//

Dans ma valise

Enjoy the silence

Le fait est qu’en ce moment j’ai une tendance certaine à me replier sur moi-même.

Envie d’être seule, besoin d’être tranquille et de silence, marre d’aller tout le temps vers les autres. Et je procrastine grave du donnage de nouvelles du coup. Ce qui peut agacer mon entourage j’en ai conscience.

 

Besoin de vacances.

Oui je sais tu vas me dire que j’exagère, que l’Andalousie n’est pas si loin.

C’est souvent difficile à faire comprendre (surtout à mon entourage?) mais je fais un de ces métiers où tu passes ton temps à écouter les gens, répondre à leurs besoins et leurs exigences, les faire passer avant soi, tout ça dans un contexte difficile moralement, et je crois bien que le rythme idéal pour le faire correctement serait 1 semaine de vacances tous les 1 mois 1/2 de travail. Malheureusement je ne fais pas partie de ces privilégiés qui ont … 12 semaines de vacances par année (si si ça existe).

D’ailleurs je crois que ceux qui le comprennent le mieux ce sont ceux à qui je donne le plus : mes patients. Je me souviens de la dernière fois où j’ai été en vacances, de l’avoir annoncé un peu honteuse (je le suis toujours de les « abandonner » pendant quelques temps) et d’avoir eu pour réactions en retour quelque chose comme « ah non c’est normal! Vous en avez besoin, c’est tellement difficile moralement et tellement prenant, vous le méritez amplement! ». Je crois que mes yeux lançaient des cœurs.

Donc je continue à faire mon boulot, en essayant de le faire le mieux possible mais à côté de ça par manque d’énergie et de disponibilité mentale je me recentre sur l’essentiel. Et sur les gens essentiels. Par envie aussi.

 

J’ai prévu, préparé, anticipé ce week end longtemps à l’avance.

Je savais ce que je voulais en faire, je savais où je mettais les pieds.

Je savais que je voulais du silence, de la paix, du calme.

Je savais que je voulais de la simplicité, de la chaleur humaine, des sourires.

J’ai eu exactement ce que je voulais. Il a fait finalement moins pourri que prévu donc j’ai moins lu que le programme ne le prévoyait et plus vadrouillé mais ce n’est pas grave.

Je me suis gavée de nature, de paysages à couper le souffle, de beauté, de tranquillité, de silence.

J’ai vécu l’annonce du résultat des élections en me sentant à 1000 lieux de tout ça. Dans un monde à part. Dans ma bulle. Préservée accessoirement, y compris de la haine, qui semble s’être répandue un peu partout (sur FB notamment …) à l’annonce du résultat.

 

Sans l’avoir prémédité, consciemment tout du moins, j’ai aussi refait un morceau de chemin déjà parcouru deux ans plus tôt.

J’étais allée au même endroit, aux mêmes endroits même, mais dans d’autres circonstances … avec d’autres gens. Beaucoup plus contrainte, plus crispée que lors de ces deux derniers jours. (En même temps avec ma famille forcément …)

Refaire ce chemin m’a aussi permis de me rendre compte qu’en deux ans, j’avais beaucoup changé, mon histoire aussi ce qui est plutôt bon signe et gage que j’avance, mais que certaines personnes n’avaient pour leur part pas du tout changé pendant ce temps là. Je me souviens de sms envoyés – frénétiquement pendant qu’il y avait encore du réseau – au mâle-presque-dominant il y a deux ans à propos d’une 3e personne, que j’aurais pu renvoyé hier même. (Sauf que je conduisais)

Il va falloir que j’en tire les conséquences.

 

J’ai vécu plus de 48h avec un faible réseau téléphonique quasiment tout le temps, sans aller sur internet. C’était génial.

Si je décide de franchir le pas et de supprimer mon compte twitter, je n’en garderais que quelques personnes que je pourrais compter sur les doigts de la main. Et ça fait longtemps qu’elles ont quitté le cadre de mon compte twitter… C’est réconfortant.

 

Petit parfum d’auvergne

 

Le même lac quelques heures plus tard

 

(nb : pas eu le temps de trier mes photos, peut-être (sans doute) d’autres plus tard)

Discussion

6 Responses to “Enjoy the silence”

  1. (sans vouloir enfoncer le clou, y’a même des horribles personnes qui ont jusqu’à 16 semaines de vacances par an…)

    Posted by Poulpy | 9 mai 2012, 11:03
    • Je ne visais pas les enseignants (que je ne considère pas du tout comme privilégiés et qui méritent totalement leurs congés) mais les employés de certaines banques. (et bon … j’ai toujours du mal à considérer leur job comme méritant autant de vacances)

      Posted by Shaya | 9 mai 2012, 21:09
  2. De ce post, de ces photos, une sérénité tellement douce à lire, tellement belle à observer.

    Posted by Lizly | 9 mai 2012, 13:06
  3. Aydat ?

    Posted by des pas perdus | 12 mai 2012, 16:10

A vous les studios

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

septembre 2017
L M M J V S D
« Août    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

D’où viens-tu?