//
you're reading...

Dans ma valise

Désenchantement

Un petit bout de ce qu'il me laisse

Un petit bout de ce qu’il me laisse

 

Je ne suis jamais attristée par la mort d’une quelconque célébrité.

Là où la plupart des gens pleurent régulièrement sur une personne un tant soit peu connue, ça me laisse complètement indifférente.

La mort des inconnus me touchent généralement plus.

 

Mais il n’en est pas des auteurs – de certains auteurs – comme du reste, semble-t-il.

Quand j’ai appris la mort de Marion Zimmer Bradley (en 1999, pour dire comme ça date), l’adolescente que j’étais a ressenti une tristesse infinie, inexplicable, incompréhensible par son entourage (j’étais déjà plutôt indifférente à la mort des célébrités à l’époque).

J’ai de nouveau ressenti cette même tristesse infinie en apprenant la mort de Terry Pratchett aujourd’hui (16 ans après Marion Zimmer Bradley, ça ne m’arrive pas trop souvent, ça va) mais cette fois j’ai réussi à mettre des mots sur ça : si ce décès me rend tellement triste, c’est qu’avec lui c’est une part enchantée, merveilleuse, bien particulière de ma vie qui est partie. Définitivement partie.

Pire que ça, c’est la certitude que mes journées seront toutes un peu moins enchantées qu’elles ont pu l’être.

Il n’y aura plus d’autres livres loufoques et sérieux pour m’emmener très loin de mon monde, plus jamais.

Et ça me donne envie de pleurer.

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

septembre 2018
L M M J V S D
« Août    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930