//

Dans ma valise

Geysers et sac à dos : 2-3 trucs sur l’Islande

Hello les aminches !

Pour clore cette page islandaise, tout (ou presque) ce que vous avez toujours voulu savoir sur l’Islande … sans le savoir. Mais dans lequel j’ai glissé 2-3 photos, histoire de ne pas être mortellement ennuyeuse (ah je vous jure qu’on ne me dise pas que ce n’est pas du service 4 étoiles sur ce blog!).

 

[Pour ceux qui auraient raté vraiment beaucoup d’épisodes, j’ai déjà raconté mon voyage en Islande : épisode 1, épisode 2, épisode 3, épisode 4 et épisode 5]

 

Avant toute chose, l’Islande c’est pour qui ?

→ Pour ceux qui aiment les grands immenses espaces naturels …

→… et qui ne craignent pas une certaine solitude.

→Qui ne détestent pas conduire / ne sont pas malades en voiture.

→Et ne sont pas allergiques aux chaussures de randonnée.

→Et qui ne réclament pas de passer leurs vacances à bronzer au soleil par 30° (néanmoins je rappelle que j’ai pris un coup de soleil moi pendant mon voyage).

 

Voilà. Clairement si la seule chose qui vous intéresse pendant vos vacances ce sont les vieilles pierres et les musées sur l’art de la poterie en Mésopotamie (c’est une fan de musées et de châteaux qui vous parle hein) ou que vous ne supportez pas l’idée de porter un petit pull en août, ou que vous êtes malade en voiture au bout de 2mn, ou qu’il vous faut minimum 50 personnes autour de vous pour vous sentir bien, il vaut peut-être mieux choisir une autre destination que l’Islande (surtout vu le prix).

Sinon pour les autres, c’est passer tout le séjour les yeux grands ouverts et le nez collé aux vitres de la voiture et vous arrêter en plein milieu de la route principale de l’île pour faire LA photo (si à ce moment-là vous avez une voiture derrière ET une voiture en face qui l’empêche de doubler vous n’aurez vraiment pas de bol). Mais aussi une foule de randonnées à pouvoir faire, et peut-être approcher un glacier comme vous ne l’avez jamais fait. (Dans tous les cas même si vous ne faites pas de vraie rando il vous faudra les chaussures de rando, on crapahute vite 10mn sur un sentier rocailleux pour avoir LA vue)

 

Bloubloublou

Bloubloublou

 

Et si tu devais (re)faire ton trajet tu changerai/ajouterai quoi ?

J’ai trouvé qu’en 10j on avait vraiment le temps de faire le tour de l’île et de voir une foule de choses. Mais je n’ai pas pu tout faire ni tout voir évidemment. Il m’a manqué :

⇒ le Landmannalaugar. Une zone apparemment plus que splendide de l’Islande (je vous laisse aller voir les images sur Google mais attachez vos mâchoires avec une lanière avant) mais difficile d’accès. Même avec un 4×4 à priori la route est hard, du coup il y a la solution de la desserte par les cars islandais mais ça demande 2 ou 3j.

⇒ La péninsule de Hvammstangi (dont je parle ). J’aurais aimé avoir le temps – prendre le temps – d’en faire le tour. Rouler à 30kms/h sur une route caillouteuse en croisant maximum 2 voitures en une heure.

⇒ Les fjords de l’ouest. Là vu la route ça aurait demandé BEAUCOUP de temps mais c’est le coin le moins peuplé de l’Islande. J’aurais aimé voir ça.

⇒ La péninsule de Reykjanes au sud ouest de Reykjavik. Il parait que c’est un résumé de tous les paysages de l’Islande, j’aurais bien voulu vérifier ça en fin de séjour mais je n’en ai pas eu le temps.

⇒ Les hauts plateaux évidemment. Aller à Krafla et les autres volcans de ce coin-là. Je n’ai aucun regret à avoir cependant, même si j’avais eu le 4×4 exigé par les routes de cette région-là, en raison de l’éruption du Bárðarbunga, elles étaient complètement fermées et la zone inaccessible.

Noir c'est noir, il n'y a plus d'espoir oh oh !

Noir c’est noir, il n’y a plus d’espoir oh oh !

 

Et si on n’a pas les moyens de passer 10j on fait quoi ?

Je pense qu’avec un week-end de 3j on peut facilement renifler l’air de l’Islande avec au choix …

√ le fameux cercle d’Or (en choisissant si possible une période pas trop touristique). Du genre une fois arrivé à l’aéroport, départ pour dormir à Laugarvatn. Passer une journée sur le Þingvellir – Gullfoss – Geysir et dormir à Reykjavík pour y passer quelques heures le lendemain avant de rentrer.

ou

√ la péninsule de Reykjanes. Et ça tombe bien l’aéroport international islandais (Keflavik) est situé sur cette péninsule. Ainsi que le Blue Lagoon. Mais au delà de ça il parait que c’est sublime. Et le lendemain on visite Reykjavík.

C'est si beau, c'est l’œuvre du petit peuple non ?

C’est si beau, c’est l’œuvre du petit peuple non ?

 

Bon et on met quoi dans la valise concrètement ?

♣ Dans la catégorie VRAIMENT INDISPENSABLE :

– des chaussures de rando imperméables (j’avais lu que c’était mieux si elles avaient des semelles Vibram car la roche volcanique bouffe les semelles. Je ne peux pas le confirmer, les nôtres sont toutes Vibram).

– un blouson coupe-vent ET imperméable. Et pas à moitié imperméable. Il doit pouvoir résister à des trombes d’eau pendant des heures. Testez le avant, ça serait bête de vous rendre compte qu’il ne fait pas le job sous une pluie diluvienne alors qu’il ne fait que 11° et qu’il y a un vent à décorner les bœufs. Sous peine d’avoir franchement froid. (Moi j’avais une veste Shell 3 en 1 – avec une doublure polaire amovible donc – de marque que j’avais testé avant)

– un sur-pantalon. Ne faites pas l’impasse, ça va vous sauver la vie contre la pluie et/ou le vent. Nous on avait acheté ceux de Décathlon qui ont très bien fait le job (à priori si on les porte sur un jean ils se déchirent, mais de toute façon proscrivez le jean en Islande!).

 

♣ Dans la catégorie c’est vous qui voyez :

– on va vous dire et vous allez lire partout de proscrire le coton au profit de la laine et des textiles synthétiques (type produits de randonnées). J’ai fait un choix un poil différent. Déjà parce que je déteste le synthétique et que ne porter que ça pendant 10j me paraissait impensable. Ensuite parce que je me connais bien, j’habite la montagne, j’ai l’expérience du froid humide ET je savais que mon blouson résisterait à tout. Du coup j’ai mixé tee-shirts et pantalons en coton et en synthétique, polaire et pull en laine.

Après évidemment si vous partez pour un trek ou de grandes randonnées, c’est différent.

(PAS DE JEANS !!! Ca garde le froid et l’humidité !)

 

Sinon si comme nous, vous décidez de faire des activités, renseignez vous avant mais les islandais sont très bien organisés et connaissent leur pays. Ainsi pour le snorkeling, l’eau étant à 2° on avait une combinaison sèche très isolante qu’on portait par dessus un simple tee-shirt et un pantalon et on n’a pas eu froid. Pour la sortie en bateau pour voir les baleines on nous a fourni des grosses combinaisons de pêcheurs à enfiler par dessus nos habits. Etc.

Ca a un petit côté cornes du diable :D

Ca a un petit côté cornes du diable 😀

 

Maintenant que vous ne rêvez que de partir, parlons gros sous !

♦ Une précision (importante) avant d’aborder ce sujet : ma mère et moi sommes parties dans le cadre d’un autotour (self-drive en anglais).

Un quoi ?

Le principe d’un autotour c’est qu’une agence de voyage s’occupe de vous réserver les logements (et la voiture et le vol parfois mais pas toujours) et après vous organisez vos journées comme vous l’entendez.

On m’a demandé le pourquoi de ce choix (en mode « les vrais baroudeurs ne se seraient jamais abaissés à ça » … ok ben je m’en fous).

Eh bien d’une part quand j’ai commencé à vraiment bosser sur ce voyage, un déménagement s’annonçait pour fin juillet ainsi que le mariage de ma soeur mi-juillet et je commençais à me dire que tout gérer en amont allait s’annoncer compliqué. Et pile à ce moment-là je suis tombée sur une super promo pour cet autotour sur internet. Ça m’a paru un bon compromis entre le désir d’être libre et de ne pas subir un voyage organisé et le fait de me libérer de l’organisation logement – location voiture – réservation du vol. Mais en fait le truc qui m’a vraiment décidé pour cet autotour ce sont les activités inclus dedans (snorkeling, rando glacier, voir les baleines, balade en cheval et rafting). Je l’ai déjà dit je voulais que ce voyage soit un souvenir marquant pour ma mère et je me suis dit que ça allait bien y contribuer (alors qu’en partant par nous même nous ne ferions jamais ça), d’autant plus que ma mère rêvait depuis des années de faire du rafting …

Alors nous sommes parties via cet organisme (oui c’est cher dis donc) mais en fait je l’ai trouvé à un SUPER prix sur vente-privée (et Green Aventure travaille avec Artic Adventures ce qui permet d’avoir un prestataire local et un contact – ils ont un département français – en cas de souci sur place). Évidemment vous faites bien comme vous voulez et je ne touche rien de leur part mais nous on en a été très contentes.

Tout ça pour dire que les fourchettes de prix pour les logements que je vais vous donner ce sont celles que j’ai constaté en regardant / demandant mais le fait est que je n’ai pas eu à gérer cette partie sur place.

 

♦ Puisqu’on en est à parler (gros) sous, on ne va pas se mentir l’Islande n’est pas la destination la moins chère. Pour autant je m’attendais vraiment à pire et je pense qu’avec de l’organisation et un respect « strict » de ne pas dépenser à tout va on peut s’en tirer. Parce qu’une fois passé le (gros) budget logement / location de voiture, il reste l’essence, la nourriture et … c’est tout puisque tous les sites naturels sont accessibles gratuitement (pour l’instant). Sauf si vous décidez de faire des activités ou de remplir votre valise de pulls en laine à ramener.

-> Nous, pour réduire le prix du voyage, on a accepté de dormir en « sleeping bag accomodation », c’est à dire qu’on a emmené nos sacs de couchage, on nous fournissait le lit avec un drap dessus mais pas de couette moelleuse (et parfois pas d’oreiller rhaaa) et on a dormi dans des maisons d’hôtes / auberges de jeunesse plutôt que dans des hôtels. (Bon des fois la distinction n’est pas facile à faire, à Laugarvatn on s’est retrouvé dans un hôtel qui faisait aussi auberge de jeunesse) Néanmoins de ce que j’en ai vu même dans ce système il faut bien compter 40 à 60€ la nuit … par personne … Mais l’avantage secondaire c’est qu’il y a toujours une cuisine où on peut se faire à manger pour le soir et petit déjeuner et préparer le picnic du lendemain midi.

-> On avait comme voiture de location une Toyota Yaris (pour faire la route n°1 ça suffit amplement), on a fait exactement 2262kms avec en 10j et en essence on a dépensé 190€.

-> En nourriture, pour deux, sachant qu’on s’est fait tous nos repas (sauf à Laugarvatn et le dernier soir à Reykjavik) et qu’on a fait quasi toutes nos courses dans des Bonus (l’équivalent de nos Lidl) on a dépensé 170€. C’est sûr on a mangé pâtes et riz à la sauce tomate, jambon blanc et harengs en boites de conserve mais on ne s’est pas ruinées. (De toute façon les islandais mangent majoritairement de la junk food à l’américaine et ça se voit alors n’y allez pas pour la gastronomie même s’ils ont des spécialités locales comme le puffin, le requin faisandé ou le mouton)

-> En argent liquide, nous étions parties chacune avec 200€ … et nous sommes rentrées avec quasiment la même somme. En fait nous sommes arrivées un vendredi et les banques ferment vers 16h jusqu’au lundi matin. Du coup nous avons décidé que l’une d’entre nous ferait un gros retrait de 150€ environ et que nous aviserions après pour changer notre argent. Et finalement nous n’avons rien changé … Les 150€ ont servi à payer les faux frais (cartes postales, 1eres petites courses dans Reykjavik pour manger le 1er soir, dernier repas avant de partir, don pour l’entretien des WC ou des sites), auxquels il faut rajouter 40€ payés en euro (oui les islandais acceptent parfois les euros, n’hésitez pas à demander) à Laugarvatn pour un petit déjeuner et une soupe aux légumes la veille au soir mémorable (tellement c’était bon). Le reste nous l’avons payé en carte bleue, y compris les 40€ d’entrées aux bains de Myvatn.

Et c’est tout …

Glacier(s) partout

Glacier(s) partout

 

Et si on ne veut pas dormir dans une auberge de jeunesse ou louer une voiture ?

Lors de notre séjour nous avons croisé des français qui avaient loué un camper aménagé dans lequel ils dormaient. Ça peut être un bon plan…

Par contre j’ai vraiment eu mal au cœur pour tous ceux qui le faisaient en tente. L’Islande est balayé par les vents et la pluie n’y est pas rare. Les voir monter la tente sous la pluie le soir et dans le vent et me dire qu’ils allaient passer une nuit très humide et froide … Non je ne peux pas le recommander.

Idem pour les cyclistes. On n’a pas eu une journée sans vent. Ça me parait vraiment rude à faire et du genre à gâcher le séjour en fait.

(Mais vous faites bien comme vous voulez)

Faut aimer les cascades aussi !

Faut aimer les cascades aussi !

 

Pour finir quelques conseils, infos et sites utiles en vrac

♥ Je ne sais pas si certains d’entre vous l’ont vu mais mon APN – dont je suis pourtant ravie depuis le temps que je l’ai – a parfois eu du mal à gérer les couleurs lors de la prise de photos. Notamment en raison de ce noir de la lave omniprésente. En même temps le pays est tellement sublime, ça serait dommage de rater ses photos. (Dans le même genre prévoyez les cartes mémoires et les batteries de rechange en conséquence. J’ai jamais pris autant de photos en 10j moi)

♥ Il vous faut impérativement quelqu’un qui parle l’anglais. Les islandais parlent TRÈS bien anglais et s’attendent à ce que vous fassiez de même. Ils n’imaginent même pas que tout le monde ne parle pas aussi bien qu’eux. Pour preuve la tête qu’ils tiraient à chaque fois que je leur disais que ma mère ne parlait pas anglais et qu’il fallait que je traduise… Et en plus ils ont un accent … islandais (i.e ils bouffent la fin des mots) qui m’a fait un poil ramer au début. Sans compter que les activités m’ont obligé à utiliser des mots que je n’aurais jamais imaginé utiliser un jour (je veux dire, tu as déjà imaginé dire « piolet » en anglais ?).

♥ C’est un sur-coût évidemment mais si vous pouvez, faites en sorte d’avoir 2 conducteurs sur la voiture. Nous on a fait plus de 2000 kms en 10j, ça en fait un paquet. Et puis ça permet d’alterner si les conditions météo sont mauvaises. Enfin, ça permet à chacun de profiter des paysages sans que l’un soit lésé perpétuellement.

♥ L’Islande est un pays d’une propreté formidable. Je n’ai jamais eu la moindre mauvaise surprise aussi bien pour les literies que les sanitaires. Y compris dans les WC publics. Le seul endroit critique souvent c’est la cuisine, à cause des autres clients qui laissent l’endroit dégueulasse après eux … (l’enfer c’est les autres. Surtout les japonais et les français)

♥ Les islandais mangent mal. Ils « boivent » mal aussi. Quasiment pas d’eau en bouteille à la vente, par contre des sodas en veux-tu en voilà. Il faut donc sauter sur la moindre bouteille d’eau croisée. Sinon l’eau du robinet est potable (mais soufrée parfois :D) et l’eau des rivières aussi parait-il (j’ai pas testé).

♥ Je suis partie avec un chargeur allume-cigare pour mon téléphone et bien m’en a pris. Il n’y a pas toujours beaucoup de prises électriques dans les logements et s’il faut recharger la/les batterie(s) de l’APN et les téléphones on ne s’en sort pas !

♥ Le seul moment où j’ai utilisé le GPS c’est à Reykjavík. Pour le reste, j’avais acheté sur les conseils de MaO la carte Freytag de l’Islande (qui indique notamment les pompes à essence). Combiné avec la carte donnée par le loueur, ça a été parfait.

♥ Sinon joie absolue, j’ai eu du wifi partout (mais parfois pas dans le bâtiment où je logeais). Du coup, ça permet de consulter le site de la météo islandaise (ce sont eux qui causent volcanisme aussi) et le site de l’état des routes et de leur ouverture.

♥ Enfin si tu veux rêver avant de partir je te conseille ce compte instagram d’une islandaise. Ne me remerciez pas !

 

Et merci MaO pour tous tes conseils avant mon départ !!!!

L'Islande vous attend <3

L’Islande vous attend <3

Discussion

7 Responses to “Geysers et sac à dos : 2-3 trucs sur l’Islande”

  1. Beau résumé ! J’ajoute mon grain de sel:
    Pour le tour de la péninsule de Hvammstangi, n’ai pas de regrets. J’étais de l’autre coté par rapport à toi visiblement et si de ton coté la route n’était que caillouteuse, de notre coté c’était de la piste avec des trous énormes et surtout en bordure de falaise. Avec le vent, malgré notre 4×4, on a pas osé la prendre (et on a pas vu les phoques)

    Même si je buvais principalement de l’eau du robinet, j’ai toujours trouvé des bouteilles d’eau minérale dans les stations service (pas chere de mémoire, dans les 100 Kr).

    Ca va parce que tu es partie avec une grosse valise et que tu as eu beau temps. J’étais limité en bagage à cause de mon aversion pour les valises à roulettes (y’a des escaliers chez moi) et parce que mon dos ne porte pas plus de 10-12kg. On a eu entre 0 et 4 degrés pendant 1 semaine et la laine polaire que tu peux porter 3 jours de suite sans pb et sans odeur était bien pratique. A l’inverse, ma copine avait absolument tenu a emmené des jeans et elle n’avait pas l’air de s’en plaindre. Pourtant on s’est pris la flotte. Et on avait pas de surpantalon (ça j’ai regretté).

    Posted by MaO | 1 octobre 2014, 07:45
    • J’ai moins de regret pour Hvammstangi à te lire ^^’ (par contre je réalise que j’ai oublié de mettre les noms des logements ! Alors que j’avais dit que je le ferai, je vais faire un edit)

      J’ai pas fréquenté l’intérieur des stations services, du coup j’ai pas vu les bouteilles, mais dans les Bonus il n’y en avait pas souvent.

      Moi les jeans, je dis ça parce que pour l’avoir vécu plusieurs fois chez moi si tu es mouillé(e) et qu’il vente, franchement c’est glaçant.

      Posted by Shaya | 1 octobre 2014, 18:07
  2. Le seul bémol pour moi serait la partie voiture (je n’aime pas beaucoup conduire sur des routes inconnues). Mais sinon ça me tente !

    Posted by Anna Musarde | 1 octobre 2014, 13:25
    • Franchement j’ai trouvé ça super simple et super agréable de conduire en Islande. Déjà la plupart du temps tu es seul sur la route et au pire on a pas de mal à te doubler donc personne ne t’emmerde. En plus leurs routes goudronnées sont une succession de lignes droites avec des virages tout doux entre. J’ai pas vu le moindre lacet de mon séjour (en même temps quand ça monte tout droit ils ne se sont pas emmerdés, ils ont tiré tout droit). Vraiment pour moi ce n’est pas le pire des pays sur ce point là ! (et puis au pire si ton mari conduit aussi, ça va)

      Posted by Shaya | 1 octobre 2014, 18:09

Trackbacks/Pingbacks

  1. […] l’idée de découvrir ce pays me traversait l’esprit, et la série d’articles de Shaya a achevé de me convaincre : profitons de cette occasion pour y aller, nous n’aurons […]

  2. […] qui peuvent être utiles avant le départ..Mais une fois encore, je ne peux que vous renvoyer vers Shaya, qui a fait ça très méthodiquement et qui est remplie de bons […]

  3. […] l’idée de découvrir ce pays me traversait l’esprit, et la série d’articles de Shaya a achevé de me convaincre : profitons de cette occasion pour y aller, nous n’aurons […]

A vous les studios

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

décembre 2017
L M M J V S D
« Nov    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

D’où viens-tu?