//

L'enfer c'est ... les autres

Fragments humains [Edit]

Souvent je me demande ce qui se cache sous la surface.

Ce que je ne vois pas mais que je devine.

Ces trucs planqués au fin fond des placards.

J’essaye autant que faire se peut de ne pas juger à la légère, avec juste un bout du paysage.

Souvent il reste juste des questions. Une espèce de curiosité de sentir qu’il y a des choses brûlantes en dessous.

Et beaucoup de questionnements sur nous et notre société …

 

Il y a …

♠ Cette dame dont la fille habite à moins de 5kms de chez elle et qui ne vient pourtant jamais la voir. Alors que son état se dégrade chaque jour un peu plus. Mais elle n’a pas le temps, elle est trop occupée etc…

La vérité c’est qu’elle ne veut pas.

Mais pourquoi? Là réside le mystère.

Trop difficile d’affronter cette mère qui chaque jour est de plus en plus dépendante?

Réminiscence de blessures enfantines?

Ingratitude des enfants envers les parents qui les ont élevé.

Va savoir …

 

♠ Cette autre dame qui sent la misère.

Pas seulement la saleté ou le tabac froid. Elle sent la misère. Elle sent vraiment, ce n’est pas juste une expression, elle laisse cette odeur après son passage. Tout le temps.

Tellement caractéristique. Et indescriptible.

Elle sent …

La misère financière oui mais pas seulement.

Elle sent surtout la misère humaine. La misère affective. La solitude et l’abandon.

Quelque soit le nombre d’intervenants qu’on met en place autour d’elle. Elle a cette odeur. On dirait qu’elle fait partie d’elle. Et elle s’imprègne partout où elle passe. Même sur mes vêtements.

 

♠ Ce couple composé d’un homme « normal » et d’une femme déficiente intellectuelle. Qui suscite haine et rejet. Comme si les sentiments qu’il nourrissait pour elle ne pouvait pas être sincère. Comme si c’était « contre nature ». Comme si ça donnait le droit à tout le monde de juger, de douter et de s’en mêler.

Même moi.

 

[Edit]

♠ Ce couple espagnol arrivé en France il y a presque 50 ans. Fuyaient-ils Franco ou cherchaient-ils juste un travail?

En tout cas ça n’a plus guère d’importance aujourd’hui. Ce qui compte c’est qu’ils sont mariés depuis 50 ans et … que ce mariage n’en a plus que le nom. Ca leur pèse affreusement à l’un comme à l’autre de se supporter quotidiennement encore. Ca se voit, ça se ressent, ça s’entend. Ils restent ensemble par habitude. Par la force des choses. Par la foi qui est la leur. Parce qu’ils n’imaginent sans doute pas faire autrement.

Je les vois et l’idée qu’un jour je sois à leur place – dans cette situation de couple subi et non voulu – me terrorise. [Fin de l’Edit]

 

Je ne sais pas comment relier tout ça pourtant tout ceci dessine en filigrane quelque chose je crois.

Discussion

No comments yet.

A vous les studios

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

septembre 2017
L M M J V S D
« Août    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

D’où viens-tu?