//

Cogito

Décrépitude

Heureusement la vie est bien belle 🙂

 

J’ai été voir mon ostéopathe. Pour la deuxième fois en 3 mois.

Pour beaucoup ça parait peu, pour moi ça parait beaucoup. C’était la première fois que j’y allais de manière aussi rapprochée sans que ce soit à la demande de l’ostéopathe qui jugeait qu’une seconde séance était nécessaire pour achever le travail de la première.

Et en plus j’en suis ressortie, à l’immeeeeense frustration de mon ostéo, sans que mon problème soit résolu. Comme il y a 3 mois. A son immense frustration mais non à la mienne puisque je n’attendais pas de solution miracle de sa part, je voulais surtout éliminer toute origine mécanique à cette inflammation que je me traîne depuis des mois et qui se balade. Et non il n’y a aucun problème de mobilité, pas de bassin déplacé, pas de genou qui aurait bougé et qui expliquerait cette douleur. Et donc pas de mobilisation à faire pour tout remettre en ordre. D’un côté je me dis que c’est qu’il a bien travaillé – et moi aussi quelque part puisque j’ai fait les corrections qu’il m’avait demandé – puisque jusque là j’avais toujours une vertèbre déplacée pour expliquer ce torticolis ou une cheville en vrac.

Alors voilà, j’ai tous les symptômes d’une tendinite qui se balade, mais rien qui soit retrouvé à l’imagerie (encore faut-il qu’elle ait été bien faite mais ça c’est autre chose …) et dont on ne connait pas la cause ce qui complique singulièrement la possibilité de corriger les choses pour que cette inflammation cesse.

 

Et trop de facteurs nous échappent, je m’en suis rendue compte en échangeant avec mon ostéo.

Je connais les grands principes de la maladie qui m’affectent mais joue-t-elle sur le collagène, entraînant indirectement cette inflammation ? Je n’en sais rien.

Je suis persuadée que les anticoagulants jouent en empêchant (allez ralentissant …) la guérison, je l’ai constaté sur autre chose, restant 5j à 40 de fièvre là où ça n’aurait duré qu’un jour ou deux normalement ; me tapant une étonnante extinction de voix de 10 jours au grand désespoir de mon père qui s’énervait que je ne guérisse pas plus vite. Il me faut du temps, plus de temps, mon corps peine …

J’en viens d’ailleurs à redouter … la grippe …  une bonne grippe qui secoue déjà toute personne en bonne santé, je me demande comment je m’en dépatouillerais alors que des virus plus anodins me mettent déjà terriblement à mal. Avant je me vaccinais pour les autres, maintenant je vais me vacciner pour moi et faire chier les gens qui m’entourent pour qu’ils soient vigilants et me protègent. Heureusement que j’ai la chance de travailler avec des gens déjà vigilants et qui doivent enfiler des masques au moindre doute …

 

En vérité, j’ai l’impression de tomber physiquement en décrépitude depuis 2 ans et que la chute ne connait pas de fin.

Au delà des suivis hospitaliers qui se sont surajoutés, ma « consommation » de soins (en médecine classique ou en médecine douce) augmentent je le vois bien … à mon grand désespoir. RDV chez le médecin généraliste plus souvent (alors qu’il ne fait pas le suivi), radiographies, échographies, séances de kiné, séances d’ostéopathie, magnétisme etc … Tout ça pour essayer de ne pas encore plus partir en miettes en fait. Et pourtant malgré tout ça et tous mes efforts, j’ai l’impression que ça empire, que j’ai continuellement quelque chose de travers, soit je suis fatiguée, soit j’ai mal quelque part, etc etc …

Je me demande quand est-ce que j’ai été 100% au top dernièrement ? 

Quand est-ce que mon entourage n’a pas été obligé d’ajuster subtilement les choses pour me laisser des plages de repos ?

Quand est-ce que je n’ai pas répondu que j’avais mal quelque part ou que j’étais fatiguée à pleurer ?

 

Et ça a des effets … bien au delà de ma santé physique.

J’allais écrire que j’avais toujours eu une nature anxieuse. Mais en fait c’est faux. Je ne suis pas anxieuse au quotidien. Par contre toute situation nouvelle/inconnue m’a toujours inquiétée et j’ai toujours eu tendance à imaginer tous les scénarios possibles pour l’affronter … même les pires … et des fois ça m’a bien aidé.

J’ai réalisé que j’avais tellement perdu confiance en mon corps, en ses capacités à me porter / me supporter / faire ce que j’attends de lui, que j’avais en fait beaucoup perdu confiance … en moi. Parce que j’ai beau parler de lui à la troisième personne, comme si c’était un élément extérieur ou un autre personnage de l’histoire, en vérité mon corps … c’est moi.

Et si je ne me sens pas plus anxieuse qu’avant en fréquence, le fait est que je le suis de plus en plus souvent pour des choses complètement anodines … à me demander avec inquiétude par exemple si je vais être capable … d’ouvrir la porte de mon nouveau boulot alors qu’il s’agit juste de mettre une clé dans une serrure et de la tourner …

C’est dire le niveau de perte de confiance quand même …

 

Ça ne me freine pas heureusement. Ou pas encore tout du moins. Ça ne m’empêche pas de foncer tête baissée dans de nouveaux projets (oh un nouveau boulot!) avant quand même qu’une petite voix ne finisse par me dire que je ne vais pas y arriver, que je n’en suis pas capable ou que je ne vais pas tenir physiquement la distance …

 

« On » va me dire qu’il faut que je corrige ça ou tout du moins que j’évite que ça s’aggrave. Oui je me doute merci, mais tant que mon corps me lâche toujours un peu plus … ça parait compliqué.

Discussion

6 Responses to “Décrépitude”

  1. J’admire. Je te souhaite le meilleur dans tes nouveaux projets, ma douce.

    Posted by Lizly | 8 mars 2018, 21:37
  2. Je compatis tellement. J’ai la relative chance d’avoir une chronique qui se maîtrise plutôt bien dans ses effets, et pourtant, depuis quand je n’ai pas été “pas fatiguée” ? Et tout ce temps où on reste à plat après le moindre rhume.

    Si je peux faire quoi que ce soit pour alléger, tu dis, je suis là.

    Posted by Sacrip'Anne | 9 mars 2018, 16:15

A vous les studios

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

juillet 2018
L M M J V S D
« Juin    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

D’où viens-tu?