//

Dans ma tête

Désaffection

Au téléphone l’autre jour ma soeur me disait ne plus en avoir rien à faire de ce qui se passait autour d’elle, déjà partie mentalement en Guadeloupe.

Je lui ai répondu que son esprit était déjà partie, que son corps allait bientôt suivre.

Je comprends ça.

 

En vacances depuis jeudi midi (ENFIN!), je pensais avoir le temps de bloguer tout ce que j’ai envie d’écrire.

Mais l’envie ne suffit pas en fait et surtout elle n’est pas aussi prégnante que je le croyais.

Je suis tellement tendue vers le départ pour la Guadeloupe, la valise et les questions futiles telles que « quels vernis et bijoux prendre pour s’accorder avec les tenues déjà prévues » que le cerveau refuse de se concentrer sur autre chose.

Surtout j’ai l’impression d’être en palier de décompression.

 

Comme les plongeurs évacuent l’azote, j’évacue mes « toxines ».

Evacuer la fatigue, celle liée au week-end dernier travaillé (j’ai tendance à l’oublier), celle liée au travail tout court, celle – quasiment impossible à faire comprendre – liée à l’allergie.

Evacuer aussi ce médicament auquel j’ai très mal réagi et qui m’a mise sur les rotules mardi.

Evacuer l’agacement lié à ce blog qui a connu deux plantages successifs « sans raison » puisque je n’avais touché à rien ni fait de mise à jour, plantages évidemment tombés au pire moment de moment de fatigue au point que j’ai envisagé un temps de partir en Guadeloupe sans réparer le blog, voire de le fermer carrément.

Et puis finalement non, j’y suis attachée quand même, mais il est un peu abandonné depuis le début de la semaine.

 

Pas d’internet selon toute probabilité pendant mes vacances, ce qui signifie que j’attendrais mon retour pour vous faire baver avec mes photos (ce qui est mieux comme ça je vous verrai baver), et c’est tant mieux. J’ai des livres à profusion (merci ma liseuse 😉 ) et du temps à passer avec des gens donc. Même si dans ma tête je me prépare à ce que ce soit difficile tellement un accès internet est devenue habituellement – ne serait-ce que via le smartphone – et pratique pour chercher des informations.

(Enfin avec 3 guides dans les valises, j’ai peu de soucis à me faire pour ce qui est de trouver les informations)

Discussion

2 Responses to “Désaffection”

  1. Beau voyage, beau séjour, belle décompression ! Je ne te dirai pas que j’ai hâte de baver devant les photos parce que ça signifiera la fin des vacances pour toi. Mais ça me fera d’autant plus plaisir de les voir de savoir que tu t’es régalée avant de nous les montrer !

    Posted by Lizly | 28 avril 2013, 14:46

A vous les studios

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

octobre 2017
L M M J V S D
« Sep    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

D’où viens-tu?