//

Dans ma valise

Douce Bern

Samedi plutôt que d’aller m’entasser avec 400 cons au mètre carré hurlant au passage du moindre vélo, ou rester coincée sur mon balcon la ville ayant été prise d’assaut, j’ai décidé d’émigrer temporairement en … Suisse.

Mais pas n’importe quelle Suisse, la Suisse alémanique.

 

Ne me demandez pas ce qu’il s’est passé dans ma tête quand j’ai accepté d’être trainée à Bern mais le fait est que j’y allais plutôt à contrecoeur … La Suisse alémanique n’est pas réputée pour être l’endroit le plus fendard du monde, surtout quand comme moi on ne parle pas allemand.

Et puis Bern … qui va à Bern? (Presque) personne!

Néanmoins des témoignages insistants disaient que c’était une très belle ville.

 

Et bien voilà au temps pour mes préjugés, Bern est effectivement un chouette endroit où aller passer une journée trop chaude et entouristée par chez moi.

 

Douceur

Douceur

 

Difficile en se promenant dans les rues de Bern de se souvenir que nous sommes dans la capitale de la Suisse s’il n’y avait le Palais du Parlement pour nous le rappeler tant Bern est une ville douce. A mille lieux de l’agitation habituelle qui prévaut dans toutes les capitales jusqu’ici visitées sans être pour autant une ville morte.

 

Le parlement

Le parlement

 

Des parcs un peu partout, très peu de voitures (impossible quasiment de circuler et de se garer dans le vieux Bern), l’Aar  qui en contrebas tourne autour de la ville, une petite brise rafraichissante, des arcades partout, des pavés, des facades de ce gris-vert tellement allemand, une ville qui se parcourt agréablement à pied (ou en vélo, prêté gratuitement par la ville contre une caution de 20 Fr et une pièce d’identité).

 

P1120467

Si quand même cette couleur ça fait très allemand non?

 

Surtout Bern est une ville surprenante.

 

Au détour d’une rue du centre, soudain mon attention se fixe sur quelques choses que je n’ai pas vu depuis longtemps et mes vacances d’enfant dans les villages de Normandie ou de la Nièvre :

P1120449

Oh?

En contre bas des rues et des arcades qui les surplombent, ces ouvertures ouvertes ou fermées c’est selon …

Oooohhh des caves secrètes?

Oooohhh des caves secrètes?

… qui cachent derrière leur porte, enfoncé dans le sous-sol qui un salon de coiffure, qui une librairie, qui un salon de thé.

Emerveillement joyeux devant cette appropriation de cet espace.

 

Et puis … au bout de la rue la plus fréquentée de Bern, cette scène que je n’ai toujours pas réussi à interpréter correctement.

Je ... une faille spatiale?

Je … une faille spatiale?

Confusion entre l’Inde (le Pakistan?) et la Suisse. Vrai rituel partagé par tous les participations ou sensation de carnaval pour certains?

Si certains ont la peau qui signent les origines les rattachant à cette religion il n’en est pas de même pour tous, les femmes portent toutes le sari mais les gestes semblent peu habituels et les enfants ont cet air perdu de ceux qui ne savent pas bien pourquoi ils sont là.

P1120459

J’aime ce sourire merveilleux

Impossible d’aller poser des questions, trop de bruit avec la musique et la litanie des participants qu’il paraît inapproprié d’interrompre, et je ne parle pas l’allemand.

Une vraie surprise teintée de mystère.

 

Au final cette journée à Bern fut un vrai plaisir, même si malheureusement le temps nous a privé de la vue sur les alpes bernoises, et Bern une vraie bonne surprise à part qu’on y parle allemand.

 

Conseils :

– Bien que capitale d’un pays trilingue (français – allemand – italien), Bern est bien en suisse alémanique donc tout y est indiqué en allemand et … qu’en allemand. J’ai trouvé ça extrêmement déconcertant même si je m’y attendais.

Néanmoins l’office du tourisme et les services du Parlement parlent le français. Sinon la plupart des habitants parlent au moins un peu l’anglais de ce que j’ai pu en voir.

– N’espérez guère circuler et vous garer en centre ville, le mieux est sans doute d’utiliser le parking relai (P+) de la sortie d’autoroute Neufeld ou Warlhord puis de prendre le bus en 10mn pour la gare puis de marcher (le centre ville historique n’est pas immense non plus). Le ticket d’entrée du parking vous donne droit à 4 trajets (soit un aller-retour pour 2 personnes ou un aller pour 4 personnes), je vous le précise parce que je ne l’ai vu indiqué nul part (ou alors … uniquement en allemand) (même pas en anglais oui oui).

– Ca reste la Suisse … donc tout y est cher. Que ce soit pour manger, pour boire, pour vous déplacer ou pour y garer. Il faut prévoir en conséquence…

– Le Parlement est ouvert gratuitement à des visites guidées en dehors des sessions parlementaires. Je pense que c’est vraiment quelque chose à ne pas rater (même si pour quelqu’un qui vit dans un pays centralisé, le fonctionnement fédéral reste encore obscur). Renseignez vous sur l’heure de la visite en fonction de la langue dans laquelle vous voulez la suivre. (Et n’oubliez pas votre carte d’identité qui vous sera demandé pour vous laissez rentrer)

Discussion

No comments yet.

A vous les studios

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

décembre 2017
L M M J V S D
« Nov    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

D’où viens-tu?