//

Cogito

De la douceur de la simplicité complexe

Du plus loin que je me souvienne, mes relations affectives ont toujours été … compliquées.

Surtout passé un certain cap.

Celui où je fais passer la personne de « connaissance » à « gens auquel je tiens ».

 

Avant je m’en fous, ils peuvent se barrer ça sera pas bien grave, je n’y tiens pas, je ne leur ai livré de moi que le minimum mais ce que j’ai donné j’ai confiance. Bref c’est tranquille relativement.

Après je suis terrifiée. De m’être attachée tout court, de m’être peut-être gourée en m’attachant, de la non réciprocité possible de l’affection. Le moindre truc me fait douter.

Du coup ça a tendance à compliquer les choses. Quand je ne les complique pas moi toute seule.

 

Et puis j’ai du caractère pour ne rien arranger. Et j’aime les gens qui en ont aussi. Du coup ça frotte, ça crisse, ça étincelle, ça claque, ça heurte.

Et que ça me plonge dans des affres d’angoisse où j’imagine le pire parce que je sais à quel point les relations humaines sont fragiles.

 

Pourtant…

Pourtant la dernière en date semble si … tranquille en comparaison.

Je ne dis pas que les choses sont simples, en fait dans cette affaire objectivement tout est compliqué – les frontières sont perméables si seulement frontière il y a – et devrait l’être infiniment plus encore.

Pourtant les choses se déroulent plutôt tranquillement oui.

Pas de pseudo-drames (juste des vrais mwhahahaha) ni de pseudo-tragédies grecques.

 

PCTPCM.

 

Je ne me lasse pas d’en être étonnée.

C’est assez agréable ce semblant de sérénité.

Discussion

No comments yet.

A vous les studios

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

septembre 2017
L M M J V S D
« Août    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

D’où viens-tu?