//
you're reading...

Cogito

Ethique

Dans les textes, dans les livres, sur le papier, l’éthique c’est facile.

La théorie c’est toujours facile. C’est la pratique qui l’est moins.

 

La période de Noël approche.

Et avec elle, ce casse-tête qui se profile : accepter ou ne pas accepter les cadeaux que certaines personnes dont je m’occupe dans un cadre professionnel pourraient vouloir me faire.

Je sais qu’il y aura sans doute profusion de chocolat. Comme l’année dernière. Peut-être même pire … Autant dire que je pense pouvoir ouvrir un magasin dès le 2 janvier et ne pas acheter le moindre morceau de chocolat avant mi-juin. Que de toute façon je ne voudrais plus acheter étant donné que je serais au bord du dégoût.

Déjà je me pose toujours la question d’accepter ou pas les chocolats.

 

Je sais c’est rien. Mais non en fait. Accepter les chocolats c’est avoir du mal à refuser plus.

Et surtout se demander à partir de quand on refuse. De quelle somme investie par l’autre.

Le faire à géométrie variable? Refuser les chocolats de quelqu’un qui ne touche que le smic et accepter les boucles d’oreilles en diamant de celui qui paye des millions d’euros d’impôts tellement il est riche?

 

Sur le papier, les choses sont claires : on refuse. Tout.

Tous cadeaux, même les chocolats.

Mais ça c’est le papier.

Parce que les gens qui font le geste de nous offrir quelque chose n’ont pas envie de s’entendre répondre que « non merci on n’en veut pas ». Personne n’aime voir refuser ce qu’il a eu l’envie d’offrir.

Alors on accepte les chocolats, les marrons glacés, les madeleines et les poireaux du jardin (oui j’ai des gens qui ont peur que je me nourrisse mal et m’amène régulièrement des légumes de leur jardin) en remerciant beaucoup beaucoup beaucoup.

 

Et puis il y a ceux qui veulent offrir plus qu’une boîte de chocolats. Qui veulent faire un vrai cadeau. Personnalisé. Parce qu’ils ont envie, parce qu’ils veulent me remercier pour tout ce que j’ai fait pour eux.

Oui c’est mon métier mais non, ils veulent quand même me faire un cadeau. Me rendre tout ce que je leur ai donné qui n’était pas compris dans le package professionnel.

A qui j’ai beau dire non, et qui me répondent « si! ».

 

15€ est-ce que c’est déjà trop?

 

Chaque fois je me demande si je dois plutôt les blesser par mon refus ou me sentir une impostrice d’accepter.

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

septembre 2018
L M M J V S D
« Août    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930