rejoint la côte sud, nous n’avons vraiment pas rigolé en raison de la météo et nous nous sommes fait de vraies frayeurs sur la route jusqu’à Vík. Heureusement il y avait peu de trafic malgré le fait que nous soyons encore relativement proche de Reykjavík (plus on s’éloigne de la capitale moins on voit de monde c’est le principe), la plupart des islandais ayant sans doute jugé à raison que l’intérieur de leur maison était plus accueillant.

P1140618_sign

Allo oui cer tempête !

 

La route de la côte sud jusqu’à Vík comporte un certain nombre de belles choses à voir même sous le déluge et dans le vent. (Thanks le surpantalon et la veste shell 3 en 1 qui avait déjà passé avec succès l’épreuve des 3 orages d’affilée lors de la fête du lac)

Nous avons fait un premier arrêt à Seljalandsfoss … une cascade comme vous l’aurez deviné au nom !

On peut passer derrière cette cascade ce qui doit être très chouette un jour « normal » mais ce jour-là j’y ai renoncé (ma mère n’étant même pas descendue de la voiture), c’était à peu près le pire moment de la journée et le vent était tel que je tenais difficilement debout si bien que l’idée d’aller jouer sur les pierres glissantes m’a paru assez moyenne.

On dirait presque pas que c'est la tempête hein ? (Skeljalafoss)

On dirait presque pas que c’est la tempête hein ? (Seljalandsfoss)

 

Ensuite nous aurions dû faire un arrêt pour tremper dans une source d’eau chaude naturelle en pleine nature indiquée par une islandaise à Reykjavík mais il fallait marcher 15mn et vu le temps il a fallu y renoncer … (les bouuuuules !) (nan je vous l’indiquerai pas! NA!)

Du coup nous avons filé jusqu’à Skógafoss (encore une cascade oui oui mais la côte sud de l’Islande en compte un paquet, tous les kilomètres on en voit une le long de la route 1 mais on essaye de ne s’arrêter qu’aux plus belles), toujours sous le déluge. Malgré le fait que l’eau de cette cascade soit rendue boueuse par la tempête, je l’ai trouvé très impressionnante aussi. Il parait que par temps meilleur on voit le glacier au dessus.

Skogafoss

Skogafoss (on voit un peu plus le mauvais temps)

 

Glacier que nous aurions dû aller contempler de plus près en suivant une petite route caillouteuse qui vous amène à son pied mais pareil nous y avons renoncé face à la météo (et on n’a pas fait coucou à l’Eyjafjallajökull).

C'est juste pour vous montrer le sale temps, vous verrez mieux les aiguilles basaltiques de Reynisdrangar tout à l'heure

C’est juste pour vous montrer le sale temps, vous verrez mieux les aiguilles basaltiques de Reynisdrangar tout à l’heure

 

Le temps s’est amélioré progressivement après ce moment-là, le vent finissant par diminuer, la pluie aussi. Au point que lorsque nous avons atteint Dyrhólaey, promontoire qui constitue la pointe sud de l’Islande et haut lieu des macareux (partis à cette époque, pour les voir il faut s’y rendre avant le 15 août), nous avons pu enfin vraiment en profiter et le soleil s’est même montré lorsque nous sommes arrivées à Vík … la ville la plus pluvieuse d’Islande ! ^^’

P1140632_sign

Dyrholaey

 

On les voit mieux que sur la photo plus haut les aiguilles de Renisdrangar hein ?

On les voit mieux depuis Vik (sous le soleil) que sur la photo plus haut les aiguilles de Renisdrangar hein ?

(Nous avons pu voir les aiguilles basaltiques de Reynisgrandar mais nous avons raté les orgues basaltiques célèbres de ce coin-là)

 

La route entre Vík et Svínafell semble sur le papier moins intéressante car il n’y a plus « d’arrêts obligatoires » pour voir des choses.

En fait il n’en est rien.

A partir de ce moment-là on longe le Myrdalssandur (qui veut dire « sable meurtrier ») un désert de lave recouvert d’une espèce de mousse presque vert fluo …

Myrdarsaldur

Myrdarssandur

Puis on longe le Skeiðarársandur un désert (encore) de cendres volcaniques entrecoupées de fleuves descendants du Vatnajökull (ah oui « jökull » ça veut dire « glacier, une fois qu’on a compris des trucs de ce genre en fait l’islandais parait pas si compliqué).

Skeiðarársandur

 

Et il y a ses falaises noires impressionnantes un peu partout et ses paysages sublimes de toute façon.

Quelques falaises noires

Quelques falaises noires

Un magnifique paysage islandais comme on en croise tous les kms

Un magnifique paysage islandais comme on en croise tous les kms

 

Les deux déserts sont extraordinairement impressionnants tant visuellement qu’émotionnellement. Pendant des kilomètres et des kilomètres on longe ces étendus immenses qui masquent la mer, il n’y a pas une habitation, presque rien ne pousse (rien du tout sur le Skeiðarársandur) et les traces de l’activité volcanique sont omniprésentes. La seule trace de vie humaine c’est cette route n°1 que l’on suit et en plus dans notre cas on y a croisé VRAIMENT très peu de voitures. A tel point qu’à la fin je commençais à me demander si ça finirait un jour et à trouver ça un peu angoissant (pourtant j’aime les grands espaces infinis, c’est pour dire).

Photo prise le lendemain pour que vous vous rendiez compte de l'immensité

Photo prise le lendemain pour que vous vous rendiez compte de l’immensité

 

Et ça c’est fini … brutalement en arrivant sur le parc de Skaftafell et sur ses glaciers.

C’est une vision à couper le souffle – sans doute encore plus impressionnante quand les hauteurs sont dégagées – que celle de ses glaciers ÉNORMES (3 à cet endroit) quasi à portée de main ET au niveau de la mer. Parce que les glaciers j’en ai quand même l’habitude, j’habite à 1h de route de Chamonix, j’ai toujours le souffle coupé quand je passe sous le glacier des Bossons par la puissance qui s’en dégage. Et ben ceux là sont 10 fois pires. Plus larges, plus massifs, plus … plus tout !

P1140738_sign

Coucou le glacier

 

Coucou LES glaciers côte à côte

Coucou LES glaciers côte à côte

 

Après ces très nombreuses émotions et ces magnifiques paysages qui nous en ont mis plein la vue, on a rejoint Svínafell à 5kms de Skaftafell – plus ou moins le seul coin de présence humaine dans le secteur – et notre logement pour les 2 nuits à venir ! (pfiou!)

 

Jour 4

Ce jour-là fallait pas rater le réveil parce qu’à 9h30 nous étions attendues à Skaftafell pour … une rando sur glacier !

Bon comme on avait jamais fait (oui je sais j’habite à 1h de Chamonix c’est la honte intersidérale) ça a été une initiation crampons – piolet et gambadage en toute sécurité sur le glacier Svínafelljökull (nb : tous les glaciers du coin sont issus du Vatnajökull – qui fait la taille de la Corse, vous imaginez ? J’ai beau le savoir, mon cerveau refuse d’apprivoiser cette idée – mais ils ont redonné un petit nom à chaque langue de glace pour les différencier) avec un super et trop mignon guide qui nous trimballait en vieux bus scolaire américain.

C'était géant!

C’était géant!

 

Mais même si ce n’était pas une « vraie » rando glacier c’était … WAHOU !!!!!!

Wahou !

Wahou !

 

En phase d'approche

En phase d’approche

 

Monter sur et parcourir un bout de ces géants en admirant le bleu de la glace et le noir des montagnes qui nous surplombait. Sentir ce petit air frais typique de la présence des glaciers (ceux qui savent me comprendront, désolée pour les autres).

Pour la petite anecdote, certaines scènes de Game of Thrones avec Jon Snow ont été tournées ici. (je laisse les aficionados chercher lesquelles)

P1140751_sign

Jon ? Où te caches-tu ?

 

Revenues à Skaftafell pour midi, nous sommes ensuite allées voir la cascade de Svartifoss (oui « foss » toujours) que ma mère voulait absolument voir. C’est une cascade qui coule dans des orgues basaltiques, c’est sublime.

Svartifoss

Svartifoss

(Pour info parce que moi j’ai cherché partout dans les guides et le net en vain : le départ se fait du parking de Skaftafell, c’est fléché en bas à côté des panneaux explicatifs et tout le long, il faut compter 1/2h environ pour l’atteindre et on croise 2 autres cascades en route)

 

Après ça on a sauté en voiture (on n’est pas fatiguées!) pour rejoindre Jökulsarlon.

Ah … Jökulsarlon … <3

(Allez on révise : jökul(l) ça veut dire … ??? Glacier oui! Jökulsarlon ça veut dire « lagune du glacier »)

J’ai découvert Jökulsarlon par hasard en fait. Le vent s’était réveillé à nouveau et soufflait rude mais le soleil brillait et en longeant d’autres glaciers que ceux de ce matin j’ai voulu m’arrêter pour faire une photo sur l’un des nombreux petits parkings aménagés tout le long de la route n°1. Et en grimpant un monticule j’ai découvert …

Oh. My. God

Oh. My. God

Ça !

 

Ballottée par le vent, il est difficile de mettre en mot l’intensité de ce que j’ai ressenti à ce moment-là mais je me suis demandée quand est-ce que je pouvais espérer revoir une chose pareille dans ma vie. (Réponse ? Jamais)

 

On voit bien comment le glacier donne les icebergs

On voit bien comment le glacier donne les icebergs

 

On leur ferait presque un câlin

On leur ferait presque un câlin

 

P1140838_sign

Je ne m’en lasse pas

 

Ok j'arrête !

Ok j’arrête !

Discussion

2 Responses to “Geysers et sac à dos : de Laugarvatn à Skaftafell”

  1. J’ai le souffle coupé rien qu’à voir les photos, probable qu’en vrai je tombe raide morte asphyxiée.

    Posted by Anna Musarde | 12 septembre 2014, 18:02

A vous les studios

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

décembre 2017
L M M J V S D
« Nov    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

D’où viens-tu?