//
you're reading...

Cogito

Faudra-t-il que nous soyons tous en train de crever ?

Que vos enfants soient en train de crever ?

Que vos proches soient en train de crever ?

Que vous même en fassiez l’expérience ?

Je me pose la question …

 

Depuis le début de l’épisode de pollution, mais encore plus ces derniers jours, je vois des gens morts des commentaires à la con se multiplier à ce sujet, et ça me donne légèrement envie d’hurler. (Euphémisme)

Au menu des « ah on est en pollution? Je vois pas de quoi on se plaint, qu’est-ce qu’ils diraient les chinois à notre place? » et compagnie. Bref les gens qui ne sont pas incomodés s’en foutent.

Et c’est tout le problème.

D’où ma question : que faut-il pour que chacun se sente concerné?

 

Pas de bol je fais partie des gens qui ont l’impression croissante de crever depuis quelques jours. Chaque jour étant pire que la veille.

 

Je suis allergique depuis l’âge de 5 ans. Je me souviens parfaitement de ce mois d’août passé avec mon père à éternuer constamment. Ce que j’avais raconté à ma mère lors de mon retour, qui avait immédiatement pris rdv avec un allergologue qui m’avait parsemené le bras de pustules grâce à ses produits.

Verdict : allergique aux pollens de graminées, aux poils d’animaux (bye bye le rêve d’avoir un chat), à la poussière, à l’olivier.

C’était déjà pas mal, l’héritage génétique de 2 parents allergiques étaient là. Mais en même temps je n’était pas à plaindre (je ne le suis toujours pas) : une allergie aisément controlée de juin à aout par des anti-histaminiques que je supporte très bien et des habitudes de vie cadrées (pas d’animaux, la poussière faite une fois par semaine), pas d’asthme, rarement une atteinte dermatologique ou ophtalmique ….

 

Bref « juste un rhume des foins » comme on m’a dit.

Ben parlons-en de ce « juste un rhume des foins » quand même. Tellement pas méprisant envers ce que vivent les personnes allergiques. C’est vrai qu’avoir le nez bouché et qui coule, dormir mal et éternuer plusieurs dizaines de fois par jour pendant … 3-4 mois c’est vraiment rien. Pas épuisant, pas énervant, pas frustrant! Pas long non plus, c’est simple c’est comme d’avoir ce rhume très pénible qui normalement dure 5 jours pendant … des mois!

 

Pendant 20 ans mon allergie n’a pas vraiment bougé. J’ai juste constaté, et je pense que le changement climatique n’y est pas pour rien, un allongement de la période d’incommodation. Au début je prenais des anti-histaminiques de mi-juin à mi-aout, et puis après ça a été début juin-fin aout, et puis mi mai et puis début mai …

Les choses ont beaucoup changé il y a deux ans avec l’apparition d’une nouvelle allergie. Un jour de début mars, un joli jour ensoleillé de début mars marqué par la pollution, je suis arrivée au boulot à la limite d’une crise d’asthme : difficulté à respirer, sensation d’étouffement, respiration sifflante. Ca va j’ai des collègues attentifs et attentionnés qui n’ont pas laissé passer ça et un anti-histaminique pris en urgence a heureusement réglé le problème. Mais j’espère bien ne plus jamais connaitre cette sensation lente d’étouffement.

Traitement anti-histamnique pris avec 2 mois d’avance, retour chez l’allergologue pour un petit bilan. Et un nouvel allergène, confirmé par les tests sanguins qui montrent une sensibilité hallucinante (deux fois mes scores aux graminées …) : le bouleau. Enfin je dis un allergène … non car le bouleau offre une multitude d’allergies croisées. Adieu noisettes, noix, amandes, kiwis, etc… (en espérant que la liste ne s’allonge pas trop) et la chance d’être emmerdée non plus 3-4 mois par an mais …. 7 mois les bonnes années.

 

Comme cette année… Un hiver doux et depuis mi-février, les premiers signes de l’allergie qui sont revenus.

Non mais c’est vrai quoi, c’est juste un rhume des foins !

Vraiment empirée par la pollution qui me donne l’impression qu’un jour les anti-histaminiques ne suffiront plus. Et alors quoi? L’entrée redoutée dans l’asthme ? Le confinement permanent pour limiter l’exposition ?

Pourtant je n’habite pas Paris, mais depuis 5 ans j’ai vraiment l’impression que ça empire et que je suffoque trop souvent.

 

Alors oui, je sais bien qu’il manque une vraie politique publique pour réduire le gazoil et les voitures en centre ville, améliorer les transports en commun, augmenter le ferroutage, mettre les moyens pour faire respecter les baisses de limites de vitesse et que tout ceci ne dépend pas de nous individuellement. Mais quand vous décidez d’acheter une voiture diesel, quand vous décidez de faire enlever le filtre à particules (même si c’est illégal) parce que c’est chiant et ça coute cher, quand vous décidez de prendre la voiture au lieu de marcher 10mn ou de prendre la voiture plutôt que le bus qui va vous demander 20 mn de votre temps si précieux en plus, quand vous décidez de vous en FOUTRE parce que vous n’êtes pas incomodés, quand vous ironisez sur le fait que ce soit pire en Chine (et que donc on n’a pas à faire quelque chose puisqu’on fait pire ailleurs?) … pendant ce temps là, moi et mes semblables on continue à avoir doucement l’impression de crever.

Et peut-être qu’un jour c’est votre fils qui devra faire des aérosols tous les jours pour maitriser son asthme, c’est votre conjoint qui se lèvera épuisé(e) tous les matins de mal dormir depuis des mois à cause de son allergie etc…

 

Il ne s’agit pas de diaboliser la voiture, il s’agit juste de réfléchir en quoi nos choix individuels que nous revendiquons tellement, ont un impact sur la société dans son ensemble. On ne peut pas toujours faire comme si c’était le problème des autres. Que faudra-t-il pour que chacun se sente concerné ? Que ses plus proches en meurent ?

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

septembre 2018
L M M J V S D
« Août    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930