//

Dans ma tête

Dame de …

Le lac Léman un jour de février

Le lac Léman un jour de février

Il y a de l’émotivité en moi.

Et que cela soit si dur à écrire et si honteux à assumer révèle tout le mal que je me donne pour le cacher.

 

« Tu as pleuré Shaya ? Tu as les yeux rouges ! » « ah ça! Noooon! C’est mon allergie »

Souvent c’est vrai, parfois pas. Dans tous les cas cette excuse me sauve.

Je ne pleure pas souvent. Vraiment pas. Je déteste pleurer, encore plus devant quelqu’un (après je suis obligée de les tuer et de me débarrasser des cadavres). Longtemps j’ai considéré ça comme un insupportable signe de faiblesse. C’était donner satisfaction à celui (celle) qui cherchait à me blesser.

Et puis au boulot je ne peux pas me permettre de me mettre à pleurer sinon je passerais mon temps à le faire, alors je me félicite de ce blindage tous les jours ou presque.

 

Mais des fois ça m’explose à la figure.

Il m’arrive de me retrouver de temps à autre devant un reportage tv à la limite de pleurer, avec les yeux qui piquent, prise par une bouffée d’émotions. Trop de haine, trop de violence, trop de malheurs.

Et parfois ça m’arrive même en public.

 

L’autre jour, je suis allée me promener du côté du lac Léman.

Ce lac est dominé – entre autres – par le château d’Allinges. Un château ma foi assez méconnu sauf par les locaux et en très mauvais état (mais j’aime les ruines). Rien d’extraordinaire à priori. Une chouette vue sur le lac, un site atypique en ruines comme je les aime … et une stèle : celle installée en mémoire des enfants morts lors du drame d’Allinges.

Ca ne dira peut-être pas grand chose à la plupart d’entre vous mais ça a beaucoup marqué dans la région. Et face à cette stèle que je ne m’attendais pas à trouver là, dans ce cadre magnifique, j’ai tellement eu envie de pleurer. De manière complètement irraisonnée.

 

Je trouve ça horrible mais je crois bien que je suis émotive.

Discussion

6 Responses to “Dame de …”

  1. Pleurer, c’est notre soupape de sécurité, ça permet d’ouvrir les vannes et de lacher un peu de pression ! On est pas des machines, c’est normal de craquer, surtout quand tu encaisses beaucoup sur le plan personnel et professionnel ! Alors qu’importe que tu mettes ça sur le compte de l’allergie, d’un oignon fantome que tu aurais coupé ou d’un petit orteil tapé dans la porte, ou encore d’une poussière dans l’oeil. Pleures de temps en temps si ça te fait du bien : Etre émotive ne fais pas de toi une victime, ou une proie facile, juste une personne humaine !!!

    Posted by sushiesan | 3 mars 2014, 08:00
    • Longtemps à cause de mon histoire personnelle j’ai considéré que cela faisait de moi une proie facile, ça commence à aller mieux mais je pleure toujours difficilement.

      Posted by Shaya | 3 mars 2014, 21:01
  2. Moi je ne trouve pas ça horrible. Je dis sensible, et non émotive. Sensible, donc pas déconnectée de ce qui t’entoure. Tu le vois comme un défaut, avec l’âge, j’apprends à le considérer comme une grande qualité.

    Posted by La Fille aux yeux couleur menthe à l'eau | 3 mars 2014, 12:32
  3. Je suis très d’accord avec la Fille aux yeux couleur menthe à l’eau. C’est une question de terminologie. Mais c’est important, la terminologie.

    Posted by Lizly | 3 mars 2014, 16:52

A vous les studios

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

août 2017
L M M J V S D
« Juil    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

D’où viens-tu?